Aller au contenu principal

Adapter et rénover le parcours à l´installation

Sortie de la DJA de l´assiette sociale et versement en une seule fois, assouplissement en matière de formation : les JA mesurent les fruits de leurs actions.

Versement de la DJA (Dotation jeune agriculteur) en une seule fois dès 2004, sortie de son montant de l´assiette sociale, assouplissement des équivalences pour le stage de six mois : des évolutions demandées par les Jeunes agriculteurs dans le cadre d´une réflexion sur le renouvellement des générations en agriculture et l´adaptation du parcours à l´installation. "Au niveau national, nous avions identifié quatre axes de travail avec un préalable, à savoir la volonté de vivre du prix de nos produits", souligne Antoine Croutes, président des JA du Cantal, en faisant le bilan des actions entreprises et de celles déclinées sur le plan départemental.  

Les fruits d´une réflexion des Jeunes agriculteurs  

Premier axe : la promotion du métier. Un fonds national a été débloqué qui permettra de mener des actions de communication sur le métier d´agriculteur. Deuxième axe : un partenariat accru avec le monde rural. C´est le sens des sessions d´accueil d´actifs organisées avec les autres secteurs d´activités et les collectivités locales dans le Cantal. Troisièmement : la transmission des exploitations, que les JA ont cherché à faciliter en mettant au point avec les autres organisations professionnelles agricoles des "journées cédants". Quatrième axe enfin : la rénovation du parcours à l´installation "pour tenir compte de l´évolution des modes d´installation, notamment des personnes qui s´installent hors cadre familial ou n´ont pas les formations agricoles requises".

Deux nouveautés pour la DJA en 2004  

C´est ainsi que les JA ont obtenu le versement de la DJA en une seule fois : 70 % de son montant est actuellement versé à l´installation, les 30 % restants trois ans plus tard après que la CDOA (Commission départementale d´orientation agricole) ait vérifié que le jeune atteint bien le revenu minimum. La mesure devrait entrer en vigueur pour les jeunes qui s´installeront à partir du deuxième semestre 2004. "Nous demandons une rétroactivité au 1er janvier 2004", précise Nicolas Bardy, membre du bureau des JA du Cantal, qui souhaitent par ailleurs la suppression des sous-plafonds qui limitent les investissements par catégories au niveau des prêts bonifiés à l´installation. Autre revendication en bonne voie : le montant de la DJA devrait être exclu des bases de calcul des cotisations sociales et ce dès 2004. Cette proposition a été adoptée la semaine dernière par l´Assemblée nationale dans le cadre de l´examen du projet de loi rurale.

Les plus lus

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière