Aller au contenu principal

Au Salon de l’agriculture, la célébration du « vivant au quotidien »

Du 25 février au 5 mars, la grand-messe annuelle de l’agriculture revient pour une 59e édition qui retrouve ses aplombs, après quelques années bousculées par des crises.

Du 25 février au 5 mars, la grand-messe annuelle de l’agriculture revient pour une 59e édition qui retrouve ses aplombs, après quelques années bousculées par des crises.
Du 25 février au 5 mars, la grand-messe annuelle de l’agriculture revient pour une 59e édition qui retrouve ses aplombs, après quelques années bousculées par des crises.
© Aurelie Bourdon/SIA2022

En conférence de presse lundi 6 février, le ministre de l’agriculture a rappelé que cet événement « va permettre à des centaines de milliers de personnes de tout âge et de tout horizon de venir à la rencontre de la Ferme France, et va une nouvelle fois mettre en lumière la relation singulière qui lie les Français à leur agriculture ». Si le Ceneca a choisi ce thème du vivant au quotidien, c’est parce que « l’agriculture est à elle seule une concentration, un symbole du vivant, sous toutes ses formes », a détaillé Jean-Luc Poulain, président du salon international de l’agriculture (SIA). « C’est un rendez-vous totalement ancré dans la réalité et l’actualité de la société. Chaque année, il le prouve et d’autant plus en 2023. En choisissant de faire un focus sur le « vivant », nous proposons en réalité l’observation du monde qui nous entoure », a abondé, pour sa part Valérie le Roy, directrice du SIA.
Ces dernières années, près de 600 000 visiteurs ont franchi les portes du salon pour voir de plus près veaux, vaches, cochons… sans oublier chats et chiens qui ont aussi leur concours bien à eux. Après les crises qui ont frappé le monde et l’Europe ces trois dernières années, l’agriculture est « redevenue un métier essentiel aux yeux des français », selon les organisateurs du salon. La problématique de souveraineté alimentaire est plus que jamais au cœur des débats et l’assurer fait partie de la mission des agriculteurs. Cet événement, dont la face publique Porte de Versailles dure neuf jours, s’installe en réalité pendant près de vingt jours dans la métropole parisienne. Le temps que cette « cité agricole » soit construite, les éléments pour que les animaux soient bien traités en place, etc. Sans compter le démontage. Mais durant les presque deux semaine que dure le SIA, le rôle de pédagogie des professionnels envers le grand public sera à nouveau sollicité, dans l’idée « d’expliquer, de montrer, d’échanger, de dialoguer et de conforter la relation entre l’agriculture et la société française ». Au total, plus de 400 producteurs participeront au Salon avec leur région et le plus grand marché de France comptera plus de 10 000 produits et une vingtaine de restaurants du terroir.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière