Aller au contenu principal

Après la sécheresse de 2022, un début de saison plus clément

Deux semaines après l’ouverture de la saison de pêche, la Lozère connaît enfin quelques jours de précipitations continues, entamant une recharge tardive des nappes. Quelles conséquences pour la ressource en poissons et à quoi doit-on s’attendre pour ce printemps ? Le point avec Valérie Prouha, directrice technique de la fédération de pêche de Lozère.

Deux semaines après l’ouverture de la saison de pêche, la Lozère connaît enfin quelques jours de précipitations continues, entamant une recharge tardive des nappes. Quelles conséquences pour la ressource en poissons et à quoi doit-on s’attendre pour ce printemps ? Le point avec Valérie Prouha, directrice technique de la fédération de pêche de Lozère.
Deux semaines après l’ouverture de la saison de pêche, la Lozère connaît enfin quelques jours de précipitations continues, entamant une recharge tardive des nappes. Quelles conséquences pour la ressource en poissons et à quoi doit-on s’attendre pour ce printemps ? Le point avec Valérie Prouha, directrice technique de la fédération de pêche de Lozère.
© Aurélie Pasquelin/Illustration

La sécheresse de l’été dernier a été l’occasion pour la fédération d’éprouver ses capacités de réactivité face à un événement extrême en décidant l’arrêt de la pêche à compter de la mi-août. « Réagir en une semaine en plein été, ce n’était quand même pas simple » admet la directrice technique. Selon elle, les usagers ont globalement plutôt bien réagi, notamment informés par e-mail pour les détenteurs de carte de pêche informatisée qui acceptent de recevoir les informations.
Les comptages réalisés sur les cours d’eaux moyens se sont avérés meilleurs que prévu : « contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, il n’y a pas eu de catastrophe ». La Lozère abritant les parties amont du Lot, du Tarn ou de la Truyère, les eaux y sont naturellement plus fraîches et le territoire n’a pas eu à souffrir autant des problématiques de stress hydrique qu’ont subi les truites dans le sud Aveyron par exemple. Reste en revanche que des assecs se sont multipliés sur les petits linéaires dits « chevelus » en amont des principales rivières. Pour mieux mesurer ces évolutions, la fédération de pêche étudie la mise en place d’un réseau de suivi de la température, d’oxygène et de débit dès cette année sur le départem

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière