Aller au contenu principal

Association d’éleveurs
Cabriol63 : ensemble, ils vont plus loin !

En 2021, un groupe d’éleveurs caprins et ovins lait puydômois fonde Cabriol63. Depuis, de nombreuses portes s’ouvrent, avec notamment la création d’un plan filière départemental.

 

Groupe d'éleveurs adhérents à Cabriol63, lors de la visite du Gaec de la ferme de la Credogne à Puy-Guillaume.
Groupe d'éleveurs adhérents à Cabriol63, lors de la visite du Gaec de la ferme de la Credogne à Puy-Guillaume.
© Cabriol 63

 Créée fin 2021, Cabriol63 est une association d’éleveurs caprins et ovins lait, installés dans le Puy-de-Dôme. « Notre nom est une contraction du terme « cabri » relatif aux chèvres et « OL » pour « ovins lait ». La sonorité finale, « cabriole », apporte une touche d’humour qui fait aussi partie de notre identité » explique Noëlle Champroux, éleveuse caprine et bovine installée en Gaec avec son mari depuis 2018 à Brousse, et présidente de Cabriol 63.
Avant d’obtenir officiellement le statut d’association, le groupe d’éleveurs existait depuis plusieurs années. « Au départ, nous étions dix chevriers du Livradois » se rappelle Christine Salagnac Berthoul, éleveuse de chèvres depuis 1991, à Neschers. « Notre but initial était de rompre l’isolement et d’avancer ensemble sur des questions comme l’alimentation ou la conduite d’élevage. Nous suivions des formations proposées par la Chambre d’agriculture et partagions ainsi nos expériences ». Sur une centaine d’éleveurs caprins et ovins lait, le collectif réunit aujourd’hui 38 adhérents, conquis par ses valeurs de bienveillance, d’écoute et d’entraide.

Des portes s'ouvrent

Le passage au statut associatif « nous permet d’ouvrir de nouvelles portes (Région, institutions, etc) et de participer concrètement à l’évolution de la filière locale » explique Noëlle Champroux. Pour l’aider dans ses projets et démarches, l’association bénéficie de l’appui technique de Clémentine Lacour, conseillère de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, avec qui une convention a été signée. « Sans elle nous n’avancerions pas si vite. Au-delà de l’aspect technique, elle nous accompagne sur la constitution des plans de filière régionaux caprin-ovin lait et chevreaux, nous permet de créer le lien avec les porteurs de projet mais aussi avec les acteurs locaux » détaille la présidente de l’association.
Grâce à ce nouveau réseau, Cabriol63 sera présente lors du prochain Sommet de l’élevage au stand du Conseil départemental, et entamera un travail de réflexion en partenariat avec des groupes d’étudiants (VetAgro Sup, Marmilhat) sur le sujet de la commercialisation des fromages, notamment en GMS.

Plans de filière

Malgré une grande diversité de fermes (spécialisées ou mixtes, en plaine ou en montagne, avec ou sans pâturage...), la profession connaît des problématiques communes à tous les éleveurs. Cabriol63 s’est attelée à les identifier pour étayer ses demandes auprès du Conseil départemental, dans le cadre de la création d'un plan filières caprin-ovin lait et chevreaux, dont le dépôt est prévu fin 2023. Il vient en complément des plans régionaux « caprin-ovin lait» et « chevreaux »* votés en mai et juin derniers. L’ensemble de ces plans se traduit concrètement par des subventions à l’éleveur, essentiellement pour des investissements en matériel d’élevage, de traite et de fromagerie, mais aussi pour l’accès à des services (contrôle laitier, fromager, etc). « La traite et la transformation fromagère sont deux postes clés de nos activités. Pouvoir contribuer à en améliorer les conditions est primordial. Par exemple, la transformation fromagère et l’affinage sont très sensibles à la température et à l’humidité. Faire en sorte que chacun puisse choisir des appareils de régulation adaptés permet de contribuer aussi à une meilleure situation économique par une limitation des pertes  ».

Formation et convivialité

Pour l’association, le changement passe aussi par la formation. Des thématiques nouvelles émergent, notamment avec l’arrivée de personnes en reconversion et la féminisation de la filière. Ainsi, des sujets tels que l’ergonomie, la santé, ou encore l’organisation au travail nourrissent de plus en plus les réflexions autour de la conduite des exploitations. Les temps collectifs semblent jouer un rôle important dans les prises de consciences individuelles, et pas seulement durant les formations. « Les moments conviviaux permettent de décompresser et d’apprendre à se connaître autrement que par le prisme du travail, lors de randonnées  (les farandoles de Cabriol63) ou de repas ».  La prochaine sortie de Cabriol63 aura  lieu le 25 septembre vers la Bourboule, où se déroulera la visite de la ferme Chamablanc.
                                             
Contact asso : association.cabriol63@gmail.com ou Clémentine Lacour 04 73 44 46 35 - c.lacour@puy-de-dôme.chambagri.fr
* Les aides régionales réservées aux élevages caprins ou ovins lait d’AuRA sont prévues pour financer les investissements de moins de 10 000 € HT à hauteur de 40%.
Détails et demandes en ligne sur auvergnerhonealpes.fr (accueil > aides > soutenir la filière caprin-ovin lait).

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière