Aller au contenu principal

Borne tente de rassurer les filières sur leur « avenir »

Après le rapport de la Cour des comptes appelant à réduire le cheptel bovin, la Première ministre s'est employée à rassurer les éleveurs. De son côté, la FNB s'est mobilisée à Bercy pour demander un « plan de sauvegarde ».

Après le rapport de la Cour des comptes appelant à réduire le cheptel bovin, la Première ministre s'est employée à rassurer les éleveurs. De son côté, la FNB s'est mobilisée à Bercy pour demander un « plan de sauvegarde ».
Après le rapport de la Cour des comptes appelant à réduire le cheptel bovin, la Première ministre s'est employée à rassurer les éleveurs. De son côté, la FNB s'est mobilisée à Bercy pour demander un « plan de sauvegarde ».
© François d'Alteroche/Illustration

« Nous avons un modèle d'élevage bovin dont nous pouvons être fiers », a déclaré la Première ministre Élisabeth Borne lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le 30 mai, en réaction à un rapport de la Cour des comptes concluant à la « nécessaire » réduction du cheptel bovin français. L'élevage bovin « a un avenir dans notre pays », assure la chef du gouvernement, qui constate « l'inquiétude » des éleveurs, alors que le rapport de la Cour des comptes relevait également la forte dépendance des exploitations aux aides de l'État.
« Oui, l'élevage bovin devra prendre toute sa part dans la transition agricole. Il y est prêt, il s'y engage déjà. Oui, l'élevage bovin devra évoluer pour retrouver un modèle économique solide et durable mais, non, il ne sera pas la variable d'ajustement », affirme Élisabeth Borne. « Pour être réussie, la transition écologique et agricole doit se faire avec les Français, avec les éleveurs, et non pas contre eux », a-t-elle poursuivi sous les huées de députés de gauche. Elle renvoie à la présentation de la « stratégie complète » du gouvernement pour la planification écologique prévue en juin. Après avoir dévoilé les grandes lignes de son plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre le 22 mai, la Première ministre recevra le 9 juin les acteurs du monde agricole pour préciser sa mise en oeuvre.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière