Aller au contenu principal

Bien plus que des étoiles filantes à Vic-sur-Cère

Plus de 12 000 Cantaliens ont répondu présent samedi et dimanche pour échanger avec les grands noms du sport français, s’initier à une série de disciplines ou relever le défi de la Run and Bike solidaire.

La commune de Vic-sur-Cère aura encore été le théâtre de tous les exploits ce week-end. Exploit car une multitude de sportifs de haut niveau (Marie-Jo Pérec, Laurent Blanc, Sébastien Flûte...) n’a pas hésité à faire le déplacement dans le Cantal pour la seconde édition de la Run and Bike solidaire ; exploit encore car entre 12 000 et 14 000 personnes se sont déplacées sur les deux jours sur le village Run and Bike pour s’essayer à différentes disciplines justement animées par les champions. Même si l’organisation reconnait encore quelques faiblesses quant à la participation aux courses solidaires (200 sur la Solidaire 19, 80 sur la rando et 60 sur la course enfants), le “kilomètre solidaire” aura connu un beau succès. Cette année, 2 022 km ont été parcourus, rapportant pour l’instant 6 605 euros au Secours populaire. Enfin, il faut savoir que dimanche soir, 600 personnes étaient encore présentes pour assister, sur écran géant, à la rencontre opposant la France au Honduras pour son entrée dans le Mondial brésilien.

Des champions accessibles

Qu'il s'agisse de signer un autographe, de poser pour une photo ou de répondre aux questions des journalistes, la gentillesse et la disponibilité des sportifs présents à Vic-sur-Cère a une fois de plus marqué les esprit. Montrant l'exemple, le double champion olympique de biathlon et parrain de l'événement, Martin Fourcade a ainsi gentiment accepté de se plier au jeu d'une petite interview :

 



- C’est la seconde fois que vous venez dans le Cantal. Quel a été votre programme ?

Martin Fourcade, double champion olympique de biathlon : “J’ai eu un programme bien chargé ! J’ai malheureusement fait l’aller retour dans la journée de samedi car dimanche, j’étais reçu à l’Élysée avec les autres médaillés olympiques de Sotchi. J’ai commencé par rencontrer des enfants à la salle polyvalente de Vic-sur-Cère puis j’ai animé des initiations au biathlon ouvertes au grand public, suivies d’une séance de dédicaces avec les médaillés du ski cross, Jean-Frédéric Chapuis, Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol. J’étais venu plus longuement il y a deux ans pour les Universités des Étoiles du sport où j’avais passé de bons moments à vélo entre Salers et Aurillac et à discuter avec Laurent Blanc...”


- Qu’est-ce qui vous a motivé à être le parrain de cette édition 2014 ?

“La Run and Bike solidaire est vraiment une très belle action à soutenir. Et j’avais aussi très envie de faire découvrir le biathlon en partageant de vrais bons moments. Cette discipline reste bien exposée, notamment aux Jeux olympiques, mais c’est un sport de saison, donc, à part l’hiver, on n’en parle peu... Mais c’est vraiment important que l’on ait la médiatisation que l’on mérite, comme en Allemagne ou en Norvège.”. Vous avez déjà un palmarès hors normes.

- Qu’est-ce qui vous pousse à continuer ?

“Me faire plaisir ! Je veux continuer à me régaler sur chaque compétition, chaque entraînement pour produire du beau biathlon. Je sais qu’il me reste encore une marge de progression au tir et en ski. Je m’arrêterai quand je ne prendrai plus de plaisir. Mais pour l'instant, ce n'est pas encore le cas !

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière