Aller au contenu principal

[ESSAI] - New Holland T5.140 Auto Command - un tracteur d’élevage typé confort

Jean-Marie Toutain, éleveur à Lonlay-l’Abbaye dans l’Orne, et son salarié David Couillard, livrent leur ressenti après l’essai du New Holland T5.140 Auto Command, équipé d’un chargeur 740 TL.

 

 
Les New Holland T5 à transmission à variation continue Auto Command (AC), lancés début 2019, constituent le haut de gamme de cette série de tracteurs destinés aux exploitations de polyculture élevage. Ils se déclinent en quatre modèles développant 110, 120, 130 et 140 ch de puissance maximale. Les T5 AC partagent leur motorisation FPT Stage V de 4,5 l avec les nouveaux T5 Dynamic Command, équipés d’une transmission semi-powershift robotisée à double embrayage. Ils présentent également les mêmes caractéristiques : cabine à quatre montants identique à celle des T6 et T7, empattement de 2,49 m, débit hydraulique de 110 l/min, relevage arrière de 5,5 t… Ces modèles ont en revanche très peu de points communs avec les T5 Electro Command à transmission semi-powershift, qui disposent d’un 4 cylindres de 3,4 litres et d’une plus petite cabine à six montants. Le T5.140 AC essayé, le plus puissant de la gamme, est le seul disponible en finition Blue Power : peinture bleu nuit, jantes couleur argent, calandre chromée… Comme les autres T5 AC, il reçoit en option un pont avant suspendu (4 800 euros HT), une suspension mécanique de cabine (1 250 euros HT) et un relevage avant de 2,25 t (3 150 euros HT). Il accédera prochainement à la prédisposition GPS, ainsi qu’à un nouveau toit panoramique spécialement développé pour les travaux de manutention. Ces tracteurs se complètent, en montage d’usine, d’une prédisposition (bâti + 2 distributeurs latéraux) pour accueillir un chargeur frontal New Holland fourni par Stoll. Le modèle 740 TL essayé, conçu pour les tracteurs de 70 à 110 ch, présente, au point d’articulation de l’outil, une capacité maximale de 2 620 kg (en bas) et une hauteur de levée de 3,74 m.

 

Les conditions du test

L’essai du tracteur New Holland a eu lieu fin octobre. Les conditions météo exécrables n’ont pas permis de réaliser l’ensemble des travaux prévus. Le T5.140 Auto Command a toutefois déchaumé une dizaine d’hectares et réalisé quelques travaux de manutention : manipulation de balles de paille, remplissage du bol mélangeur et chargement de fumier.

Les plus

+ Habitabilité et confort

+ Comportement moteur

+ Facilité d’entretien

Les moins

- Capacité du relevage

- Manque de visibilité au chargeur

- Proéminence du siège passager

Au travail

« Parfait dans les cours »

Le tracteur New Holland T5.140 Auto Command a été testé avec un déchaumeur à dents de 3 mètres de large. © D. Laisney
 
La transmission à variation continue se prend en main très facilement. Elle donne en plus la possibilité de mémoriser trois vitesses cibles bien lisibles sur le terminal, ce qui permet, par exemple, de passer rapidement de la route au champ sans intervenir dans les réglages. L’essai avec le déchaumeur de 3 m a connu un véritable rebondissement. Au début, sur une terre tout juste ressuyée, le T5.140 AC patinait et ses roues rencontraient des difficultés à bien se débourrer. Après avoir baissé la pression de gonflage de 1,7 à 1,4 bar, nous avons eu l’impression d’utiliser un nouveau tracteur, tout en ayant sérieusement gagné en confort. Déchaumant toujours à 12 cm de profondeur, le New Holland se défendait nettement mieux et roulait sans difficulté entre 8 et 9 km/h. Son moteur 4 cylindres, plutôt nerveux, maintenait le rythme sans difficulté.

 

Le tracteur New Holland T5.140 Auto Command est équipé en option d'une suspension de cabine et d'un pont avant suspendu. © D. Laisney
 
Le tracteur se révèle bien équilibré sur la route, avec le déchaumeur et la masse frontale de 600 kg. La suspension de pont avant et celle de la cabine procurent un bon niveau de confort. La direction est précise et les grands rétroviseurs se montrent efficaces. Les garde-boue avant pivotants retiennent plutôt bien les projections et permettent notamment de maintenir propres le pare-brise et les bouchons de remplissage du GNR et de l’AdBlue. Les ailes sont suffisamment enveloppantes pour ne pas trop salir les marchepieds. Elles pourraient en revanche être plus longues à l’arrière, car la boue passe par-dessus.

 

Le chargeur frontal New Holland 740 TL est fourni par Stoll. © D. Laisney
 
Chaussé de pneus de 480 mm de large à l’avant et de 600 mm à l’arrière, le T5.140 AC reste réactif et particulièrement maniable dans les cours. À la manutention, la transmission à variation continue est idéale par sa souplesse et sa précision. Le débit hydraulique de 110 l/min rend, lui, le chargeur frontal très vif. Celui-ci dispose d’un brancard assez court favorable au bon équilibre du tracteur. En revanche, l’outil posé au sol évolue assez près des roues avant et n’est pas bien visible depuis la cabine, comme nous l’avons constaté lors de la reprise d’ensilage.

 

Le relevage du tracteur New Holland T5.140 Auto Command présente une capacité de 5,5 tonnes. © D. Laisney
 
Le relevage nous paraît faible, tant en termes de capacité que de dimensionnement des composants. Nous sommes conscients qu’il s’agit d’un modèle de cour, mais ce tracteur développe quand même 140 ch et présente un gabarit imposant avec sa grande cabine et ses gros pneus. Il n’a, par exemple, pas réussi à lever notre déchaumeur à disques indépendants Lemken Karat de 3,5 m de large équipé d’un rouleau spire. Néanmoins, il s’en sortait parfaitement avec le déchaumeur de 3 m prêté pour l’essai.

 

En cabine

« Un poste de conduite spacieux et un accoudoir ergonomique »

Le tracteur New Holland T5.140 Auto Command bénéficie d'une cabine à quatre montants.  © D. Laisney
 
La cabine est particulièrement spacieuse et luxueuse pour un tracteur d’élevage. Elle est dotée d’une structure à quatre montants et bénéficie ici de l’optionnelle suspension mécanique en deux points arrière. La visibilité est plutôt bonne et un rétroviseur sur le hayon arrière facilite l’accrochage des remorques sur le piton. Dommage que l’épais bandeau entre le pare-brise et le toit ouvrant vitré pénalise la vue sur le chargeur lors du rangement de balles en hauteur, par exemple. Ce souci semble toutefois corrigé par le constructeur avec la sortie d’une nouvelle cabine intégrant le toit ouvrant vitré en continuité du pare-brise. L’imposant siège passager est appréciable pour son confort et la tablette formée par l’abaissement de son dossier, mais son assise ne se relève pas et demande de la contourner, ce qui s’avère pénible pour nous qui, chaque jour, quittons de multiples fois le poste de conduite.

 

Le tracteur New Holland T5.140 Auto Command est équipé de l'accoudoir multifonction Sidewinder. © D. Laisney
 
Le T5 partage avec ses aînés l’accoudoir multifonction Sidewinder solidaire du siège. Celui-ci s’avère agréable à l’utilisation, car il regroupe l’ensemble des commandes de la transmission, du relevage arrière et jusqu’à quatre distributeurs hydrauliques. Il accueille également le petit joystick, bien positionné et agréable à manipuler, pour le contrôle du chargeur frontal. Nous regrettons cependant que le relevage avant optionnel n’ait pas sa propre commande et mobilise par conséquent un distributeur. L’accoudoir accueille à son extrémité le terminal Intelliview particulièrement convivial et facile d’utilisation. Ce grand écran tactile, bien lisible, se divise en deux parties. Le tiers gauche, dédié à la transmission à variation continue, indique les trois vitesses cibles paramétrées par le chauffeur. Il donne également l’allure et le sens de marche sélectionné. La grande partie de droite affiche jusqu’à six écrans distincts, qui se sélectionnent facilement grâce à des touches de raccourcis. Les informations y figurant sont personnalisables et certaines sont paramétrables, comme le débit des distributeurs électrohydrauliques.

 

Le volant du New Holland T5.140 Auto Command s'ajuste en hauteur et en inclinaison. © D. Laisney
 
Le volant, facilement ajustable en hauteur et en inclinaison, se relève rapidement pour dégager l’accès au siège. Les bouches de ventilation sont regroupées sur la console centrale, ce qui ne nous semble pas forcément idéal pour le désembuage des vitres. La possibilité de sélectionner l’inverseur à gauche du volant ou sur le monolevier présente l’intérêt de répondre à nos habitudes différentes. Côté rangement, il existe bien plusieurs petits espaces ouverts, mais nous aimerions trouver de quoi stocker une bouteille d’eau et accrocher une veste.

 

Entretien

« Des radiateurs faciles d’accès »

Les radiateurs du New Holland T5.140 Auto Command se déploient pour faciliter leur nettoyage. © D. Laisney
 
L’entretien est assez facile. La batterie logée sous le marchepied droit s’atteint sans outil. Le capot à grande ouverture dégage bien le compartiment moteur et libère un accès direct au filtre à air situé à l’avant. Les radiateurs se déploient aisément, ce qui simplifie leur nettoyage. Le filtre à huile, logé sur le flanc droit du moteur, est protégé par un petit capot plastique broché et maintenu par deux vis. Il s’atteint sans difficulté. En revanche, pour remplacer les deux filtres à carburant, situés à gauche, le bâti du chargeur frontal gêne le retrait du long carter de protection. Il impose par conséquent de décrocher la boîte à outils fixée devant la cabine. La jauge à huile, placée aussi à gauche, est bien visible et son orifice s’utilise pour le remplissage. Les filtres de cabine, eux, ne sont pas les plus faciles d’accès, du fait de leur position de chaque côté sous le toit.

 

Fiche technique

New Holland T5.140 Auto Command

Moteur

• Puissance nominale (ISO TR14396 – ECE R120) : 130 ch à 2 200 tr/min

• Puissance maxi (ISO TR14396 – ECE R120) : 140 ch à 1 800 tr/min

• Couple maxi : 630 Nm à 1 300 tr/min

• Cylindrée : 4 485 cm3

• Norme et système de dépollution : Stage V/DOC + SCR (avec filtration légère)

• Capacité d’huile du moteur : 10 l

• Intervalle de vidange : 600 h

Transmission

• Type : Variation continue

• Nombre de gammes : 2

• Régime moteur à 40 km/h : 1 600 tr/min

• Régimes de prise de force et régimes moteur correspondants :

540, 540E et 1 000 à 1 970, 1 546 et 1 893 tr/min ou 540E, 1 000 et 1 000E à 1 546, 1 893 et 1 621 tr/min

Circuit hydraulique

• Type : load sensing

• Débit et pression : 110 l/min, 200 bars

• Volume d’huile hydraulique exportable : 20 à 30 l

• Nombre de distributeurs (Ar/côté) : 2 à 4/0 à 2 d’usine (3e possible en montage concession)

Relevage

• Capacité aux rotules sur toute la course (Av/Ar) : 2,25/5,5 t

Dimensions

• Capacité du réservoir (GNR/AdBlue) : 180/19 l

• Hauteur hors tout : 2,93 m

• Empattement : 2,49 m

• Rayon de braquage : 4,2 m avec pneus 460/85 R30 et 320/85 R24

• Poids à vide : 5 500 kg

• PTAC : 8 800 kg

• Monte pneumatique du modèle essayé : 600/65 R38 et 480/65 R28

Budget

Prix tarif du tracteur essayé (sans le chargeur) au 1er avril 2020 : 133 129 € HT

 

Les plus lus

Fendt 200 VFP Vario Réussir machinisme
[VIDEO] - Fendt - Les tracteurs spécialisés intègrent une cabine FendtOne à quatre montants
La nouvelle génération de tracteurs spécialisés Fendt 200 VFP Vario débarque. Au programme : un nouveau look, une nouvelle cabine…
Claas bec ensileuse Orbis 900 Réussir Machinisme DP
[VIDEO] - Claas - Le bec d'ensileuse Orbis 900 se replie en cinq parties
Claas renouvelle son bec d'ensileuse Orbis 900 qui se replie désormais à 3 m de large. 
Claas Jaguar 990 Terra Trac Réussir Machinisme
[VIDEO] - L'ensileuse Jaguar 990 Terra Trac à l'oeuvre dans la Manche et le nouveau bec Orbis 900
Nous sommes allés découvrir le fer de lance de l'offre en ensileuses du constructeur Claas.
Tracteur Fendt 200 Vario Réussir Machinisme
[VIDEO] - Fendt - Les tracteurs 200 Vario gagnent en technologies
Autrefois tracteur simple, compact et économique, le 200 Vario change de style et rejoint ses grands-frères en termes de…
Ensileuse automotrice Rostselmash RSM F 2650
[Exclusif] – Les images de l’ensileuse Rostselmash en action
Dévoilée au salon Agritechnica en novembre 2019, la nouvelle génération d’ensileuses automotrices Rostselmash RSM F…
Massey Ferguson MF 7360 AL4 Réussir Machinisme
[VIDEO] - Massey Ferguson - Une nouvelle moissonneuse-batteuse pour les fortes pentes
Massey Ferguson étoffe son offre en moissonneuses-batteuses avec la MF 7360 AL4 pour les fortes pentes.
Publicité