Aller au contenu principal

Elevage
Des adaptations sur l’environnement contre le maintien d’un soutien public

La Charte des bonnes pratiques d’élevage a 10 ans. Le Gouvernement est prêt à maintenir son soutien financier à condition qu’elle s’adapte, en intégrant les attentes sociétales sur l’environnement.

Lors de la journée Elevage et société du 20 octobre, organisée par la Confédération nationale de l’élevage (CNE), Jean-Marc Bournigual a annoncé aux éleveurs français que le Gouvernement ne va pas poursuivre automatiquement son soutien financier à la Charte des bonnes pratiques d’élevage. Pour le directeur général de la DG des politiques agricoles et agroalimentaires et des territoires (DGPAAT) du ministère de l’alimentation et de l’agriculture, cette démarche, née il y a dix ans en pleine tourmente de la vache folle afin de définir et communiquer sur ce qu’est un bon éleveur, doit une fois de plus s’adapter aux nouvelles attentes sociétales. La Charte a déjà connu trois versions sur ces dix dernières années. Elle a répondu avec succès aux préoccupations citoyennes sur la sécurité sanitaire des aliments, l’hygiène, la qualité et la traçabilité, autour d’un socle commun de démarches pour les élevages bovin lait et bovin viande. Mais le ministère juge maintenant qu’elle doit « intégrer les attentes environnementales ainsi que la sécurité des personnes par exemple ». « Nous continuerons à accompagner la Charte une fois les adaptations faites et le plus tôt possible sera le mieux », a précisé le représentant de Bruno Le Maire. En bovin lait, 90 % des éleveurs ont signé la Charte des Bonnes pratiques et ils sont 65 % en bovin viande, pour un total d’environ 113 000 éleveurs engagés.

[...]

Lisez la suite de l'article dans la Creuse agricole du vendredi 29 octobre.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière