Aller au contenu principal

Naïo Technologies - Les robots des champs fonctionnent désormais sans opérateur à proximité

La start-up Naïo Technologies vient de faire un grand pas en avant en termes de vulgarisation des robots dans les champs en développant l’autonomie augmentée qui permet à ses engins de travailler sans opérateur sur le terrain.

La réglementation relative à l’utilisation des robots dans les champs impose que les opérations soient sécurisées. Les solutions technologiques mises en œuvre par les constructeurs, en particulier pour les machines de gros gabarit ou évoluant à vitesse élevée, s’appuyaient jusqu’à maintenant sur la présence d’un opérateur dans la parcelle ou à proximité du robot pour assurer la sécurité du chantier. Cette obligation de présence d’une personne constitue un frein au développement des engins autonomes, que vient de lever la start-up Naïo Technologies pour sa gamme de robots légers et lourds, dont elle revendique plus de 450 exemplaires en service depuis sa création en 2011. Son petit automoteur Oz de désherbage mécanique et le porte-outil Orio utilisable pour, par exemple, le binage en maraîchage et en grandes cultures, ainsi que l’enjambeur viticole Ted et le petit chenillard Jo, adapté aux vignes étroites et à l’arboriculture, peuvent désormais fonctionner seuls et être supervisés depuis le siège de l’exploitation via le Smartphone. Ceci est possible, car Naïo a conçu, développé et validé des fonctions de sécurité qui permettent à la machine d’assurer elle-même la sécurité des opérations en mode autonome. La société est d’ailleurs prête à endosser la responsabilité devant les tribunaux en cas d’incident, à condition bien sûr que les clients respectent scrupuleusement les conditions d’utilisation. En pratique, le fonctionnement en totale autonomie passe par la définition et la validation par les revendeurs de zones de travail délimitées par des points GPS (Geofencing). Les robots sont eux équipés de systèmes de sécurité qui stoppent leur fonctionnement en cas d’intrusion d’une personne ou d’un animal dans leur espace de travail. En mode autonomie augmentée, c’est-à-dire sans opérateur à proximité, les modèles Oz, Jo et Orio conservent leur vitesse maximale d’intervention de respectivement 1,8 ; 2,2 et 5,5 km/h, tandis que l’enjambeur Ted voit son allure réduite de 5,5 à 2,2 km/h.

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?

Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…

L'édition 2024 du Sima est annulée. Rendez-vous en 2026.
Sima - L'édition 2024 du salon annulée

L'Axema vient d'annoncer que le prochain Sima qui devait avoir lieu fin novembre 2024 est reporté en 2026. 

Gilles Lethiec, éleveur à Noyal-Muzillac dans le Morbihan. "Bien que compact, ce télescopique a une cabine spacieuse et des commandes regroupées sur le joystick."
« Mon télescopique compact est moins gourmand qu’un tracteur »

Avec le chargeur télescopique Kramer KT 276, Gilles Lethiec, éleveur dans le Morbihan, a fait le choix d’une puissance moindre…

Tracteur Valtra avec chargeur frontal Manip', benne multifonction Manip' et pince-balle Manip'
Manip' arrête les chargeurs frontaux

La marque Manip', qui appartient à MX depuis 2010, annonce l'arrêt de la commercialisation de ses chargeurs frontaux à compter…

Siège social de la concession Bretagri Emil Frey à Saint-Gilles en Ille-et-Vilaine.
Reprise de Bretagri Case IH par Emil Frey : pourquoi ce géant de l’automobile se lance-t-il dans le matériel agricole ?

Les établissements Bretagri, concessionnaires Case IH en Ille-et-Vilaine, viennent d’être rachetée par la filiale française du…

Remplissage du réservoir d'AdBlue d'un tracteur
Comment évolue le prix de l'AdBlue ?

Au coût du carburant qui pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs, s’ajoute l’AdBlue nécessaire dans tous les…

Publicité