Aller au contenu principal

Au cœur des enjeux de la santé

La fédération départementale de Groupama Aveyron-Lozère a tenu son assemblée générale annuelle vendredi 17 avril à Onet-le-Château. Richard Guédon, ancien directeur médical à Groupama, a abordé la mémoire et ses secrets au cours d’une conférence.

Didier Laluet était, entre autres, accompagné de Guy Lavigne, secrétaire du conseil d’administration de Groupama d’Oc, remplaçant le président Jean-Yves Dagès, de Gérard Joalland, directeur général et de Christophe Bouyssière, directeur de Groupama Aveyron.
Didier Laluet était, entre autres, accompagné de Guy Lavigne, secrétaire du conseil d’administration de Groupama d’Oc, remplaçant le président Jean-Yves Dagès, de Gérard Joalland, directeur général et de Christophe Bouyssière, directeur de Groupama Aveyron.
© La Volonté paysanne

Groupama d’Oc couvre 14 départements : les 8 départements de Midi-Pyrénées, dont l’Aveyron jumelé avec la Lozère, les Pyrénées-Atlantiques, les Landes, le Cantal, la Corrèze et la Creuse. Didier Laluet, président de Groupama Aveyron-Lozère et vice-président de Groupama d’Oc dresse le bilan. « L’an dernier, nous avons évolué dans un contexte délicat du point de vue de la conjoncture économique et du paysage concurrentiel. La réglementation dans le domaine de l’assurance santé a changé. Nous avons absorbé les haussses de tarif pour les sociétaires ». Pour l’assurance liée aux risques, le chiffre d’affaires pour l’Aveyron et la Lozère a fait un bond de 2,4 % entre 2013 et 2014. La fédération départementale occupe une position importante au sein de Groupama d’Oc avec la première place en nombre de sociétaires (73 900) et de chiffre d’affaires : 8 % de la caisse régionale en matière de couverture des risques. Concernant le secteur agricole, « l’activité se maintient », d’après Didier Laluet. Au niveau de Groupama d’Oc, l’agriculture représente 31 % des marchés, la plus grosse part comparée aux entreprises, particuliers, professionnels et retraités. Pour l’Aveyron et la Lozère, on observe une amélioration globale de la sinistralité, même si le risque incendie reste élevé. Les inondations du sud Aveyron survenues fin novembre ont aussi logiquement impacté ces résultats avec 250 sinistres déclarés.

La suite dans le Réveil Lozère, page 10, édition du 7 mai 2015.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière