Aller au contenu principal

[ESSAI] Presse à balles rondes Fendt Rotana 180 V XtraCut Profi - « Une conduite vraiment confortable grâce aux automatismes »

Charly et Pierre Macé, entrepreneurs dans le Calvados, ont essayé en avant-première, mi-juillet, la dernière génération de presse Fendt Rotana 180 V XtraCut Profi, avec laquelle ils ont réalisé plus de 700 balles rondes de 1,25 m de diamètre.

Confectionnant des balles rondes d’un diamètre maximal de 1,80 m, la presse Rotana 180 V XtraCut essayée en version Profi bénéficie, comme les autres modèles à chambre variable Fendt, d’évolutions techniques et de nouvelles options pour la campagne 2023. Les machines dotées uniquement du liage filet abandonnent le système d’injection à rouleau au profit d’un tapis actionné hydrauliquement, qui présente l’avantage d’éviter l’accumulation de poussière au niveau de l’espace de l’injection du filet après chaque balle. Deux nouveaux packs d’équipements apparaissent. Le premier, dénommé Profi, inclut la pesée, le contrôleur d’humidité et l’éclairage à led sous les capots. Il comprend également le pilotage load sensing via le circuit Power Beyond du tracteur, qui s’accompagne de plusieurs automatismes agissant sur le pick-up, le système de coupe et la porte arrière. Le second pack, baptisé TIM pour Tractor Implement Management, intègre le pilotage du tracteur par la presse, ainsi que la pesée, le contrôleur d’humidité et l’éclairage à LED. Cette fonctionnalité réduit les actions répétitives du chauffeur en lui demandant uniquement de gérer la direction et de relancer l’avancement après l’éjection de la balle. Sur le plan technique, l’entraînement de la presse Fendt Rotana 180 V XtraCut est assuré en standard au régime de 540 tr/min ou en option à 1 000 tr/min. Le boîtier renvoi d’angle principal dispose d’une sortie à droite pour animer le rotor et d’une autre à gauche pour mettre en rotation la chambre de pressage (3 rouleaux + 4 courroies). Le liage filet est standard et il se complète en option du mécanisme pour la ficelle.

Les plus

Forme et finition des balles

Automatisme de porte

Relevage automatique du pick-up

Les moins

Hauteur pour charger les bobines de filet

Roues de jauge à démonter au transport

Vitesse de la porte arrière

En action – Des balles bien faites et bien liées au filet

 

 

 

La presse Fendt avale vraiment bien avec son pick-up pourtant équipé de vis de recentrage indépendante du rotor d’alimentation. Pas besoin de se retourner en permanence pour surveiller que ça ne bourre pas ! Dans le foin de première coupe, en présence de gros andains hauts comme une table, je roulais entre 10 et 12 km/h. Pour pousser la machine dans ses retranchements, j’ai fait une pointe à 17 km/h sans mettre en défaut le pick-up. J’ai cependant dû vite ralentir, car je ne tenais plus sur le siège en raison du sol trop chaotique. C’est très appréciable de disposer de la pesée et de la mesure de l’humidité. Avant de quitter le premier chantier, j’ai ainsi pu communiquer à l’agriculteur que le taux d’humidité maximal du foin s’élevait à 25 % et que les 56 balles de 1,25 m de diamètre réalisées chez lui pesaient en moyenne 272 kg, avec une densité réglée à 80 % de la valeur maximale. Sur l’ensemble de l’essai, j’ai pressé 250 balles de foin de 1,25 m de diamètre pour un poids moyen de 295 kg.

 

 

 

La finition des balles est très bonne et le filet est posé proprement sans que des bouts ne traînent. Cela est certainement dû au système de coupe du filet utilisant un couteau tombant sur une enclume. Ce qui m’embête le plus est le temps d’arrêt entre le lancement du liage et le redémarrage après l’éjection de la balle dû à la lenteur de la porte. Avec des balles de 1,25 m de diamètre et 3,2 tours de filet, j’ai chronométré à plusieurs reprises 23 secondes, soit plus de 5 secondes supplémentaires par rapport à ma presse qui travaillait dans la même parcelle. L’automatisme assurant le lancement du liage, l’ouverture de la porte et sa fermeture après l’éjection de la balle est vraiment très pratique et apporte du confort. Il est facile à engager et même à désactiver pour décharger dans un endroit où la botte ne gêne pas ou ne risque pas de dévaler la pente. Je me suis vite habitué à cet automatisme et je me suis d’ailleurs fait surprendre avec ma presse en redémarrant sans avoir refermé la porte !

