Aller au contenu principal

BatCool : des bâtiments adaptés en filière ovine et caprine

En 2022, la chambre régionale d'agriculture d'Occitanie a lancé un appel à projet pour l'adaptation des bâtiments aux fortes chaleurs pour les petits ruminants. Si le travail a déjà bien avancé sur les bovins, c'est une première pour les ovins et caprins.

En 2022, la chambre régionale d'agriculture d'Occitanie a lancé un appel à projet pour l'adaptation des bâtiments aux fortes chaleurs pour les petits ruminants. Si le travail a déjà bien avancé sur les bovins, c'est une première pour les ovins et caprins.
En 2022, la chambre régionale d'agriculture d'Occitanie a lancé un appel à projet pour l'adaptation des bâtiments aux fortes chaleurs pour les petits ruminants. Si le travail a déjà bien avancé sur les bovins, c'est une première pour les ovins et caprins.
© Guillaume Perrin

Dans un premier temps, un « recensement des solutions mises en oeuvre sur le terrain » a été effectué, via un questionnaire aux éleveurs. « En Lozère, près de 200 réponses ont permis de recenser des adaptations déjà mises en oeuvre, a détaillé Jean-Charles Commandré, conseiller spécialisé bâtiment d'élevage à la chambre d'agriculture de Lozère. Installation d'ombrières, brumisation, isolation, mise en place de bardage mobile ou encore ventilation par surpression ».
Le projet, qui a été lancé en 2022, prévoit sur deux années, 50 suivis dans des bergeries et chèvreries retenues. Cinq bâtiments sont suivis en Lozère, en ovins lait et en caprins. « Nous avons installé des capteurs sur les bâtiments, en intérieur et extérieur, pour enregistrer toutes les heures la température et le taux d'humidité. Nous effectuons aussi des mesures de vitesse d'air et des mesures visuelles sur les animaux (bouche ouverte, essoufflement), qui nous permettent d'analyser les impacts des adaptations mises en place par les éleveurs sur le comportement des bâtiments et sur la résistance des animaux aux fortes chaleurs ».
Tout ce travail, en cours de réalisation, va ensuite servir à établir des préconisations sur les bâtiments d'élevage, pour en améliorer le confort des animaux. « Cela va aussi nous permettre de mieux comprendre les problématiques et adapter la conception des projets de bâtiments ».

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière