Aller au contenu principal

Coopelso continue sur sa lancée en Lozère

Les éleveurs lozériens raflent régulièrement de nombreux prix lors des concours. Des moissons qui peuvent en partie s’expliquer par l’appui apporté au niveau génétique par la coopérative Coopelso, bien implantée sur le département.

Les éleveurs lozériens raflent régulièrement de nombreux prix lors des concours. Des moissons qui peuvent en partie s’expliquer par l’appui apporté au niveau génétique par la coopérative Coopelso, bien implantée sur le département.
Les éleveurs lozériens raflent régulièrement de nombreux prix lors des concours. Des moissons qui peuvent en partie s’expliquer par l’appui apporté au niveau génétique par la coopérative Coopelso, bien implantée sur le département.
© Aurélie Pasquelin/Illustration

Coopelso est présente en Lozère depuis plus de 50 ans. Une longévité qui s’explique en partie par les prestations fournies par la coopérative, et sur lesquelles les 880 adhérents de Lozère insémination s’appuient, rien que sur la campagne 2020-2021. La coopérative lozérienne s’appuie sur Coopelso pour la gestion et l’animation technique au sein du département. Lozère Insémination dispose ainsi de son propre conseil d’administration (constitué d’éleveurs de Lozère) pour assurer la gouvernance de la coopérative. L’ambition de Coopelso « s’affiche dans la proximité du service et du conseil en génétique et reproduction ». Ce qui explique la longévité de la coopérative, d’après Jean-Christophe Mayar, responsable adjoint des services techniques chez Coopelso, tient en partie à la « bonne connaissance des productions locales et de l’adéquation entre conseils génétiques et conditions d’élevage, de la part des techniciens ». Une connaissance qui permet un dialogue renforcé entre les techniciens et les éleveurs, et une représentation plus fine des besoins des uns et des autres.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière