Aller au contenu principal

Action coup de poing des éleveurs ovins devant le ministère de l'Economie et des Finances

Les éleveurs ovins de la Fédération nationale ovine ont décidé de frapper fort ce mardi 13 février à la mi journée en manifestant devant le ministère de l'Economie et des finances pour réclamer un plan de réarmement pour la production ovine.

Depuis les annonces de Gabriel Attal fin janvier, ils se sentaient floués. Alors que l'exception agricole semblait être brandie par le Premier Ministre comme un objectif enfin atteignable, aucun mot, pas une phrase, pas une intention envers les producteurs ovins. De quoi sérieusement agacée, Michèle Boudoin, la présidente de la Fédération nationale ovine, qui rappelle que la production ovine est soumise à une multitude d'accords de libre-échange extrêmement délétères pour la production française : "Aucune mention des accords de libre-échange qui s'accumulent pour notre secteur (Nouvelle-Zélande, Australie, Chili..)". Et d'estimer "qu'il est grand temps de mettre un coup d'arrêt à cette accumulation de concessions dans notre secteur, et en parallèle, de protéger notre production de ces importations cumulées par une clause de sauvegarde similaire à celle déclenchée sur la volaille, les œufs et le sucre importés depuis l'Ukraine".

 

La Fédération nationale ovine réclame un plan de réarmement ovin

Second motif de mécontentement des éleveurs ovins, le peu d'ambition sur l'installation et le renouvellement des générations en agriculture, ainsi que le silence radio sur le fléau de la prédation. "Aucune avancée notoire n'a été obtenue alors que les tirs de défense devaient être facilités et reconnus comme moyen de protection", rappelle l'éleveuse du Puy-de-Dôme. Enfin, avec des revenus toujours en berne malgré des prix attractifs mais plombés par les charges, les éleveurs ovins ont demandé solennellement devant le ministère de l'Economie et des Finances, mardi 13 février, un "véritable plan de réarmement de la production ovine s'appuyant sur des choix cohérents, clairs et volontaires". Une délégation de la FNO a été reçue par la conseillère chargée de la transition écologique et énergétique du Ministre Bruno Lemaire. 

 

 

Les plus lus

Marin Paquereau se tient au milieu de ses vignes, au-dessus du village d'Ispagnac
Un nouveau vigneron à Ispagnac

L’association foncière agricole des coteaux des gorges du Tarn a aidé à l’installation d’un quatrième viticulteur à Ispagnac,…

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière