Aller au contenu principal

Concours
Défilé de 122 magnifiques Comtois

 122 chevaux Comtois venus de 12 départements ont montré leurs plus beaux atouts le 29 juillet à Solignac-sur-Loire à l'occasion du concours interrégional Comtois. De magnifiques animaux issus du Massif central : un bassin d'élevage de qualité !

Un interrégional Comtois Massif central réussi à Solignac-sur-Loire avec de beaux animaux et un public au rendez-vous.
Un interrégional Comtois Massif central réussi à Solignac-sur-Loire avec de beaux animaux et un public au rendez-vous.
© © HLP

Samedi 29 juillet, 57 éleveurs de chevaux Comtois émanant des 4 coins du Massif-central et d'encore plus loin (Dordogne, Aveyron et Rhône) ont présenté leurs plus beaux animaux au concours interrégional Comtois Massif-Central à
Solignac-sur-Loire. Si l'ambiance était à la fête tout au long de la journée, les éleveurs avaient tout de même un peu de pression puisque ce concours était qualificatif pour le National Comtois à Maîche dans le Doubs en septembre prochain. Organisé par l’Association du cheval Comtois Massif-Central, en partenariat avec la mairie de Solignac et Solignac Animation, ce concours a été une réussite avec une météo clémente et une foule de visiteurs attirés par le spectacle.
Modèles et allures
Tout au long de la journée, ce sont 122 chevaux de trait bien apprêtés, brossés, tressés et même parfois pailletés, qui ont défilé sous les yeux admiratifs des nombreux spectateurs et surtout des 6 juges venus du Doubs, berceau de la race Comtoise, de Haute-Savoie et d'Isère. Les 50 Comtois adultes et 70 pouliches ont été observés sous toutes leurs coutures ; Jean-
Philippe Bart, éleveur du Doubs, juge et par ailleurs vice-président de l'association Nationale du cheval de trait Comtois, nous explique sur quels critères ces chevaux lourds sont jugés : "Il s'agit d'une épreuve de modèles et allures et à ce titre les animaux sont d'abord jugés à l'arrêt en vue d'observer les critères de sélection de la race : robe, tissu (brillance), morphologie - tête, encolure, dos, croupe, membres, épaules-, aplombs. Nous regardons ensuite l'allure du cheval en mouvement, au pas et au trot". C'est sur cette liste de critères que les plus beaux Comtois de ce territoire ont été élus samedi dernier (Ndlr : à l’heure où nous bouclons, les résultats  officiels n’avaient pas encore été communiqués). Pas du tout surpris par la qualité des concurrents(es), le juge rappelle que "le Massif central est un bassin d'élevage de qualité où l'on sent cet engouement autour de l'élevage et l'envie d'avancer sur la génétique".
Les parlementaires, le député Jean-Pierre Vigier et le sénateur Laurent Duplomb, avaient fait le déplacement pour faire honneur à cet événement professionnel et rappeler que la France est un grand pays de chevaux et montrer leur attachement à l'élevage et aux éleveurs.
Au fil de la journée, les meilleurs Comtois ont été désignés par les juges sous les applaudissements du public et la liste des élus pour Maîche a été dévoilée.
 

 

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière