Aller au contenu principal

Plan de relance agricole - Top départ pour déposer les dossiers de demande de subventions

Le dépôt des dossiers de demande d’aide financière pour le renouvellement des matériels agricoles dans le but de réduire l’utilisation des intrants est désormais possible sur le site de FranceAgriMer.

Les matériels de substitution à l'usage des produits phytosanitaires accèdent à une subvention de 40 % dans le cadre du Plan de relance.
© Steketee

Pour accompagner les agriculteurs dans leur démarche de réduction des intrants, l’Etat français a, dans le cadre du plan de relance, budgété 215 millions d’euros d’aide au renouvellement d’une sélection de machines et équipements agricoles. Pour prétendre à une subvention, il est désormais possible, à compter de ce 4 janvier 2021 et jusqu’au 31 décembre 2022, de déposer sa demande sur le site FranceAgriMer. Le matériel doit être neuf et intégrer la liste des investissements éligibles établie par l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer FranceAgriMer.

Les équipements de substitution à l’usage des phytos mieux subventionnés

En page 11 du document INTV-SANAEI-2020-68 daté du 02 décembre 2020, les agroéquipements sont classés en quatre grandes familles, dont le taux de l’aide varie selon trois niveaux. Le matériel de précision, répertorié dans le point IV de l’annexe bénéficie d’une prime de 20 % du coût HT. Le matériel pour la qualité de l’air et le matériel d’épandage d’effluents, recensés dans le point III, ainsi que les équipements d’application des produits phytosanitaires, identifiés dans le point I, profitent d’une subvention de 30 % du coût HT. Intégrant le point II, les équipements de substitution à l’usage des produits phytosanitaires sont les mieux lotis avec une subvention de 40 % du coût HT. Il s’agit par exemple des matériels de désherbage mécanique, des broyeurs, des gyrobroyeurs, des écimeuses, des robots de désherbage…

Le plafond des demandes porté à 150 000 euros HT pour les Cuma

Le montant minimal des dépenses présentées dans la demande de subvention est de 2 000 € HT et le plafond est fixé à 40 000 € HT. Ce montant est porté à 150 000 € HT dans le cas d’un investissement en Cuma. Ces coopératives d’utilisation de matériels en commun profitent également d’une majoration de 10 points par rapport au taux de base pour les subventions. Elles peuvent par exemple prétendre à 50 % d’aides sur les matériels identifiés dans le point II (équipements de substitution à l’usage des produits phytosanitaires). Cette bonification est aussi valable pour les demandes portées par les entreprises, dont les nouveaux installés et/ou les jeunes agriculteurs détiennent au moins 20 % du capital social. Les organismes situés dans les DOM voient, eux, le taux de base majoré de 30 points.

Les plus lus

Ensileuse Rostselmash RSM F 2650 chez Michel Bellamy
Une ensileuse Rostselmash en test pour les 40 ans de la concession Michel Bellamy
L’ensileuse RSM F 2650 de l’industriel russe Rostselmash vient, ce 15 avril 2021, de débarquer en Normandie à la concession…
Tonnes à lisier buses interdites Réussir Machinisme
Les buses d’épandage bientôt interdites ?
Le plan d’action ministériel adopté en janvier 2021 vise à réduire les émissions de polluants atmosphériques issues des…
Les nouveaux Valtra N5 et T5 sont dès à présent disponibles, car la production a déjà débuté dans l'usine finlandaise du groupe Agco. © Valtra
Valtra – Le tableau de bord disparaît sur les tracteurs N5 et T5
La sortie des tracteurs Valtra N5 et T5 coïncide avec la célébration des 70 ans de la marque finlandaise, qui appartient depuis…
Benne à fond mouvant la Campagne de la SARL Setar Bibollet - Caisse et fond mouvant Socari
La Campagne – Une benne à fond mouvant de 64 mètres cubes à déchargement rapide
Le constructeur français La Campagne annonce l’arrivée d’une nouvelle génération de bennes à fond mouvant conciliant grande…
Robot Collect’Bouz de la start-up normande Bouz’Eco
Collect’Bouz spécial pâturage – Les bouses collectées au cul des vaches pour alimenter le méthaniseur
Après l’urinoir CowToilet de la société néerlandaise Hanskamp primé d’une médaille d’or au salon Eurotier 2020, la start-…
Faucheuse frontale Kuhn sur tracteur New Holland TM140 et remorque autochargeuse Strautmann
« J’ai réduit mon coût alimentaire à 68 euros les 1000 litres de lait avec l’affouragement en vert »
Gaëtan Le Meur, éleveur de montbéliardes à Plussulien, dans les Côtes-d’Armor, a remplacé sa remorque faucheuse autochargeuse par…
Publicité