Aller au contenu principal

Carrière
Stefano Lenarduzzi prend la direction générale de la firme italienne Maschio Gaspardo

Le constructeur italien Maschio Gaspardo vient de nommer Stefano Lenarduzzi au poste de directeur général.

Stefano Lenarduzzi, nouveau directeur général de Maschio Gaspardo
Stefano Lenarduzzi est le nouveau directeur général de Maschio Gaspardo
© Maschio Gaspardo

Les deux frères Andrea Maschio, président du groupe Maschio Gaspardo, et Mirco Maschio, président de Maschio Holding, ainsi que leurs actionnaires, les sociétés financières Friulia et Veneto Sviluppo, viennent de confier la direction générale de leur entreprise à Stefano Lenarduzzi. Le nouveau directeur général, né en 1970, affiche plus de 20 ans d’expérience dans la gestion et la réorganisation financière des entreprises. Il a travaillé de 2001 à 2014 pour FPT Industries, une société italienne spécialisée dans la fabrication de fraiseuses-aléseuses à contrôle numérique, d’abord comme directeur des opérations avant de devenir directeur général. Il a ensuite acquis en 2014 la firme Sintesi S.p.A, qui produit des carénages et des équipements d'insonorisation industrielle, avant de la céder en 2018. Après deux ans comme consultant, il rejoint Maschio Gaspardo pour accompagner le développement de l’activité du fabricant de matériels agricoles sur de nouveaux marchés. Il a en charge la coordination et l'optimisation des activités opérationnelles et de planification de l'entreprise en accord avec les objectifs de croissance.

www.maschio.com

Maschio Gaspardo en chiffres

Fondation en 1964 à Campodarsego (Italie)

2 000 salariés

8 usines, dont 5 en Italie, une en Chine, une en Inde et une en Roumanie

12 filiales commerciales (Italie, France, Espagne, Allemagne, Pologne, Ukraine, Turquie, Russie, Amérique du Nord, Chine, Inde et Roumanie)

 

 En France, la filiale Maschio Gaspardo, dirigée par Michel Schietequatte, va bientôt s'installer à Beauvais. Pour en savoir plus : https://www.reussir.fr/machinisme/maschio-gaspardo-france-quitte-la-ferte-saint-aubin-pour-beauvais-et-vise-les-50-millions-deuros-de

 

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Les quads et SSV homologués tracteurs sont-ils réellement concernés par le contrôle technique.
Votre quad ou SSV agricole soumis au contrôle technique dès le 1er octobre 2022 ?
Initialement suspendu par le Président de la République, le décret du 11 août dernier, instaurant l’obligation de contrôle…
Plusieurs sites d'Agco dans le Monde ont été concernés par cette cyber-attaque.
Agco - Après trois jours d'arrêt, l'usine de Beauvais, victime d'une cyber-attaque, redémarre.
Des sites de production d'Agco ont été victimes d'une cyber-attaque, dont ceux de Beauvais. Ces derniers ont redémarré mardi 10…
Guerre en Ukraine - Quand la télématique permet de neutraliser les machines agricoles volées par les Russes
Le contrôle à distance des engins agricoles par la télématique est devenu une arme de défense pour un concessionnaire Ukrainien…
Les tracteurs McCormick X6.125 Xtrashift et X6.135 Xtrashift développe 119 et 126 chevaux.
McCormick - Un nouveau motoriste pour les tracteurs X6 Xtrashift
Le passage des tracteurs X6 Xtrashift à la norme antipollution Stage V a conduit McCormick a changé de fournisseur de moteur.
Le filtre à particules (FAP) et le catalyseur SCR, équipant la plupart des moteurs récents, sont très fiables à condition de prendre quelques précautions.
Les conseils pour bien faire vieillir les FAP et SCR
Les dispositifs de dépollution (catalyseur SCR et filtres à particules) montés sur l’échappement des moteurs se généralisent sur…
Publicité