Aller au contenu principal

Concours de jeunes meneurs : le lycée agricole François Rabelais organise son édition

Mardi 14 mai, le lycée agricole de Saint-Chély-d’Apcher a accueilli pour la première fois le concours de jeunes meneurs de la ligue Auvergne-Rhône-Alpes. Six établissements se sont affrontés pour la victoire. Le lycée gagnant de la journée est le lycée de Brioude Bonnefont. En individuel, Quentin Vamalle du lycée Rabelais se classe 4ème.

La pluie battante de ce mardi 14 mai n’a pas découragé les élèves inscrits au concours des jeunes meneurs de la ligue Auvergne-Rhône-Alpes organisé par le lycée agricole François Rabelais à Saint-Chély-d’Apcher. Dès huit heures du matin, les petites mains de seconde à terminale se sont agitées pour préparer les génisses en races laitières : la matinée était consacrée au lavage et au clippage des animaux tandis que l’après-midi était réservée à la conduite des animaux, divisés en sections, sur le ring.
L’idée de ce concours étant de savoir préparer la bête autant que de défiler avec. Même si, après cette journée, il n’y a pas d’échelon régional ou national. Ce concours se suffit à lui-même. « Nous nous retrouvons régulièrement, entre profs et avec nos élèves, sur les grands événements : TIEA, CJAJ, salon de l’agriculture, sommet de l’élevage, etc. Ce concours est l’occasion de se retrouver entre nous, note Laurent Vigier.
Nous participons à la ligue depuis plusieurs années, et chaque année, un lycée différent l’organise. C’était notre tour cette année », a expliqué le professeur, qui a planifié la journée avec ses élèves de BTS.
Ils ont donc reçu les lycées agricoles de Brioude (Haute-Loire), Rochefort-montagne (Puy-de-Dôme), Marmilhat (Puy-de-Dôme), Saint-Flour et Aurillac (Cantal) pour cette journée exceptionnelle qui permet aux élèves de se confronter à d’autres sur de nombreux critères. Seul point négatif de cette journée : tous les lycées qui devaient rallier la Lozère pour cette journée particulière n’ont pu le faire pour cause de zone tampon, dans le cadre de la MHE. Ce qui n’a pas empêché les groupes enthousiastes englobés dans cette zone de se retrouver pour la compétition, à l’heure dite.
Pour les juger, un duo composé du frère et de la sœur : Romain et Lucie Chastang. Cette dernière, élève à Saint-Flour, a gagné le concours l’an dernier. Quant à son frère, Romain Chastang, il est installé en filière laitière avec des Simmental, à Chaudes-Aigues, et livre son lait à la coopérative Jeune Montagne. Une race qu’il apprécie pour « sa rusticité et sa mixité ». « Lorsque Laurent m’a appelé pour me demander si je pouvais faire juré aujourd’hui, j’ai tout de suite dit oui. Je suis passionné de concours », a confié Romain Chastang, tandis que sa sœur apprécie d’être « passée de l’autre côté du concours », en distribuant bons et mauvais points aux candidats. Et surtout, en observant les gestes précis que ces derniers doivent effectuer. Un avant-goût de ce que ces jeunes, futurs agriculteurs pour certains, affronteront dans les divers concours qui rythment la vie agricole des départements.

Les plus lus

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière