Aller au contenu principal

Démonstration qu’un prix d’achat indexé sur le coût de production c’est possible

Le renouvellement du contrat qui lie l’association d’éleveurs et le magasin mauriacois Carrefour prévoit désormais une rémunération étroitement liée aux charges d’exploitation.

Vendredi 9 octobre, signature officialisant les nouvelles conditions du prix de vente de la génisse indexé sur les charges de production avec chaque adhérent d’AVP. Ici entre Isabelle et Raoul Maury (Gaec de Grégory) et Anthony Corbeau, gérant du Carrefour market de Mauriac.
Vendredi 9 octobre, signature officialisant les nouvelles conditions du prix de vente de la génisse indexé sur les charges de production avec chaque adhérent d’AVP. Ici entre Isabelle et Raoul Maury (Gaec de Grégory) et Anthony Corbeau, gérant du Carrefour market de Mauriac.
© R. S.-A.

C’est un enjeu fort des États généraux de l’alimentation : rétribuer les agriculteurs en fonction du coût de production. Mais c’est aussi le plus souvent un vœu pieu, y compris sur le marché de la viande. Bruno Dufayet, le président de la FNB, le confirme : “Encore peu de contrats intègrent le coût de production. Et moins encore lorsqu’il s’agit d’anciens contrats renégociés.” À ce titre, le renouvellement du contrat unissant des éleveurs du Nord-Cantal avec le magasin Carrefour market de Mauriac fait figure d’exemplarité.

80 % le coût de production, 20 % les cours traditionnels
Car si l’Association viande au pays de Mauriac (AVP), née pour lutter contre la crise de la vache folle, livre depuis 17 ans cette grande surface(1), le 1er octobre 2020 s’est mise en place une nouvelle façon de rémunérer les éleveurs de génisses grasses. Ainsi, le prix est basé pour 20 % en fonction des cours, tandis que 80 % prennent en compte les coûts de production, selon la méthodologie imaginée par l’interprofession Interbev (voir les critères ci-dessous). Si la variation ne dépasse pas les + ou - 0,20 €/kg, le contrat est automatiquement renouvelé. Si c’est un plus gros écart, il est renégocié, explique Denis Bonneau, de la Chambre d’agriculture, qui conseille, informe et joue un rôle de “facilitateur” auprès de l’association d’éleveurs que préside Vincent Roussel. Celui-ci précise qu’afin de maintenir une qualité en toute circonstance, des formations sont mises en place.

Dans la durée
La prochaine, le 22 octobre répondra à la question “comment continuer à honorer l’approvisionnement avec la même exigence de qualité après une rupture de pâturage”. C’est sans doute grâce à ce type d’initiatives que le circuit court exemplaire perdure. Sans la démarche, il est probable que beaucoup auraient arrêté la génisse grasse.

(1) D’abord Champion puis Carrefour market, sous les gérances respectives de Guy Juillard, René Champagnac et Anthony Corbeau.

 

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Jeune sur un simulateur de conduite d'engin agricole
Quel est ce nouvel outil pédagogique qui va entrer à la MFR de Marcolès ?

Vu à Aurillac, lors du Forum de l’orientation et des métiers, le simulateur d’engins agricoles a fait l’unanimité. La MFR de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière