Aller au contenu principal

Carton plein à la vente de taureaux limousins de Celmar

La meilleure enchère a été attribuée à Rembrandt, né à la SCEA Plantureux (36).
La meilleure enchère a été attribuée à Rembrandt, né à la SCEA Plantureux (36).
© HC

Jeudi 10 mars, la Coopérative Celmar organisait sa 45e vente de taureaux limousins reproducteurs. Pour l’occasion, 35 animaux avaient été sélectionnés par les techniciens.
La vente a commencé sur les chapeaux de roue par les animaux vendus aux enchères. Les commerciaux ont choisi pour le ring un groupe de 5 animaux assez homogènes, ce qui s’est très vite vu dans les prix de vente, établis entre 4 300 et 4 800 €. La meilleure enchère a été attribuée à Rembrandt, né le 19 septembre 2020 à la SCEA Plantureux (36). C’est un fils de Magnum (de chez Hugues Daviet - 36) dont les parents sont RRE et RR et de Mosaïque, dont les parents sont également RR. Les acheteurs ont pu noter sa finesse d’os et son beau volume, ainsi qu’un excellent quartier arrière. Il partira en Charente chez Christophe Lapierre.
La vente à la barre sous pli cacheté a vu la totalité des animaux partir pour une moyenne de 3 476 € (de 2 600 à 4 286 €). C’est Ramsès, né au Gaec de la Pierre Folle (36) qui a le plus intéressé les acheteurs. Lui aussi présente un beau quartier arrière et de la finesse d’os, sans oublier sa rectitude. Il part au Gaec de la Frapinière (79).
En seconde vente, avec une dépense de 4 211 € pour son acheteur, Ribus, un autre taureau de l’Indre puisqu’il vient de l’EARL Touzet (36). Lui aussi illustre l’intérêt des éleveurs par son bassin et sa finesse d’os, mais s’est aussi démarqué pour ses aptitudes laitières.
Cette vente a permis de mettre en valeur le travail du tout récent groupe « sans cornes », constitué l’an dernier au sein de la section reproducteurs Celmar. Les animaux « sans cornes » commencent désormais à rivaliser sérieusement avec leurs camarades cornus, ce qui se voit dans les prix qu’ils atteignent : sur les 6 animaux (tous hétérozygotes) vendus pour une moyenne de 3 600 €, 2 ont dépassé les 4 000 €, dont Renoir PO, né à l’EARL Lagautrière Jerome (36) qui a atteint le prix de 4 200 €. Lui aussi présente un beau bassin, du volume et de la rectitude. Il a été acheté en copropriété par 2 membres du groupe sans corne de la coopérative : le Gaec de Vassivière (23) et le Gaec du Marronnier (86).
La vente s’est terminée avec un sentiment de satisfaction pour les commerciaux de la coopérative. Malgré la crise, les clients ont privilégié la bonne génétique des animaux proposés par les éleveurs sélectionneurs de Celmar.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière