Aller au contenu principal

Coronavirus : la Région débloque 73 M€ d’aide

Depuis l’arrivée du covid-19 et l’instauration des mesures de confinement, la région Nouvelle-Aquitaine s’est mobilisée. Un point sur les mesures et aides mises en œuvre a été fait le 10 avril à l’occasion d’une plénière organisée par visioconférence.

© Région Nouvelle-Aquitaine

« À la barre », « à l’écoute », « réactifs », tels étaient les mots du président Rousset à l’ouverture de la dernière séance plénière pour décrire l’attitude de la Région face à la crise. Depuis mars, un plan d’urgence a été mis en place. Le premier volet de celui-ci est évidemment sanitaire et solidaire, avec entre autres, la mobilisation des internats des lycées pour les soignants et du portail éducatif régional pour assurer la continuité pédagogique, les dons à la banque alimentaire,… Deux commandes de 6 millions de masques chirurgicaux et FFP2, faites avec les départements et les communes, ont été livrées le 6 avril dernier. Elles seront réparties par l’Agence Régionale de Santé dans les établissements prioritaires. Des commandes d’équipements complémentaires sont également en cours. Les PME et TPE, touchées de plein fouet par l’arrêt de l’activité économique bénéficieront de mesures de soutien exceptionnel. Un fond d’urgence de 50 millions d’euros, porté aujourd’hui à 73 M€ a été débloqué pour accompagner les entreprises en difficulté. Sur cette somme, 20 M€ abondent le fond de solidarité État-Région. Celui-ci vient en aide aux TPE, travailleurs indépendants et micro-entreprises en leur octroyant notamment une aide mensuelle de 1 500 € (sous conditions). 33 M€ ont été affectés à un fond régional de prêt dont 20 M€ sur un fond destiné aux TPE et PME et géré par un ou des opérateurs bancaires. Les entreprises créées depuis au moins un an et en situation de fragilité du fait de la situation sont concernées. Les producteurs ovins et caprins viande, ostréicole, les horticulteurs et producteurs de fraises et d’asperges également. D’une durée de 7 ans dont deux de différé d’amortissement, le prêt à taux 0 et d’un montant allant de 10 000 à 300 000 € ne nécessite aucune garantie sur les actifs de l’entreprise ou le patrimoine du dirigeant. Il est accolé à un partenariat financier sous forme de concours bancaire d’une durée minimum de 4 ans à des taux et garanties privilégiés. Le prêt peut être sollicité jusqu’au 31 décembre 2020. Enfin, un fond de soutien d’urgence aux entreprises de 20 M€ a été mis en place. Les entreprises agricoles employant au moins 5 salariés et à jour de leurs déclarations et paiements de charges fiscales et sociales sont éligibles. L’aide consistera pour les entreprises de 5 à 50 salariés dans une subvention de 10 000 à 100 000 € versée en une fois pour financer le besoin de trésorerie à court terme et ce, en l’absence de prise en charge par d’autres dispositifs. Pour y prétendre, il faut justifier des demandes de soutien et des réponses apportées et fournir un prévisionnel de mars à décembre 2020 montrant le besoin de trésorerie de l’entreprise. La demande peut être faite en ligne dans les deux mois suivant la parution du décret concernant la mise en place du confinement sur la plate-forme Mes démarches en Nouvelle-Aquitaine.

Plus d’informations : nouvelle-aquitaine.fr ou 05 57 57 55 88.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière