Aller au contenu principal

Clément Mathieu : un pied sur les toits, l’autre dans l’élevage

Exerçant le métier de couvreur la majorité de son temps, cet habitant de la commune de Saint-Etienne du Valdonnez s’est installé depuis un an en élevage bovin viande, comme activité secondaire sur la ferme familiale.

Exerçant le métier de couvreur la majorité de son temps, cet habitant de la commune de Saint-Etienne du Valdonnez s’est installé depuis un an en élevage bovin viande, comme activité secondaire sur la ferme familiale.
Exerçant le métier de couvreur la majorité de son temps, cet habitant de la commune de Saint-Etienne du Valdonnez s’est installé depuis un an en élevage bovin viande, comme activité secondaire sur la ferme familiale.
© GS

« Quand on est là, avec le troupeau, on est ne pense plus au reste, à l’état du monde, on est presque privilégiés ». Sur le plateau des Laubies, à 1 280 mètres d’altitude, à l’ouest du mont Lozère, Clément Mathieu, vingt-cinq ans, savoure sa chance. Après avoir grandi à Alès, dans le Gard, ce Lozérien d’origine est revenu dans le département pour suivre un Bac pro agricole au lycée Terre nouvelle de Marvejols. L’agriculture lui vient de loin : son grand-père, puis son oncle, qui ont fait vivre au fil des décennies la ferme familiale aux Laubies, sur la commune de Saint-Étienne-du-Valdonnez, avec une quarantaine de vaches Aubrac et leurs broutards destinés à l’export en Italie.
Après une première année de BTS production animale, Clément Mathieu lâche les bancs de l’école pour aller travailler pour le groupement d‘employeurs du Pont-de-Montvert, en agriculture, et pour le couvreur local, d’abord pour les pics d’activité, et désormais embauché toute l’année à temps partiel. Grimper quatre jours par semaine sur les toitures du Valdonnez lui a rappelé le goût de l’agriculture. La ferme familiale des Laubies n’a alors que quarante hectares disponibles dont une quinzaine de biens sectionaux*. Un atout, mais insuffisant pour rendre l’exploitation viable, même avec un petit troupeau de vingt mères.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière