Aller au contenu principal

De l’étable à la table…

Un partenariat inédit vient de se nouer entre la mairie de Limoges et le Herd Book Limousin. En jeu, les prochaines éditions de leurs manifestations phares : Toques et Porcelaine et le Concours National Limousin, les 17, 18 et 19 septembre à Limoges.

Isabelle Debourg, adjointe au tourisme de la ville de Limoges, Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges, et Jean-Marc Alibert, président du Herd Book Limousin.
Isabelle Debourg, adjointe au tourisme de la ville de Limoges, Émile-Roger Lombertie, maire de Limoges, et Jean-Marc Alibert, président du Herd Book Limousin.
© P. Dumont

On le dit souvent, l’union fait la force. C’est aussi ce qu’ont pensé la mairie de Limoges et le Herd book Limousin (HBL) pour l’organisation de leurs deux manifestations à venir. Les prochaines éditions de Toques et Porcelaine et du National Limousin auront en effet lieu en parallèle, du 17 au 19 septembre prochain. Pour Jean-Marc Alibert, président du HBL, « c’était une opportunité unique de marier deux manifestations qui font partie du patrimoine régional ». Un constat partagé par le maire de Limoges, Émile-Roger Lombertie : « Il y a beaucoup de choses à promouvoir en Limousin et il faut le faire ensemble, souligne-t-il. Quand nous avons constaté que les dates prévues convergeaient, nous nous sommes entendus pour que les deux événements se déroulent en même temps dans la ville. Je n’oublie pas mes racines, j’en suis fier comme je suis fier de notre agriculture qui nous nourrit. Et j’aime à dire que j’ai encore un peu de bouse qui colle à mes souliers ! » C’est au Champ de Juillet, près de l’emblématique gare de Limoges, que les éleveurs donneront rendez-vous au public pour le concours, les ventes de vaches de boucherie et de reproducteurs. Une nouvelle occasion d’aller à la rencontre des consommateurs. « Avec l’annulation du CNL en 2020, puis récemment du Salon de l’Agriculture, nous sommes frustrés, confie Jean-Marc Alibert. Rien ne vaut la discussion pour parler de notre filière, de notre viande et de ses conditions de production. Le Champ de Juillet est idéal pour cet échange. » Symbolique, le lieu choisi pour accueillir le CNL l’a déjà accueilli par le passé… en 1886, année de la création du Herd Book. Depuis la place de la Motte jusqu’à l’hôtel de ville, une partie du centre ville accueillera les animations de Toques et Porcelaine. Potager géant, parcours gourmand associant restaurateurs et manufactures de porcelaine, démonstrations culinaires, marché de producteurs, masterclass animées par des chefs français, dégustations émailleront ces trois journées. Trois journées qui célébreront les savoir-faire limousins et qui, chacun l’espère, pourront avoir lieu sans encombre compte tenu de la situation sanitaire.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Mesurer les impacts du futur cahier des charges AOP cantal sur une exploitation

La journée technique, programmée par l’organisme de gestion de l’appellation AOP cantal, a donné l’occasion de projeter sur un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière