Aller au contenu principal

Des éleveurs assidus sur les concours

 Le syndicat départemental des éleveurs de chevaux lourds a fait le point sur ses activités en 2023 lors de son assemblée générale le 16 février dernier à Chaspuzac.

Le syndicat départemental des éleveurs de chevaux lourds était en assemblée générale à Chaspuzac.
Le syndicat départemental des éleveurs de chevaux lourds était en assemblée générale à Chaspuzac.
© © HLP

Les concours officiels de chevaux lourds affichent une participation en hausse en 2023 aux concours juments et étalons avec 254 animaux présentés contre 230 en 2022. Une belle réussite pour le président du syndicat départemental des chevaux lourds de Haute-Loire, Vincent Faure. "Notre syndicat peut être fier de l'implication des éleveurs qui ont répondu favorablement". Les complications (nouvelles grilles, incertitudes de prise en charge "organisateurs") n'ont pas entamé la motivation des organisateurs ni celle des éleveurs. Il invite ces derniers à rester motivés en 2024 malgré le durcissement des protocoles sanitaires et l'augmentation des frais induits.
 

La mobilisation a payé


La problématique soulevée par le syndicat en septembre 2023, concernant l'absence de subvention versée à la SFET qui risquait de remettre en question la tenue des concours en 2024, appartient désormais au passé. Après plusieurs actions entreprises par le syndicat, auprès de la préfecture mais aussi des sollicitations répétées auprès de l'Instruction des subventions, l'accompagnement financier a finalement été versé "pour le bien du syndicat et de l'organisation des concours 2024".
En 2023, le salon international de l'agriculture à Paris a consacré Korigan du Chausse, l'une des juments comtoises d'un adhérent du syndicat, Pascal Boncompain. Vincent Faure a félicité cet élevage pour ce premier prix. 
Les éleveurs du syndicat ont pris part à l'événement "La ferme s'invite en ville" du 7 au 9 avril au Puy-en-velay ; les juments percheronne et bretonne de Jacky Haon et de Vincent Faure ont pris place à côté des cochons, vaches, moutons... sur la place du Breuil et dans le jardin Henri Vinay.
Parmi les autres grands temps forts de l'année, le concours inter-régional comtois du 29 juillet à Solignac/Loire auquel 22 des adhérents du syndicat ont participé avec 47 chevaux. "Sur les 39 chevaux sélectionnés pour le concours national à Maîche, 13 appartenaient à nos éleveurs adhérents" a lancé avec fierté le président Faure. Le concours départemental (sélectif pour le Sommet de l'Elevage) a, quant à lui, attiré 29 éleveurs avec 72 juments qualifiées le 20 août, sous un magnifique soleil sur les bords de Loire à Retournac. 5 éleveurs adhérents comtois se sont distingués à Maïche le 8 septembre et 18 éleveurs ont participé au Sommet de l'élevage avec 28 chevaux. Enfin 17 étalons ont été présentés lors des deux concours officiels.
 

2 ventes au marché au cadran


En 2023, deux ventes au marché au cadran de Saugues étaient réservées aux chevaux lourds, les 13 avril et 16 novembre. Et pour terminer l'année, les jeunes ont été amenés à juger des chevaux lourds lors du jugement de bétail le 13 décembre.
Le syndicat a ensuite rappelé les dates des prochains concours 2024 et a incité les adhérents à s'intéresser de près à l'accompagnement financier proposé dans le cadre du plan de filière équins 2023-2027 ouvert par la Région (voir dans cette page).
 

Plan filière équine
Deux actions de ce plan déployé par la Région intéressent les éleveurs : 
- Axe 1 - Développement et valorisation d’un élevage de qualité : Aide à l’acquisition de chevaux et poneys ; Aide à la valorisation des chevaux et poneys
- Axe 2 - Développement économique et transition écologique des acteurs de la filière : Aide aux investissements écoresponsables et de qualité.
Renseignements concernant les dossiers auprès de 
Elisabeth Laugais (06 08 75 03 59) ou de 
Charlotte Salmon (07 88 68 49 11).


 

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière