Aller au contenu principal

Bascule du 1er janvier 2022 : ses bonnes et mauvaises nouvelles

Comme chaque nouvel an, 2022 apporte son lot de bonnes et mauvaises nouvelles. Mais force est de constater que les augmentations progressent plus vite que les revenus...

Pour éviter "la gueule de bois" d'après fêtes, mieux vaut anticiper les changements relatifs au porte-monnaie...
Pour éviter "la gueule de bois" d'après fêtes, mieux vaut anticiper les changements relatifs au porte-monnaie...
© ©v-zwoelf adobestock

É videmment, tout le monde voudrait que 2022 change, tant les deux dernières années ont été marquées par une crise sanitaire dont on finit par désespérer de voir le bout du tunnel. En fin d'année, il était déjà prévu que le pass sanitaire se transforme en pass vaccinal. Autrement dit, pour entrer dans les lieux nécessitant une autorisation, un test   - même de moins de 24 heures - ne suffira pas. Déjà d'innombrables manifestations traditionnelles, comme celles de voeux en cette période, sont annulées... En revanche, s'il est quelque chose d'immuable, ce sont bien les hausses de taxes et prix à la consommation promises, dès ce 1er janvier.

Le fameux prix du timbre
À ce propos, le timbre poste est toujours un indicateur intéressant, pratiquement un symbole. Le timbre vert (pour une distribution en 48 heures en France métropolitaine) passe de 1,08 EUR à 1,16 EUR ; celui du timbre rouge (lettre prioritaire distribuée en un jour en France métropolitaine) de 1,28 EUR à 1,43 EUR. On frise les +12 % ! Largement de quoi compenser l'inflation de 2,8 % constatée en 2021, selon l'Insee (le plus haut niveau atteint en dix ans).
Mécaniquement, le Smic va également augmenter. Mais pas dans les mêmes proportions :  + 0,9 % dès ce 1er janvier, portant la rémunération horaire minimale à 10,57 EUR (contre 10,48 EUR actuellement et 10,25 EUR en début d'année). Réévalué deux fois par an, il atteint 1 269 EUR nets pour 35 heures travaillées par semaine. Afin de prendre en compte les effets de l'inflation sur le niveau d'imposition des ménages (salariés ou non), les tranches du barème de l'impôt sur le revenu seront revalorisées de 1,4 % pour l'imposition des revenus de 2021. Mais - moins bonne nouvelle - la taxe foncière, indexée - entre autres - sur l'évolution de l'indice des prix à la consommation augmentera, elle, de 3,4 %. Les véhicules neufs également seront davantage taxés, en particulier ceux de  plus de 1,8 tonne, à hauteur de 10 EUR par kilo supplémentaire. Le format SUV est clairement visé. Dans le même registre, mais seulement à compter du 1er juillet, l'installation de nouvelles chaudières au fioul sera interdite. Celles en place pourront encore fonctionner et être normalement entretenues. Si la panne est irréparable, alors elles devront être remplacées par une fonctionnant au bio-fioul ou aux granulés de bois, par exemple.
Et inutile de thésauriser sur un livret A pour penser de futurs achats ou compenser les hausses évoquées : si sa rémunération augmente, ce ne sera qu'en février et les économistes tablent sur 0,8 % maxi (contre 0,5 % actuellement). Les pensions retraite font un peu mieux, la revalorisation sera en moyenne de 1,1 % (davantage pour les conjoints collaborateurs d'exploitants agricoles et aides familiaux, voir ci-contre). Le prix du tabac devrait finalement peu évoluer, même si les paquets de 20 cigarettes à moins de 10 EUR vont s'avérer encore plus rares.

Dans le Cantal
Sur le plan des gouvernances locales, peu de changements sont attendus. Contrairement à ces dernières années, pas de nouvelle fusion de communes dans le Cantal en prévision et dont on parlerait déjà... Seulement, à la marge, des regroupements pédagogiques d'écoles qui se négocient en amont.
Du côté des routes, de nouveaux créneaux de dépassement verront le jour entre Aurillac et Mauriac. Le nouveau tracé de la RN 122, sur 7,5 km à hauteur de Sansac-de-Marmiesse, restera un chantier ouvert toute l'année, pour une mise en service du tronçon seulement en 2023. Quant aux autres contournements (Aurillac, Ussel, Murat, voir notre édition précédente), ils verront leurs premières études réalisées dans les douze mois qui s'ouvrent.
Toujours pour les voyageurs, mais en bus cette fois, les titres de transports urbains et péri-urbains d'Aurillac seront entièrement dématérialisés dès le 3 janvier. Fin des tickets papiers qui cèdent leur place à une carte rechargeable (voir notre édition des 22 et 25 décembre). Cette année ne faillira pas à une tendance : l'ère numérique n'en finit pas de progresser.    

NDLR : Ces quelques éléments n'ont pas un caractère exhaustif et de nouveaux éléments,
notamment liés au contexte sanitaire, pourraient faire évoluer ou contraindre ces données.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière