Aller au contenu principal

Agriculteurs, faites vous remplacer, le crédit d'impôt est renforcé

La loi de finances pour 2024 votée par le Parlement réforme le crédit d’impôt remplacement dont peuvent bénéficier les exploitants agricoles. Sa durée est ainsi allongée à 17 jours (contre 14 jours jusqu’en 2023) et ses taux de prise en charge sont augmentés : 60 % pour les congés (contre 50 % auparavant), 80 % pour les arrêts maladie et accident du travail (contre 60 %), 80 % pour la formation.

Le service de remplacement permet aux agriculteurs de suivre une formation ou autre.
Le service de remplacement permet aux agriculteurs de suivre une formation ou autre.
© Service de Remplacement France

 L’ouverture du crédit d’impôt au remplacement pour participer à des formations traduit la volonté des pouvoirs publics de renforcer le suivi par les agricultrices et agriculteurs de formations pour s’adapter aux évolutions et changements qui traversent leurs métiers.

Comment bénéficier du crédit d'impôt lorsque j'ai recours au service de remplacement ?

Ce crédit d’impôt est ouvert aux chefs d’exploitation dont l’activité requière leur présence chaque jour de l’année. Cette condition est réputée satisfaite quand l’exploitant exerce une activité d’élevage qui nécessite des travaux, des soins ou de la surveillance quotidiennement. Pour les exploitants agricoles exerçant des activités autres que l’élevage, ceux-ci peuvent être éligibles au crédit d’impôt si l’exploitant fournit lors de sa demande un calendrier des travaux de ses différentes activités montrant que celles-ci nécessitent sa présence chaque jour de l’année.

Porté et défendu par Service de Remplacement France depuis 2005, ce dispositif a permis de démocratiser le recours au remplacement pour congés chez les exploitants agricoles : ils sont plus de 20 000 chefs d’exploitations à en bénéficier chaque année.

Vous pouvez contacter votre service de remplacement de la Corrèze : Charlotte Rochette au 05 55 21 54 45 ou par mail à correze@servicederemplacement.fr

*Dispositif subordonné au respect du régime des aides "De minimis" dans le secteur de la production agricole.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière