Aller au contenu principal

De belles performances techniques pour la Noire du Velay

La section Noire du Velay de ROM Sélection était en assemblée générale le 30 avril au Puy-en-Velay sous la présidence de Aurélien Teissier. Bilan d'activités 2023.

La section Noire du Velay s’est réunie le 30 avril au Puy.
La section Noire du Velay s’est réunie le 30 avril au Puy.
© © HLP

En 2023, la section Noire du Velay de ROM Sélection rassemblait 20 élevages adhérents au schéma génétique dont 16 sont plus actifs sur la vente de reproducteurs. En comptant les adhérents utilisateurs (4 élevages pour 1134 brebis), l'effectif atteint 6 357 brebis, soit une moyenne de 318 femelles par élevage. L'effectif de béliers dans les troupeaux de sélectionneurs est stable, avec une moyenne d'1 bélier pour 53 brebis. La base de sélection comprend 88 béliers de race pure. 
 

Performances techniques


En termes de performances techniques, le taux de prolificité des brebis en base de sélection atteint 176%, et même 192% pour les 5 meilleurs élevages. Le taux de productivité atteint 233%, 268% pour les 5 meilleurs. 32% des brebis de la base de sélection ont agnelé 2 fois. 
"Le taux de prolificité moyen des troupeaux a diminué de 3,5% et le rythme d'agnelage de 2,7%, en conséquence, la productivité des brebis a diminué significativement de 9%. La fréquence des gênes d'hyper-prolificité étant en baisse, les femelles actives porteuses sont moins nombreuses, ce qui peut expliquer en partie cette diminution du taux de prolificité. Les conduites de troupeaux accélérées pour 90% des élevages et la fertilité de la race dans ces systèmes, contribuent à augmenter le nombre de brebis agnelant deux fois au cours d'une campagne, soit 32% des brebis présentes mais près de 3% de moins que la campagne précédente" souligne le rapport d'activité de la section. 
Quant au PAT30 des agneaux, il a augmenté de 0,5 kg pour les mâles simples et de 0,7 kg pour les doubles.
La section a dressé le bilan du renouvellement de la base de sélection : "87% des béliers entrés au centre d'élevage ont été diffusés pour la reproduction (68), dont 51% parmi eux vendus dans la base de sélection (35). Les ventes ont augmenté de 5 béliers par rapport à 2022". Les éleveurs de la race ayant acheté des béliers proviennent pour 55% de la Haute-Loire. Les béliers du centre d'élevage ont été vendus au prix moyen de 552€. Une aide à l’acquisition de 100 € par bélier issu du centre d’élevage est octroyée aux éleveurs de Haute-Loire par le conseil départemental.
19 sélectionneurs ont conservé 1 165 agnelles de renouvellement, soit 61 par élevage. La diffusion d'agnelles de cette campagne a augmenté de près de 10% par rapport à 2022 avec 1 846 agnelles vendues par 18 sélectionneurs. Notons que les reproducteurs (béliers et agnelles), ont été achetés par des éleveurs issus d’une vingtaine de départements.
19 élevages ont bénéficié d'un contrat d'engagement triennal pour 691 agnelles subventionnées dans le cadre d'un programme financé par la région AuRa. Un coup de pouce financier qui permet à ces élevages d'améliorer le potentiel de leur troupeau et ainsi de répondre aux besoins de la filière en agneaux vendus en démarche qualité. Enfin, 256 brebis issues de 4 élevages ont été diffusées auprès de 9 éleveurs.
 

Sélection génétique


La section assure également l'activité génotypage "dans le but de réaliser une assignation de parenté pour toutes les agnelles et les béliers et ainsi gérer la variabilité génétique" explique Didier Cathalan, conseiller ovin-viande à la Chambre d’agriculture 43 et responsable de la section. 
La sélection génétique porte sur la résistance à la tremblante et la recherche de gênes d'hyper-prolificité. La gestion de la tremblante au sein de la race nécessite la sélection des reproducteurs génotypés résistants et permet leur diffusion avec une qualification sanitaire vis-à-vis de la tremblante. Quant au génotypage pour le critère de l'hyperprolificité, il permet d'augmenter le nombre moyen d'agneaux nés par portée et de limiter la fréquence des tailles de portées supérieures à 2.
 

Les plus lus

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière