Aller au contenu principal

Dérobées fourragères estivales : une réponse face au déficit fourrager des années sèches

Des dérobées fourragères qui permettent de constituer du stock en période estivale. Explications.

Les mélanges à base de colza sortent du lot grâce à leur bonne qualité nutritive.
Les mélanges à base de colza sortent du lot grâce à leur bonne qualité nutritive.
© Chambre d'agriculture 48

Les élevages lozériens doivent désormais faire face à une succession d'épisodes climatiques (sécheresses, gelées tardives...) qui impactent leur autonomie fourragère. La chambre d'agriculture fait le point sur l'implantation de cultures fourragères diversifiées alliant stock et qualité alimentaire pouvant permettre aux éleveurs de sécuriser leur système fourrager.

Périodes et conditions de semis
Les dérobées estivales sont des cultures courtes qui peuvent s'implanter après des fourrages récoltés tôt au printemps ou après moisson des céréales. Ces cultures ont l'avantage de pouvoir assurer une croissance en période estivale et d'être exploitable au bout de 60 à 90 jours en fonction des espèces. Elles résistent donc bien au sec mais nécessitent cependant un minimum d'eau à l'implantation qui est le facteur limitant à la réussite des dérobées fourragères estivales. Le résultat de ces cultures pouvant être aléatoire, l'objectif est de limiter leur coût d'implantation.

Choix des espèces
Le choix des espèces dépend essentiellement de ses objectifs de valorisation et des conditions pédoclimatiques de sa parcelle. Dans tous les cas, il est essentiel de favoriser les espèces à implantation rapide et à forte croissance (sorgho, moha, millet, colza, teff grass, navette...) pouvant être semés en pur ou en mélange notamment avec des légumineuses (trèfles, annuels, pois, vesce..).


Essais suivis
Depuis 2019, la chambre d'agriculture de Lozère a mis en place des expérimentations de dérobées fourragères afin d'acquérir des références pour les zones de montagne.
Les mélanges à base de colza sortent du lot grâce à leur bonne qualité nutritive permettant l'augmentation des stocks de fourrages et la réduction des apports alimentaires du troupeau. Les mélanges à base de moha permettent également de faire du stock mais la qualité du fourrage est plus faible. En enrubannage, le sorgho a donné de bons rendements permettant de sécuriser le système fourrager mais sa valeur alimentaire reste faible.
Les résultats obtenus mettent en évidence l'intérêt de ces dérobées fourragères pour permettre le maintien ou l'augmentation du stock fourrager notamment lors d'épisodes de sécheresse. Le détail des résultats des essais est disponible sur le site de la chambre d'agriculture de Lozère.
Pour plus d'informations, veuillez vous renseigner auprès d'un conseiller en agronomie au sein de la chambre d'agriculture.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière