Aller au contenu principal

Bienvenue à la Direccte

Désormais, la direction du travail du Cantal se conjugue en mode régional.

Christian Pouderoux, directeur départemental du travail, Évelyne Druot-Lhéritier et Olivier Deblonde, inspecteurs du travail.
Christian Pouderoux, directeur départemental du travail, Évelyne Druot-Lhéritier et Olivier Deblonde, inspecteurs du travail.
© J.-M.A.

“La Réforme générale des politiques publiques se met en place. Celle de l'inspection du Travail a été actée à la fin 2008 avec une mise en place effective sur 2009”, explique Christian Pouderoux, directeur départemental du Travail. Par souci d'efficacité, la RGPP a induit la fusion des services d'inspection du travail. En Auvergne, cette fusion concerne les trois services d'inspection du travail antérieurement placés sous l'autorité des ministères chargés du Travail, de l'Agriculture et des Transports. Cette nouvelle organisation territoriale en Auvergne comprend 16 sections d'inspections dont trois sections à compétences agricoles élargies, 18 inspecteurs du travail, dont un inspecteur intervenant au niveau régional dans les entreprises à réseaux, et 38 contrôleurs du travail. Pour le Cantal, cela se traduit par une section généraliste et une section agricole élargie, deux inspecteurs du travail et cinq contrôleurs.

Identité agricole forte
Pour rappel, les missions de l'inspecteur ou du contrôleur du travail sont de : contrôler l'application du droit du travail dans tous ces aspects (santé et sécurité, fonctionnement des institutions représentatives du personnel, durée du travail, contrat de travail, travail illégal...) ; conseiller et informer les employeurs, les salariés et les représentants du personnel sur leurs droits et obligations ; faciliter la conciliation amiable. “Nous avons souhaité garder l'identité agricole qui est bien affirmée sur le département, précise Christian Pouderoux qui reste donc à la tête du département du Cantal dans une organisation qui s'intitulera dorénavant Direction régionale de l'entreprise, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte). Pour l'accompagner dans cette tâche, le directeur du Cantal comptera sur Évelyne Druot-Lhéritier et Olivier Deblonde, arrivés en octobre dans le département. Le premier inspecteur aura en charge la section généraliste prenant en compte notamment les métiers du BTP, des transports et du tertiaire. Le second, la section agricole élargie. Au total, 27 agents composeront la nouvelle entité du Travail cantalien. Hormis la direction, les différents agents sont répartis dans les services de renseignements, de l'emploi, aides aux entreprises, administratifs et financiers. Depuis trois ans, les effectifs ont augmenté de deux unités.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière