Aller au contenu principal

Plan de relance agricole - Top départ pour déposer les dossiers de demande de subventions

Le dépôt des dossiers de demande d’aide financière pour le renouvellement des matériels agricoles dans le but de réduire l’utilisation des intrants est désormais possible sur le site de FranceAgriMer.

Les matériels de substitution à l'usage des produits phytosanitaires accèdent à une subvention de 40 % dans le cadre du Plan de relance.
© Steketee

Pour accompagner les agriculteurs dans leur démarche de réduction des intrants, l’Etat français a, dans le cadre du plan de relance, budgété 215 millions d’euros d’aide au renouvellement d’une sélection de machines et équipements agricoles. Pour prétendre à une subvention, il est désormais possible, à compter de ce 4 janvier 2021 et jusqu’au 31 décembre 2022, de déposer sa demande sur le site FranceAgriMer. Le matériel doit être neuf et intégrer la liste des investissements éligibles établie par l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer FranceAgriMer.

Les équipements de substitution à l’usage des phytos mieux subventionnés

En page 11 du document INTV-SANAEI-2020-68 daté du 02 décembre 2020, les agroéquipements sont classés en quatre grandes familles, dont le taux de l’aide varie selon trois niveaux. Le matériel de précision, répertorié dans le point IV de l’annexe bénéficie d’une prime de 20 % du coût HT. Le matériel pour la qualité de l’air et le matériel d’épandage d’effluents, recensés dans le point III, ainsi que les équipements d’application des produits phytosanitaires, identifiés dans le point I, profitent d’une subvention de 30 % du coût HT. Intégrant le point II, les équipements de substitution à l’usage des produits phytosanitaires sont les mieux lotis avec une subvention de 40 % du coût HT. Il s’agit par exemple des matériels de désherbage mécanique, des broyeurs, des gyrobroyeurs, des écimeuses, des robots de désherbage…

Le plafond des demandes porté à 150 000 euros HT pour les Cuma

Le montant minimal des dépenses présentées dans la demande de subvention est de 2 000 € HT et le plafond est fixé à 40 000 € HT. Ce montant est porté à 150 000 € HT dans le cas d’un investissement en Cuma. Ces coopératives d’utilisation de matériels en commun profitent également d’une majoration de 10 points par rapport au taux de base pour les subventions. Elles peuvent par exemple prétendre à 50 % d’aides sur les matériels identifiés dans le point II (équipements de substitution à l’usage des produits phytosanitaires). Cette bonification est aussi valable pour les demandes portées par les entreprises, dont les nouveaux installés et/ou les jeunes agriculteurs détiennent au moins 20 % du capital social. Les organismes situés dans les DOM voient, eux, le taux de base majoré de 30 points.

Les plus lus

Ensileuse automotrice Rostselmash RSM F 2650 - SAS Michel Bellamy
Rostselmash - Les photos exclusives de l'ensileuse RSM F 2650 en test chez Michel Bellamy
La concession manchoise Michel Bellamy nous a ouvert, en exclusivité, les portes de son atelier pour nous présenter l'ensileuse…
Hausse acier Covid 19 Réussir Machinisme
Pénurie d’acier – Jusqu’à 25 % de hausse des prix pour certains matériels agricoles
Les constructeurs souffrent aujourd’hui d’une grosse pénurie d’acier et font face à des augmentations considérables des prix, qu’…
Landini 5-085 en série spéciale Blue Icon identifiable à sa couleur bleu métallique.
Landini – Un tracteur de 75 chevaux conçu pour les exploitations de polyculture élevage
Baptisé 5-085, le dernier-né des tracteurs Landini est conçu pour les travaux dans les cours de ferme et dans les champs. Il…
Prototype d'ensileuse à pédale Claas Réussir Machinisme
[VIDEO] - Claas développe un prototype d'ensileuse à pédales
Claas a relevé le défi lancé par la blogueuse Deichdeern : développer une ensileuse à pédales.
Pénurie matières premières Covid 19 Reussir Machinisme
Pénuries mondiales de composants électroniques, de plastique, de pneumatiques... Il va falloir s'armer de patience !
La Covid-19 a chamboulé les équilibres de production des matières premières et des produits transformés qui en découlent à l'…
[Interview] Claude Juriens, Ecorobotix - « Notre technologie de pulvérisation ultra-localisée permet une protection plante par plante »
Après avoir développé un robot de désherbage autonome, la société suisse Ecorobotix valorise son expertise dans la détection des…
Publicité