 

 

 

Dans la paille d’orge fraîchement battue, nous avons attaqué à 16 heures sous les fortes chaleurs et je n’ai pas réussi à faire des balles de plus de 200 kg en roulant entre 11 et 12 km/h, me laissant un peu sur ma faim concernant le niveau de densité pourtant réglé à 100 %. Le taux d’humidité trop élevé (jusqu’à 44 %) m’a incité à quitter rapidement le chantier. Lorsque je suis revenu deux jours plus tard, avec les mêmes réglages mais en baissant l’allure à 10 km/h, j’ai réussi à faire des balles d’un poids moyen de 220 kg. Lors de l’essai, j’ai dû changer le filet à deux reprises et ce n’est pas la partie la plus facile. Les réserves sont hautes et il manque une gouttière pour pouvoir pousser la bobine dans son logement. En revanche, le passage du filet dans le mécanisme de liage s’opère assez facilement, à condition de bien comprendre le schéma peu explicite collé sous le capot. L’opération demande de déplier une petite échelle pour grimper sur la plateforme située à l’avant de la machine. Attention d’ailleurs à bien la relever avant de repartir, sinon elle finit dans le pneu du tracteur dès le premier virage à gauche.

Le regard de l’expert

 

 

 

+ / La cinématique est relativement simple et les composants sont accessibles.

 

 

 

+ / Les grands capots à l’intérieur lisse ne retiennent pas la poussière.

 

 

 

+/-/Les roues du pick-up sont faciles à régler, mais elles ne rentrent pas dans le gabarit de la presse et doivent donc être retirées pour les trajets routiers.

 

 

 

-/Vu la hauteur pour charger les bobines de filet, mieux vaut être costaud.

 

 

 

-/La bobine en réserve à l’avant du mécanisme de liage cache la visibilité sur le déroulement du filet depuis la cabine.

Gamme – Disponible avec ou sans trappe de débourrage

 

 

 

Le catalogue Fendt de presses à chambre variable comprend les modèles Rotana 160 V et 180 V. Ces machines confectionnent respectivement des balles de 0,70 à 1,60 m et de 0,70 à 1,80 m de diamètre. La Rotana 160 V existe aussi en combinaison presse enrubanneuse. Mesurant 1,23 m de large, la chambre se compose de trois rouleaux et de quatre courroies sans fin. Ces dernières sont entraînées par deux rouleaux moteurs superposés en partie supérieure à l’avant de la presse. Les Rotana V intègrent systématiquement un rotor ameneur de 520 mm de diamètre et se déclinent en version standard et Xtra. Plutôt dépouillée, la variante d’entrée de gamme ne dispose pas de l’Isobus, ni de trappe de débourrage et de système de coupe. Elle réalise des balles moins denses, car son circuit hydraulique contrôlant la densité est limité à 140 bars. Les modèles Xtra accèdent à l’Isobus, à la trappe Hydroflexcontrol et au système de coupe à 13, 17 ou 25 couteaux. La pression de leur système de densité atteint 180 bars, afin de confectionner des balles plus lourdes.

À la loupe : Pesée, contrôle d’humidité et multiples fonctionnalités

 

 

 

Les presses Fendt en version Isobus proposent une interface de contrôle claire et très intuitive. Elles accèdent, grâce au pack Profi, à la pesée et au contrôle de l’humidité des balles. Le système de pesée se compose de six pesons, deux sur le timon et deux au niveau de chaque roue. Il réalise les mesures en continu et se réétalonne après chaque balle, afin de tenir compte de l’évolution des consommables (filet, graisse et huile…). Les poids unitaires et moyens des balles sont indiqués en temps réel sur l’écran et, pour chaque chantier, il est possible d’obtenir la quantité totale pressée. Le contrôle de l’humidité est réalisé par deux capteurs situés de chaque côté de la chambre de pressage. La valeur est affichée sur le terminal, qui donne également l’humidité moyenne pour l’ensemble des balles, ainsi que le taux maximal.

 

 

 

Les fonctionnalités sont nombreuses sur les Rotana V de dernière génération. En plus de la gestion automatique de l’ouverture et de la fermeture de la porte arrière, ces machines profitent du relevage automatique du pick-up, selon deux modes activables simultanément ou non. Le fait que le ramasseur puisse se relever automatiquement dès que le liage démarre ne me paraît pas indispensable, mais cela permet d’améliorer la précision de la pesée. En revanche, le fait qu’il remonte dès que la marche arrière est engagée se révèle très pratique, lorsqu’il faut reculer pour déposer la balle à un endroit précis. Le système de coupe intègre un automatisme effectuant un aller et retour des couteaux à chaque liage, afin d’éviter que leurs logements ne s’encrassent. Il est aussi possible d’engager le retrait automatique des couteaux à partir d’un certain diamètre pour conserver du fourrage non coupé en périphérie et garantir un meilleur maintien de la balle. Autre fonctionnalité, l’électronique permet désormais de connaître la longueur en mètres de filet appliquée par balle et par chantier.

