Aller au contenu principal

André Veyrac : « Sérénité et confiance en l'avenir »

Comme l'an dernier, le contexte sanitaire contraint la coopérative Célia à tenir ses assemblées générales à huis clos. André Veyrac, président et Hervé Chapelle, directeur général, sont revenus sur l'activité de l'année 2020, si particulière.

Comme l'an dernier, le contexte sanitaire contraint la coopérative Célia à tenir ses assemblées générales à huis clos. André Veyrac, président et Hervé Chapelle, directeur général, sont revenus sur l'activité de l'année 2020, si particulière.
Comme l'an dernier, le contexte sanitaire contraint la coopérative Célia à tenir ses assemblées générales à huis clos. André Veyrac, président et Hervé Chapelle, directeur général, sont revenus sur l'activité de l'année 2020, si particulière.
© François d'Alteroche/Illustration

C'est avec sérénité que les responsables de Célia ont fait le point sur leur activité. « La relation de confiance tissée avec nos éleveurs nous encourage à poursuivre nos efforts et à engager de nouveaux projets », explique le président André Veyrac. De plus en plus d'éleveurs font en effet confiance à Célia pour commercialiser leur production. « Notre activité est en progression de 4,5 % en bovins et 8 % en ovins et un peu plus de 2 000 éleveurs ont eu recours à nos services », confirme le directeur général, Hervé Chapelle. Une progression des volumes qui s'explique notamment par l'activité soutenue sur les broutards : « Via notre union de coopératives Bevimac en charge de l'export, nous avons fortement développé les échanges avec l'Algérie (+ 1 000 bovins par rapport à 2019 ; soit un broutard sur deux en 2020 destiné à l'Algérie). Nous récoltons les fruits de la stratégie engagée depuis plusieurs années sur les pays tiers », explique, satisfait, André Veyrac. Et l'attractivité semble se poursuivre en 2021. « Ce débouché vers l'Algérie permet au commerce de bénéficier d'un appel d'air bienvenu alors que les cours n'étaient pas élevés depuis l'été », complète Hervé Chapelle. Sur le 2e semestre 2020, 60 % des Aubrac de Célia, 15 % des Limousins et 10 % des croisés ont été expédiés vers l'Algérie. Le travail avec l'Italie, qui reste le principal débouché (65 % des broutards) reste très offensif pour maintenir, voire gagner de nouvelles places.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière