Aller au contenu principal

Phytosanitaires
Conseil Stratégique Phytosanitaire, il est plus que temps !

Le Conseil Stratégique Phytosanitaire est obligatoire depuis le 1er janvier 2021. Pour les retardataires, il est temps
de se mettre en règle. Suivez les conseils de la Chambre d'agriculture.

Attention, les exploitations dont la totalité de la surface est couverte par des prairies permanentes sont concernées, par le CSP, si elles utilisent du Ratron WG et/ou du débroussaillant pour l’entretien des clôtures.
Attention, les exploitations dont la totalité de la surface est couverte par des prairies permanentes sont concernées, par le CSP, si elles utilisent du Ratron WG et/ou du débroussaillant pour l’entretien des clôtures.
© © HLP

La loi du 1er janvier 2021 concernant la séparation des activités de vente et de conseil des produits phytosanitaires, instaure le Conseil Stratégique Phytosanitaire (CSP) pour chaque exploitation.
Il consiste en un diagnostic d’exploitation (caractéristiques des cultures, enjeux environnementaux et sanitaire...) à partir duquel un plan d’action est discuté avec l’agriculteur afin de permettre la diminution de l’utilisation des produits phytosanitaires. Chaque exploitant doit pouvoir justifier de 2 Conseils Stratégiques Phytosanitaires par période de 5 ans pour pouvoir prétendre au renouvellement de son Certiphyto. Ces deux conseils doivent être espacés de minimum 2 ans avec un maximum de 3 ans. Ainsi les agriculteurs ayant réalisé leur Certiphyto en 2021 et qui doivent le renouveler en 2026, devront faire le premier CSP au plus tard en 2023 et le second au plus tard en 2025.
Ceux dont le Certiphyto est à renouveler en 2024 et 2025 ne doivent réaliser qu’un seul CSP dans les 3 dernières années avant la date de validité.

Un premier CSP avant le 31 décembre 2023
La conformité de l’exploitation vis-à-vis du CSP est susceptible d’être contrôlée dès le 1er janvier 2024 au titre de la conditionnalité des aides PAC. Pour ne courir aucun risque, tous les détenteurs du certiphyto devront donc avoir réalisé un premier CSP avant le 31 décembre 2023. L’échéance est désormais proche. Attention, les exploitations dont la totalité de la surface est couverte par des prairies permanentes sont concernées si elles utilisent du Ratron WG et/ou du débroussaillant pour l’entretien des clôtures.

Sans CSP, pas de renouvellement du Certiphyto
Ceux qui n’auraient pas effectué leur 2 CSP dans les temps, se retrouveront dans l’impossibilité de renouveler leur Certiphyto au bout des 5 ans. Sachant qu’il faut un délai minimum de 2 ans entre deux CSP, ceux qui n’auront pas pris rendez-vous à temps se retrouveront dans l’impossibilité d’acheter des produits phytosanitaires pendant une période plus ou moins longue. Il faudra en effet pouvoir justifier de la réalisation des deux conseils stratégiques dans les délais réglementaires pour pouvoir demander à renouveler son Certiphyto.

La Chambre d’Agriculture vous accompagne
La Chambre d’Agriculture de Haute-Loire a déjà réalisé 300 Conseil Stratégique Phytosanitaires. N’hésitez pas à prendre rendez-vous au plus vite pour ne pas courir le risque d’être pénalisé lors du renouvellement de votre Certiphyto ou inquiété en cas de contrôle.
Les conseils stratégiques phytosanitaires collectifs reprendront en septembre. Des sessions seront organisées au Puy, à Brioude, à Saugues et à Yssingeaux. Il est temps de s’inscrire pour être sûr d’être en règle dans les délais.
 

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière