Aller au contenu principal

Changement climatique : les élèves du lycée agricole de Limoges accompagnent les agriculteurs

Mené depuis 2015 à l’échelle du grand Massif central, le projet AP3C (adaptation des pratiques culturales au changement climatique) dispose désormais d’outils concrets pour accompagner les agriculteurs sur le terrain. La pédagogie est désormais un des axes investis par les acteurs du dispositif. Exemple avec des élèves d'un lycée agricole de Haute-Vienne.

Carte adaptation au changement climatique dans le Massif central.
Carte adaptation au changement climatique dans le Massif central.
© SIDAM

Le changement climatique n’est plus seulement un horizon, nous le percevons désormais avec des saisons qui n’en sont plus, et la multiplication d’épisodes climatiques extrêmes, inédits aujourd’hui, et qui potentiellement seront notre quotidien demain. Aux premières loges de ce changement, les agriculteurs, qui n’ont d’autre choix que celui de s’adapter. Il y a quinze ans, parler du climat n’était pas si évident, comme l’explique Olivier Tourand, agriculteur en Creuse et chef de file du projet AP3C : « Si nous sommes là aujourd’hui, c’est grâce à une étincelle qui s’est produite en 2006. A l’époque, les jeunes agriculteurs de la Creuse avaient choisi de faire intervenir un météorologue lors de leur assemblée générale. Il a fallu six ans pour que les jeunes fassent prendre conscience aux ainés de l’ampleur de l’enjeu ». Conduire ce travail d’adaptation des pratiques culturales au changement climatique au niveau Massif central est très vite devenu une évidence. Aujourd’hui, autour de la gouvernance du Sidam et fort de sept années de collaboration, de recherches, de synergies entre les départements, des modélisations à l’échelle du territoire et des systèmes de production ont été produites. « Désormais, il nous faut nous projeter, nous prendre en main pour avoir un temps d’avance. Notre responsabilité est de continuer ce travail car nous ne pourrons pas dire à nos enfants que nous ne savions pas », insiste Olivier Tourand.

Quelles projections climatiques pour mon exploitation agricole d'ici 2050 ?

Le projet AP3C est singulier car il combine trois approches : climatique (quel climat à l’horizon 2050), agronomique (quels impacts sur l’agriculture de notre territoire à l’échelle parcellaire), et systémique (comment s’adapter à l’échelle du système d’exploitation) permettant aux acteurs du Massif central de disposer de projections fines et précises des indicateurs climatiques et agro-climatiques à l’échéance 2050. Désormais disponible sur toute la Zone Massif central, AP3C propose des données climatiques et agro-climatiques sous forme de cartes. D’une grande qualité, de l’ordre du pixel 500m, elles permettent de situer son exploitation et d’avoir un aperçu de son devenir à l’horizon 2050. 

Faire d'AP3C un outil pédagogique pour les élèves pour travailler sur le changement climatique 

 

L'an dernier, des élèves de BTS du Lycée agricole de Limoges Les Vaseix ont travaillé sur le changement climatique. Objectif : les amener à réfléchir à des propositions d’adaptation avec des groupes d’agriculteurs. D'autres projets similaires sont en cours pour faire travailler avec les élèves sur le changement climatique en Massif central
 
 

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière