Aller au contenu principal

« Les deux chargeurs frontaux sont devenus indispensables »

Mélanie et Bertrand Bouquillon utilisent pour leur élevage laitier deux tracteurs dotés d’un chargeur frontal. Ce double équipement leur apporte du confort et davantage d’efficacité pour travailler au quotidien sur leurs deux sites.

Si les 120 vaches laitières du Gaec du Général sont alimentées quotidiennement par une désileuse automotrice en Cuma, les deux chargeurs frontaux présents sur l’exploitation ne chôment pas pour autant. Le premier, monté sur un Deutz-Fahr de 115 chevaux, travaille environ 1 000 heures par an, et le second, monté sur le tracteur de tête, un Valtra de 150 chevaux, réalise 400 à 500 heures. Les associés, Mélanie et Bertrand Bouquillon, installés à Saint-Jean-sur-Couesnon, à 35 km au nord-est de Rennes en Ille-et-Vilaine, disposent de deux sites distants de 250 mètres, l’un dédié aux génisses, composé de bâtiments anciens, l’autre accueillant la récente stabulation des vaches laitières. « Comme nous employons un salarié à mi-temps et profitons d’un coup de main fréquent de la part de mon père, Jean-Luc Gesmier, à qui j’ai succédé, la présence de deux chargeurs frontaux nous permet d’être plus efficaces. Pendant qu’un nourrit les génisses et nettoie la table d’affourragement avec le godet désileur, l’autre prépare les aliments avant le passage de la désileuse automotrice », précise l’agricultrice. Les éleveurs ne veulent plus revivre l’époque où un seul chargeur était présent, qui obligeait, par exemple, à attendre le retour du tracteur des chantiers d’ensilage pour soigner les animaux.

Systématiquement dételé pour les travaux au champ

Le double équipement se révèle aussi intéressant pour le ramassage des foins. Le Deutz-Fahr 5115 reste à la ferme pour ranger les balles, tandis que le tracteur le plus gros assure les allers et retours avec le plateau fourrager et son chargement au champ. Le couple d’agriculteurs a choisi sur ses deux chargeurs MX des cadres porte-outils acceptant aussi bien des accessoires de la marque bretonne que des équipements d’autres constructeurs. Il dispose ainsi d’un large panel d’outils, dont certains en double, procurant une grande polyvalence à chaque ensemble. Un godet de 2,40 mètres de large est notamment aménagé spécialement pour confectionner les tas d’ensilage. Préférant se consacrer au suivi de leur troupeau, Mélanie et Bertrand Bouquillon délèguent à l’ETA les plus gros chantiers, tels que les semis, les épandages de fumier et de lisier, ainsi que la fauche et le pressage. Ils se réservent le fanage, l’andainage et le labour. Pour ces travaux, le Valtra N143 est le plus souvent sollicité et il voit son chargeur systématiquement retiré. « Sans le brancard, la visibilité et le confort sont meilleurs. Cela préserve la mécanique et évite aussi d’user inutilement les bagues des articulations du chargeur. Nous préférons lester le tracteur en accrochant une masse sur le relevage frontal. Ce dernier équipement ne sert d’ailleurs qu’à ça », soulignent-ils.

Envie d’uniformiser les joysticks

Les deux tracteurs disposent de commandes à l’ergonomie différente pour piloter les chargeurs MX : Flexpilot à basse pression sur le Deutz-Fahr, et E-Pilot S électrique sur le Valtra. Les éleveurs préfèrent incontestablement le plus gros joystick du Deutz-Fahr, car son dessin épouse bien la forme de la main. Ils aimeraient posséder deux manettes identiques pour éviter le petit temps d’adaptation lorsqu’ils passent d’un tracteur à l’autre, mais jusqu’à présent la solution E-Pilot avait son propre joystick. Toutefois, comme le constructeur MX s’apprête à proposer cette commande électrique avec le gros levier, les éleveurs risquent fort de le monter sur le Valtra.

Chiffres clés

2,5 UTH

120 vaches laitières

1 130 000 litres de lait à produire

124,5 ha de SAU

48 ha de maïs

Les plus lus

[VIDEO] SIP - Le groupe de fauche de 15 mètres en démonstration en Normandie
Le groupe de fauche Silvercut Disc 1500 T du constructeur slovène SIP a récemment déployé ses ailes dans la campagne normande.…
Siwi attelage rapide Oria Agriculture Réussir Machinisme
[VIDEO] - Siwi, le dételage instantané importé en France par Oria Agriculture
Oria Agriculture importe le système d'attelage instantané Siwi Combi-Hitch. 
Frédéric Lefeuvre, éleveur en Gaec à Derval en Loire-Atlantique. « La combinaison de fauche sans conditionneur est peu gourmande en puissance. » © M. Portier
« Une combinaison de fauche triple sans conditionneur pour gagner du débit de chantier tout en faisant des économies »
Le Gaec Lefeuvre à Derval en Loire-Atlantique, a abandonné le conditionneur en passant d’une combinaison de fauche double à une…
Guénolé Gentric, éleveur à Landudec, dans le Finistère. « La chaleur issue de la méthanisation permet d'augmenter la température de l'air du séchoir de 15-20 degrés. » © M. Portier
« Je sèche 64 balles carrées par jour avec la chaleur de la méthanisation »
Le Gaec des Deux Vallées, à Landudec dans le Finistère, valorise la chaleur issue de son unité de méthanisation avec un séchoir…
Fliegl propose un déchaumeur à disques chaînés.  © Fliegl
Fliegl - Un déchaumeur à disques chaînés de 7 m
Le déchaumeur à quatre chaînes de disques KSE de Fliegl assure un bon suivi du terrain.
Grimme record plantation pommes de terre Réussir Machinisme
[VIDEO] - Grimme - Plus de 40 hectares de pommes de terre plantées en 12 heures
Combien d'hectares de pommes de terre peut-on planter en 12 heures, en conditions réelles avec une machine Grimme GL 860 Compacta…
Publicité