 

 

 

Le pick-up à cinq rangées de dents fonctionne sans came. Il est commercialisé en largeurs de 2,25 et 2,40 m, qui affichent 1,86 et 2,11 m de distance entre dents extérieures. Ses roues fixes sont remplacées en option par des pivotantes. Ce ramasseur existe en version à suspension pendulaire pour mieux suivre les irrégularités du sol (débattement de 100 mm). Il est animé du côté gauche par une transmission à chaîne intégrant une sécurité à limiteur de couple. Sa hauteur se règle de chaque côté à l’aide d’une chaîne. Ce pick-up s’accompagne systématiquement d’un rouleau tasse-andain suivi d’un peigne de régulation désormais mobile, qui, selon Fendt, améliore la capacité d’absorption en gommant mieux les irrégularités des andains. Il utilise des vis de recentrage tournant vers le haut pour éviter les blocages.

Entretien – Huilage et graissage centralisés

 

 

 

Bien dessinés et faciles à manipuler, les grands capots latéraux sont maintenus ouverts par un vérin oléopneumatique. La cinématique est simple et toutes les chaînes sont facilement accessibles, surtout sur la machine essayée qui, uniquement en liage filet, ne dispose pas de coffre pour les bobines de ficelle. Dommage que le bloc d’électrovannes et de tuyaux sur le côté droit, à l’arrière du pick-up, fasse en un peu fouillis et se charge de paille ou de foin. Une réserve remplie d’huile filante lubrifie en continu les chaînes à l’aide de pinceaux ou de patins en feutre. Le débit s’ajuste manuellement sortie par sortie. La machine testée bénéficie en plus du graissage automatique optionnel, alors qu’en standard trois banques de graisseurs permettent de lubrifier la plupart des articulations, paliers et roulements. Avec ou sans centrale automatique, il reste des graisseurs à alimenter manuellement, tels que ceux de la porte arrière (axes des crochets de verrouillage et des vérins) et ceux du cardan.

Fiche Technique Fendt Rotana 180 V XtraCut Profi

Dimensions

Hauteur : 3,25 m

Longueur : 5,10 m

Largeur : 2,70 m

Poids : 4 200 kg

Dimensions des pneus : 550/45 R22,5

Puissance nécessaire à la PDF : 110 ch

Chambre de pressage

Type de chambre : variable

Diamètre mini/maxi des balles : 0,70 à 1,8 m

Largeur des balles : 1,23 m

Nombre de courroies : 4

Longueur/largeur des courroies : 12/0,285 m

Type et nombre de rouleaux : 1 rouleau porteur + 2 rouleaux de démarrage

Pick-up

Type : sans came

Largeur totale : 2,40 m

Largeur entre dents d’extrémité : 2,11 m

Nombre de barres porte-dents : 5

Système d’alimentation

Type d’ameneur : Rotatif à étoiles doubles

Diamètre du rotor : 520 mm

Fond de canal escamotable : Oui

Système de coupe : 17 couteaux

Longueur de coupe théorique : 67,5 ou 135 mm (avec 1 couteau sur 2)

Liage

Type : Filet (filet + ficelle en option)

Stockage de filet : 1 actif et 2 en réserve

Hydraulique

Distributeurs : 1 SE + 1 DE ou Power Beyond (pack Profi)

Budget

Prix catalogue au 01/09/2022 sans/avec option : 64 209/95 089 euros HT

Les plus lus

Tracteur McCormick X7.460 sur la route
Conduite des tracteurs en dehors des activités agricoles - Le permis B ne suffit pas toujours
La commercialisation de tracteurs homologués à 50 ou 60 km/h change la donne en matière de permis de conduire.
Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Innovagri 2022 - Dix nouveautés à ne pas manquer sur le salon
Nous vous proposons un avant-goût des nouveautés du salon Innovagri qui a lieu cette année à Ondes dans le Sud Ouest.
Dispositif de maintien latéral du chargement par sangles sur plateau à paille Ponge
Ponge - Les plateaux fourragers sanglés automatiquement
Ponge dévoile sur ses plateaux fourragers un dispositif de maintien latéral du chargement par sangles.
Dix nouveautés matériels repérées au Space 2022
Le salon de l'élevage Space de Rennes ferme ses portes ce soir après trois jours d'exposition. Voici notre sélection des nouveaux…
Le dimensionnement du bec par rapport à la puissance de l'ensileuse doit permettre aux ensembles tracteur + remorque de suivre sans difficulté.
Quelle taille de bec à maïs faut-il monter sur l’ensileuse ?
La vitesse de travail de l’ensileuse dépend de la puissance du moteur, de la largeur du bec à maïs et du rendement en fourrage.…
Publicité