Aller au contenu principal

Barrer la route aux idées reçues en agriculture

Lutter contre les préjugés sur l’agriculture et ses métiers était au cœur d’une formation organisée par la FRSEA Limousin le 6 mars dernier. Durant toute une journée, des agriculteurs et agricultrices de la région ont appris à mieux parler de leur métier avec les conseils d’un comédien professionnel.

Seul ou à deux, les participants ont joué le jeu en préparant des interventions fictives devant des élèves.
Seul ou à deux, les participants ont joué le jeu en préparant des interventions fictives devant des élèves.
© P. Dumont

Les idées reçues sur l’agriculture sont nombreuses. Les agriculteurs qui interviennent dans les écoles et les collèges en font régulièrement l’expérience. Pour les aider à battre en brèche les a priori, la FNSEA vient d’éditer un manuel. On y retrouve les idées reçues les plus répandues, des exemples de réponse ou encore des techniques d’animation : quizz, analyse d’images,… Bref, une mine de conseils pour les agriculteurs amenés à présenter leur métier à un public. La FRSEA du Limousin a saisi la balle au bond et organisé une formation destinée notamment à celles et ceux qui interviennent dans les collèges dans le cadre de l’action Mallette pédagogique. Pour animer la formation, un comédien professionnel était présent. Avant de rentrer dans le vif du sujet, chaque participant a fait part de son vécu. Des expériences plus ou moins bonnes dans des classes restreintes ou devant plusieurs classes en même temps, auprès d’élèves réceptifs ou pas, encadrés par des enseignants parfois hostiles… Au travers de ces témoignages est apparue la nécessité de savoir prendre la parole en public, gérer et animer un groupe, argumenter. Pour travailler sur tous ces aspects, Hervé Morton a invité les participants à un jeu de rôles. Tour à tour élèves ou intervenants, individuellement ou en binômes, les agriculteurs se sont prêtés au jeu de bonne grâce. À l’issue des présentations des uns et des autres, le comédien est revenu sur les points positifs et ceux à améliorer. Quelle posture ou attitude adopter ? Qui regarder dans la salle ? Quelles règles fixer avant de commencer l’intervention ? Tout a été passé en revue. Chacun a pu s’inspirer des petits trucs des uns et des autres et bien sûr, des conseils d’Hervé Morton. Des conseils qui seront mis à profit très rapidement dans les futures interventions Mallette pédagogique en Corrèze et en Creuse.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière