Aller au contenu principal

New Holland - Autoguidage en vignes larges, nouvelle tête de récolte en vignes étroites

De nouvelles évolutions attendent les gammes de machines à vendanger New Holland Braud pour la prochaine saison.

Se réglant en fonction du mode de conduite de la vigne, le système Smartsteer de New Holland peut équiper toutes les machines à vendanger des gammes vignes larges et vignes intermédiaires Braud 9000 L et M, la 9030 L exceptée. Fonctionnant jusqu’à 13 km/h avec la correction de dévers activée, ce système s’appuie notamment sur une caméra 3D infrarouge sous le toit de cabine pointant jusqu’à 10 m vers l’avant, un capteur d’angle des roues et un capteur d’angle de la tête de secouage.

New Holland propose également le CustomSteer pour faciliter les manœuvres en bout de champ. S’appuyant sur un orbitrol OSPE, un capteur d’angle de braquage, un autre pour la vitesse de braquage, ainsi que sur le système de gestion intelligente IMS 2.0, récompensée au dernier Sitevi, le CustomSteer module le débit d’huile en fonction de la vitesse de braquage : plus on tourne vite, plus le débit d’huile à la direction est important. L’objectif de ce système actif jusqu’à 7 km/h et ajustable par l’opérateur est de gagner en productivité notamment lors des demi-tours (40 % de temps de gagné).

Sur les Braud 8030 L, New Holland propose de compléter l’égreneur actiel par une table à rouleaux à écartement réglable, pour éliminer feuilles et pétioles.

Du côté des vignes étroites, la Braud 9080 N bénéficie d’évolutions avec de nouveaux secoueurs SBC. Montés sur de nouvelles plaques de secouage plus robustes à démontage rapide, ces secoueurs proposent une plus grande zone active de secouage. New Holland annonce une durée de vie accrue des secoueurs (deux saisons). Le nouveau bâti de secouage est allongé vers l’avant gagnant ainsi en longueur d’étanchéité. Le système d’entraînement du secouage gagne en robustesse, en performance et en accessibilité pour l’entretien, tout en isolant le reste de la machine des vibrations. Les essais sur pinot noir montrent un gain de baies entières (+35 %) et une baisse du nombre de feuilles (-70 %), des pétioles (-30 %), des grapillons (-40 %) et du volume de jus (-40 %).

Les plus lus

Demandant des tracteurs de 85-90 ch, les petites combinaisons de fauche triples, qui commencent à 7,24 m de large, offrent un bon suivi de sol, comparativement à une faucheuse arrière latérale de 4 à 4,40 m.  © Pöttinger
Les faucheuses triples sans conditionneur séduisent les éleveurs
Depuis deux ans, les ventes d’ensembles de fauche frontale et double lamier arrière connaissent une croissance forte. Ces…
[VIDEO] SIP - Le groupe de fauche de 15 mètres en démonstration en Normandie
Le groupe de fauche Silvercut Disc 1500 T du constructeur slovène SIP a récemment déployé ses ailes dans la campagne normande.…
Agriliant – Deux étudiantes veulent développer des filets et ficelles biodégradables
Chloé Tinel et Ines Vecten, étudiantes d’UniLasalle Rouen, ont mis à profit leur stage de fin d’étude pour initier un projet de…
Siwi attelage rapide Oria Agriculture Réussir Machinisme
[VIDEO] - Siwi, le dételage instantané importé en France par Oria Agriculture
Oria Agriculture importe le système d'attelage instantané Siwi Combi-Hitch. 
Frédéric Lefeuvre, éleveur en Gaec à Derval en Loire-Atlantique. « La combinaison de fauche sans conditionneur est peu gourmande en puissance. » © M. Portier
« Une combinaison de fauche triple sans conditionneur pour gagner du débit de chantier tout en faisant des économies »
Le Gaec Lefeuvre à Derval en Loire-Atlantique, a abandonné le conditionneur en passant d’une combinaison de fauche double à une…
Claas france Ymeray Réussir machinisme
Claas inaugure son technopôle à Ymeray
Depuis le 31 août dernier, 200 collaborateurs Claas ont investi le nouveau site d'Ymeray (Eure-et-Loir). Crise sanitaire oblige,…
Publicité