Aller au contenu principal

Dans 2 semaines, premières récoltes dans les régions les plus en avance

Arvalis – Institut du végétal propose une deuxième carte des dates prévisionnelles de début des récoltes des maïs fourrage établie le 25 juillet 2017. Après celle qui a été diffusée il y a 15 jours, elle ajuste, par région, la période possible de début des chantiers de récolte pour des scénarios climatiques à venir chauds et montre que la maturité s’est encore accélérée. L’objectif est de sensibiliser éleveurs, CUMA et entreprises de travaux agricoles à l’avancement de la maturité des maïs pour déclencher les chantiers de récolte à temps.

Comment est construite la carte ?
Pour chaque « région », les experts d’Arvalis ont défini le groupe de précocité dominant et la date médiane des semis en 2017. Avec les données météo de l’année en cours et les données statistiques sur les semaines à venir, il est possible de prévoir une période à laquelle le stade de récolte sera atteint. Cette prévision est régulièrement mise à jour pour prendre en compte le climat de l’année. Afin d’étaler la période de chantier, et pour éviter les récoltes tardives à taux de matière sèche trop élevé, la carte propose une période de début de récolte par région.

Observer les grains pour organiser les chantiers de récolte
La période de début de récolte figurant sur la carte correspond aux maïs les plus avancés de chaque région.
Par rapport à la précédente, elle prend en compte les températures relevées depuis le 7 juillet. C’est pourquoi les périodes de début de chantier proposées sont avancées de 2 à 5 jours par rapport à la carte du 7 juillet. Les premières récoltes pourraient avoir lieu avant le 15 août.
Aujourd’hui, il revient à chaque éleveur de vérifier la maturité de ses maïs par les méthodes habituelles (observation des grains). Les chantiers se déroulant sur environ un mois, Arvalis recommande de commencer les récoltes suffisamment tôt (dans le calendrier) pour ne pas les finir à des taux de matière sèche trop élevés.

La plage optimale de récolte des maïs fourrage se situe entre 31 et 35 % de matière sèche plante entière. La période à laquelle ce stade est atteint est fonction du groupe de précocité de l’hybride cultivé, de sa date de semis et des conditions climatiques. Le suivi des sommes de températures depuis le semis, ou depuis la floraison femelle (sortie des soies), permet de prédire la période optimale de récolte.
3 à 4 semaines après la sortie des soies (stade repère de la floraison) l’observation des grains permet de mieux prédire la date optimale de récolte. À cette date, il est facile de repérer l’apparition de la lentille vitreuse à l’extrémité des grains des couronnes centrales des épis. La lentille vitreuse, jaune dorée et difficilement rayable à l’ongle, correspond au dépôt d’amidon vitreux à l’extrémité du grain. La plante entière est alors, selon son gabarit et l’état des feuilles, entre 24 et 26 % MS.
Si l’appareil végétatif est développé et les feuilles vertes, la plante est entre 23 et 25 % MS. Si l’appareil végétatif est court et les feuilles sèches sous l’épi, la plante est entre 25 et 27 % MS.
À partir du stade d’apparition de la lentille vitreuse, il reste 6 à 8 points de matière sèche à acquérir pour atteindre le stade optimal de récolte, 32 % MS plante entière. En degrés jours, cela représentent 140 à 180 degrés jours. En jours de calendrier, cela fait 15 à 25 jours selon les régions, la période de récolte et le scénario climatique de la fin de l’été et de l’automne…
Pour estimer la maturité de la parcelle, Il est conseillé de se référer à la grille de maturation des grains diffusée par Arvalis.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Mesurer les impacts du futur cahier des charges AOP cantal sur une exploitation

La journée technique, programmée par l’organisme de gestion de l’appellation AOP cantal, a donné l’occasion de projeter sur un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière