Aller au contenu principal

Des changements radicaux sur le troupeau, le travail et le système fourrager

Damien Olivier, éleveur laitier dans le Calvados a changé sa conduite d'élevage en s'enrichissant de pratiques d'autres éleveurs de France et d'Outre-Manche.

Veaux élevés dehors, croisement de races, regroupement des périodes de vêlages, regroupement parcellaire... sont autant de pratiques mises en place sur l'élevage de Damien Olivier après avoir participé aux voyages d'études pour éleveurs.
Veaux élevés dehors, croisement de races, regroupement des périodes de vêlages, regroupement parcellaire... sont autant de pratiques mises en place sur l'élevage de Damien Olivier après avoir participé aux voyages d'études pour éleveurs.
© F. Mechekour

Dans le cadre du projet Reine Mathilde (voir encadré), des voyages d'études ont été organisés pour les éleveurs afin de leur faire découvrir des techniques d'élevages innovantes, inspirées de Nouvelle-Zélande, comme le maxi-pâturage, la conduite des grands troupeaux, les vêlages groupés, la monotraite, les veaux à l'herbe, le croisement de races et ainsi favoriser les changements de pratiques. Damien Olivier, éleveur laitier en agriculture biologique depuis 2010, à la Rocque dans le Calvados, en a réalisé trois d'entre eux, deux en Bretagne (2012, 2015) et un en Angleterre (2014). « Je cherchais à l'époque des solutions sur le travail. Découvrir une rationalisation à ce sujet sur des troupeaux de 300 vaches laitières retirent les freins que l'on peut se mettre avec 60 ou 80 vaches », explique l'exploitant, à la tête d'un troupeau de 45 vaches laitières (170 000 litres livrés) conduit sur 61 hectares d'herbe sans concentré.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1490, du 27 décembre, en page 12.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière