Aller au contenu principal

Céréales
Céréales : Premiers enseignements de la plateforme d’essai

Découvrons le comportement des variétés de blé, de triticale et d’orge d’hiver qui sont à l'essai à St Paul de Tartas et à Paulhaguet. Des essais qui ont fait l'objet de visites les 14 et 22 juin.

L’analyse complète des résultats sera publiée lors de la dernière décade d’août, après les moissons.
L’analyse complète des résultats sera publiée lors de la dernière décade d’août, après les moissons.
© © Ch. Agriculture

La Chambre d’Agriculture a donné rendez-vous aux agriculteurs et techniciens sur ses plateformes d’essais à Paulhaguet chez Mickaël Roussel le 14 juin et à Saint Paul de Tartas au GAEC de Montfagis le 22 juin. 15 variétés de blé et 6 variétés de triticale étaient à l’essai à Paulhaguet, et 10 variétés de blé, 6 variétés de triticale et 10 variétés d’orge d’hiver à Saint Paul de Tartas. Le contexte pédoclimatique est très séchant à Paulhaguet, les pluies ne sont arrivées qu’au mois de juin. Cet essai permettra d’identifier les variétés les mieux adaptées au stress hydrique. A contrario, à Saint Paul de Tartas, le potentiel de rendement des parcelles d’essais est nettement supérieur. Cet essai permettra d’évaluer les variétés les plus productives. Voici les premiers enseignements que nous pouvons tirer des parcelles d’essais. L’analyse complète des résultats sera publiée lors de la dernière décade d’août, après les moissons.

RGT RUTENAC coche toutes les cases
En triticale, RGT RUTENAC confirme son excellente tolérance aux maladies foliaires en plus de sa forte production de biomasse et sa bonne rusticité. Il devrait donner le rendement paille le plus élevé de l’essai.
LUMACO semble intéressant aussi en termes de productivité grain et paille, mais attention à sa forte sensibilité à la rhynchosporiose. Un traitement fongicide sur cette variété est recommandé en cas de printemps humide. RAMDAM est la référence de ces dernières années pour son haut rendement en grain. En revanche, il devient de plus en plus sensible aux maladies foliaires, en particulier à l’oïdium.

PIBRAC reste une référence en blé
Pour les blés, PIBRAC reste une référence. La densité de grains /m2 est élevé et cette variété ne présente pas de défauts majeurs en termes de tolérance aux maladies. En revanche, c’est un blé assez court et son rendement paille est assez faible. La tolérance aux maladies de RGT SACRAMENTO se dégrade nettement. La rouille jaune et la septoriose ont attaqué tous les étages foliaires. Dommage, c’était l’une des variétés les plus productives ces dernières années mais sa forte sensibilité aux maladies la rend nettement moins attractive.
EMILIO et ANGELUS sont les blés les plus « hauts » des essais mais ils sont pénalisés par leur forte sensibilité à la rouille jaune et une moindre productivité en grain.

Des nouvelles variétés de blé à suivre
Parmi les nouveautés en blé, RGT PACTEO, SU MOUSQUETON et BALZAC tirent leur épingle du jeu pour leur bonne tolérance aux maladies, une densité d’épi élevé et une hauteur de paille moyenne. Ils pourraient offrir un bon compromis entre les rendements grain et paille. La moisson sera le juge de paix ! Enfin pour les orges d’hiver, nous avons comparé des variétés 2 rangs et des variétés 6 rangs, dont une en hybride. Les variétés 6 rangs montent moins d’épis que les variétés 2 rangs mais produisent plus de grains par épi et une paille plus haute.

CALYSPO, une orge 2 rangs haute en paille
Parmi les variétés 2 rangs, CALYPSO se distingue par sa hauteur de paille élevée, nettement plus que les autres variétés 2 rangs. BONAVIRA, une variété 6 rangs présente une hauteur de paille élevée et de gros épis mais elle est sensible à l’oïdium et la rhynchosporiose.

SY SCOOP résiste très bien aux maladies foliaires
SY SCOOP se distingue par son excellente tolérance aux maladies foliaires, de gros épis et une hauteur en paille importante mais c’est une variété hybride avec un surcoût en semences important et l’obligation de racheter chaque année la semence.
Il faudrait produire au moins 7-8 q/ha de plus pour justifier du surcoût en semences ; verdict à la moisson !
 

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière