Aller au contenu principal

Agriculture biologique
«Agir pour optimiser l'organisation de la filière»

L'État et la région ont lancé dernièrement, les assises régionales de l'agriculture biologique. Le président de la Chambre régionale d'agriculture, Jacques Chazalet estime que les choses avancent dans le bon sens.

Jacques Chazalet : «Nous travaillons depuis un an sur un plan d'actions en faveur de l'agriculture biologique, avec l'État et la région».
Jacques Chazalet : «Nous travaillons depuis un an sur un plan d'actions en faveur de l'agriculture biologique, avec l'État et la région».
© La Creuse agricole et rurale

Le lancement des assises de l'agriculture biologique a été précédé par la présentation d'une étude sur le développement de l'offre agricole et agroalimentaire auvergnate biologique dans les circuits longs, réalisée par l'URIAA.
Quels enseignements peut-on tirer de ce travail?
Jacques Chazalet : Les éléments présentés confirment que le bio doit véritablement s'inscrire dans une politique de marché. L'ensemble des acteurs professionnels et politiques semblent désormais s'accorder sur ce point. Il a été rappelé, à juste de titre, qu'un produit ne pourra pas se vendre tout seul même s'il est bio, d'où la nécessité de mettre en place des démarches de marketing.


Du point de vue de la production, quel bilan peut-on faire de la progression du bio en Auvergne?
J.C. : Comme toutes les régions, l'Auvergne a connu depuis 2009, une montée en puissance des conversions en agriculture biologique des exploitations agricoles. En 2012, nous avons toutefois constaté un tassement. Ces conversions concernent principalement les zones de polyculture-élevage où les systèmes d'élevages sont prédominants, mais avec des possibilités de cultiver des céréales, voire des oléo-protéagineux. Par contre, dans les zones très spécialisées (zones herbagères ou plaines céréalières), les conversions sont plus difficiles. En zone herbagère, les contraintes sont fortes pour modifier le système herbager et les exploitations éprouvent souvent des difficultés pour atteindre l'autonomie fourragère. En zone de grandes cultures, le passage à l'agriculture biologique implique des modifications profondes des systèmes de cultures pratiqués en conventionnel, avec notamment l'allongement des rotations et l'introduction de cultures nouvelles. Pour les agriculteurs qui s'engagent dans cette voie, la question de la valorisation de ces cultures «nouvelles» est cruciale, et nécessite la mise en place de l'organisation de filières diversifiées, permettant de valoriser ces nouvelles offres de production, car il y a des débouchés, en particulier dans le secteur de l'élevage.


[...]
La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 18 janvier 2013.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière