Aller au contenu principal

ESSAI Presse à balles rondes Claas Variant 585 RC - « De la densité à la paille »

Malgré une météo capricieuse, Charly et Pierre Macé, agriculteurs dans le Calvados, ont réussi à tester, début août, la dernière génération de presse Claas Variant 585 RC, avec laquelle ils ont ramassé 20 hectares de paille restés dix jours en andain à cause de la pluie.

Conçue pour la récolte de fourrages secs et verts, la presse Claas Variant 585 RC confectionne des balles rondes mesurant de 0,90 à 1,80 mètre de diamètre. Cette machine à chambre variable dispose d’un pick-up de 2,15 mètres de largeur DIN, d’un système de coupe à 17 couteaux et des liages ficelle et filet. Elle bénéficie de chaînes d’entraînement plus robustes que celle des Variant 560/580 et reçoit en standard le kit ensilage assurant l’autonettoyage des courroies. Comme toutes les Variant 500, le modèle 585 RC intègre la technologie Isobus, ainsi que la gestion de la densité Smart Density permettant de former des balles avec un noyau mou, une technologie indisponible sur la précédente gamme Variant 400.

Le liage filet redessiné

Sur cette presse de dernière génération, le timon, disponible en attelage haut ou bas, compte davantage de réglages pour bien faire travailler la machine à l’horizontale et éviter une usure prématurée de certains organes. Claas a repris le mécanisme de liage ficelle éprouvé sur les Variant 400, mais il a en revanche revu celui pour le filet qui, de série, accepte des rouleaux jusqu’à 130 centimètres de large pour recouvrir les bords de la balle. La position du rouleau a été abaissée de 30 centimètres, afin de faciliter le chargement depuis le sol. Le frein redessiné garantit maintenant une tension constante du filet, quel que soit le diamètre de la bobine. La tôle d’introduction du filet ou de la ficelle et le système de déclenchement du couteau ont aussi été modifiés pour améliorer le processus de liage.

Les plus

- Noyau mou

- Facilité de mise en place du filet

- Visibilité sur le pick-up

Les moins

- Capacité d’ingestion du pick-up

- Le passage du liage filet à la ficelle demande d’intervenir sur la presse (à valider)

- Pas de liage film (à valider)

En action – Des balles bien denses à la paille

 

 

Le passage de la position transport à la position champ des roues de jauge s’effectue facilement et sans outil. Leur montage sur un système de parallélogramme avec un verrouillage mécanique à ressort permet de rentrer ou d’écarter simplement les deux roues. Ces dernières se règlent en hauteur via un double mécanisme de chaînes et de perçages. La combinaison des deux est bien pratique : on règle la hauteur de ramassage au foin avec les perçages et les axes, en laissant les chaînes un peu lâches, et on limite la descente du pick-up à la paille en tendant les chaînes sans dérégler le paramétrage pour le foin.

 

 

La navigation dans le terminal couleur tactile est assez simple. En glissant les pages latéralement, on accède aux différents paramétrages d’usine proposés, ainsi qu’aux paramétrages personnalisables : la navigation y est intuitive et on règle aisément la densité et le diamètre. Il est également possible d’accéder à un nombre important d’informations sur la presse. Les deux bandes à gauche et à droite permettent d’appréhender simplement la répartition du chargement sur la largeur. L’indication du taux d’humidité est très pratique et permet de valider que l’aération de la paille après la pluie a fait son effet.

 

 
Le pick-up est large, mais est handicapé par ses vis de recentrage, devant lesquelles la paille tend à s'accumuler.
Le pick-up est large, mais est handicapé par ses vis de recentrage, devant lesquelles la paille tend à s'accumuler. © L. Vimond

Le pick-up est large, ce qui permet de bien prendre les andains de la moissonneuse-batteuse (coupe de 6 m). En revanche, la presse à balles rondes est limitée par les vis de recentrage qui ont tendance à peiner pour avaler la paille qui s’accumule devant. Dans les conditions de l’essai (paille mouillée puis séchée à l’aide d’un andaineur), il est donc difficile de dépasser les 10 km/h, notamment en début de balle. Avec la densité réglée au maximum (200 bars), les 185 ch du tracteur Arion 650 peuvent se montrer un peu justes au régime de prise de force 1 000 tr/min économique. Il faut basculer sur le 1 000 tr/min normal dès que l’on a un peu de pente. Néanmoins, on atteint le rythme de 60 balles bien formées et bien serrées en une heure.

 

 
La visibilité sur le système de liage est très bonne.
La visibilité sur le système de liage est très bonne. © L. Vimond

J’aime bien la visibilité sur le filet. C’est très dégagé, ce qui permet de suivre facilement les étapes de liage. Couplé à la caméra arrière, l’écran offre une vue bien pratique pour voir où on recule, si la balle est bien sortie et a été correctement liée, et si on peut refermer la porte en toute sécurité. Elle est également utile sur la route. En revanche, je perdais un peu de temps à l’éjection de la balle. La porte est plus lente à se fermer (un peu moins de 5 secondes) qu’à s’ouvrir (moins de 3 secondes), mais je ne suis pas parvenu à régler indépendamment la temporisation sur le tracteur en montée et en descente, que j’ai dû laisser réglée à cinq secondes dans les deux sens.

Le regard de l’expert

 

 
Le pick-up de la presse Claas se règle à l'aide de chaînes.
Le pick-up de la presse Claas se règle à l'aide de chaînes. © D. Laisney

(+) Le réglage de la hauteur de travail du pick-up à l’aide de chaînes est simple et facile.

 

 
La presse à balle ronde Claas Variant dispose de capots en matériau composite.
La presse à balle ronde Claas Variant dispose de capots en matériau composite. © D. Laisney

(+) Les grands capots latéraux à l’intérieur lisse ne retiennent pas la poussière.

 

 
Sur les presses Claas Variant de la série 500, la position du rouleau a été abaissée de 30 cm par rapport à celle des Variant 400.
Sur les presses Claas Variant de la série 500, la position du rouleau a été abaissée de 30 cm par rapport à celle des Variant 400. © D. Laisney

(+/-) La hauteur de chargement du filet a été abaissée sur les Variant 500 par rapport à celle des Variant 400. Toutefois, Claas aurait pu prévoir un dispositif facilitant la manutention du rouleau depuis le sol.

 

 
Une pièce est à déplacer sur la presse à balles rondes Variant pour passer du liage filet à la ficelle, et inversement.
Une pièce est à déplacer sur la presse à balles rondes Variant pour passer du liage filet à la ficelle, et inversement. © D. Laisney

(-) Le passage du liage filet à la ficelle, et inversement, demande d’intervenir sur la presse.

 

 
Le tiroir à couteaux est assez bas.
Le tiroir à couteaux est assez bas. © L. Vimond

(-) Le tiroir à couteaux est assez bas.

Gamme – Des Variant pour le sec et le fourrage vert

 

 
Commercialisée pour la campagne 2023, la gamme de presses à balles rondes à chambre variable Variant 500 comprend six machines.
Commercialisée pour la campagne 2023, la gamme de presses à balles rondes à chambre variable Variant 500 comprend six machines. © Claas

Commercialisée pour la campagne 2023, la gamme de presses à balles rondes à chambre variable Variant 500 comprend six machines. Les 560 RF, 560 RC et 565 RC réalisent des balles de 90 à 160 cm de diamètre, tandis que les 580 RF, 580 RC et 585 RC disposent d’une chambre de 180 cm. Conçus principalement pour la récolte de fourrages secs, les modèles RF se contentent de l’ameneur rotatif Roto Feed à étoiles à quatre branches simples. Plus polyvalentes et adaptées notamment pour le pressage de fourrages verts, les Variant 560 RC et 580 RC bénéficient du rotor Roto Cut associé à un système de coupe à 14 couteaux. Les 565 RC et 585 RC profitent d’une conception renforcée et comptent 17 couteaux. Elles reçoivent de série un boîtier principal d’entraînement 1 000 tr/min et un double rouleau tasseur d’andain sur le pick-up. Les Variant 500 accèdent au fond de rotor pivotant en option. Toutes sont éligibles au montage d’un capteur d’humidité et accèdent à différentes montes de pneumatiques (380/55-17 ; 480/45-17 ; 500/50-17 F ; 500/45-22,5 ou 560/45-22.5).

À la loupe - Un noyau mou, grâce à la technologie Smart Density

 

 
Le pick-up de la presse Claas Variant 500 est disponible en 1,90 et 2,15 m de largeur DIN.
Le pick-up de la presse Claas Variant 500 est disponible en 1,90 et 2,15 m de largeur DIN. © D. Laisney

Commun à celui des presses à chambre fixe Rollant 500, le pick-up à cames est disponible en deux largeurs DIN (distance entre les dents extérieures) : 1,90 et 2,15 m. Il compte quatre barres porte-dents et deux vis de recentrage qui répartissent le flux de récolte avant sa reprise par l’ameneur rotatif. Les spires des dents sont logées dans un fer U, qui, selon Claas, les protège de la casse. Ce ramasseur utilise des garants évasés en partie inférieure pour éviter l’accumulation de matière. Il reçoit quatre types de déflecteurs abat-fourrage : simple peigne, tôle à produit court + peigne, rouleau + peigne et double rouleau + peigne. Au travail, le pick-up est maintenu par une chaîne de chaque côté pour gérer la hauteur de travail. Ses roues de jauge oscillantes (repliables en option) se règlent sans outil et ne doivent pas toucher le sol, car elles jouent le rôle de butée basse si la presse ou le tracteur tombent dans une ornière.

 

 
Les presses Claas Variant se caractérisent par le sens de rotation des courroies inversé par rapport à celui des autres marques.
Les presses Claas Variant se caractérisent par le sens de rotation des courroies inversé par rapport à celui des autres marques. © D. Laisney

La Variant 585 RC, comme l’ensemble des Variant 500, reste fidèle à la chambre de pressage Claas dépourvue de rouleaux porteurs, dans laquelle la balle tourne en sens inverse par rapport à l’avancement. La chambre se compose de quatre courroies sans fin entraînées par deux rouleaux moteurs. L’ameneur rotatif, de 500 mm de diamètre, dépasse à l’intérieur et assure, en plus de l’alimentation, le démarrage forcé de la balle. Commun aux Variant 565 RC et 585 RC, ce rotor dispose d’étoiles doubles à quatre branches de 8 mm d’épaisseur disposées en spirales (6 mm sur les Variant 560 et 580 RC). Procurant une longueur théorique de coupe de 60 mm, les 17 couteaux bénéficient d’une sécurité individuelle par ressort. Ils se déclinent en version Heavy Duty et sont montés sur le plancher pivotant, qui s’écarte automatiquement en cas de surcharge. Ce fond de rotor s’ouvre hydrauliquement depuis le poste de conduite pour éliminer un bourrage.

 

 
Le dispositif de gestion de la densité Smart Density des Variant 500 permet de réaliser un noyau mou.
Le dispositif de gestion de la densité Smart Density des Variant 500 permet de réaliser un noyau mou. © D. Laisney

Grosse évolution apportée sur les Variant 500, la gestion de la densité Smart Density permet de réaliser un noyau mou. Alors que sur les Variant 400 les deux balanciers assurant respectivement la tension des courroies et le contrôle du diamètre agissaient simultanément, ils fonctionnent désormais séparément. Des capteurs d’angle contrôlent leur position et permettent ainsi de définir séparément la taille du centre mou (de 80 à 127 cm de diamètre) et la pression appliquée pour sa formation. Il est ainsi possible de serrer la balle dès le démarrage du noyau. Tous ces paramètres se contrôlent depuis le terminal Isobus, qui propose des préréglages d’usine pour la paille, le foin et l’ensilage. Claas a par ailleurs apporté des modifications au niveau de la porte arrière pour un meilleur débit de chantier. Ses vérins, désormais munis d’amortisseurs de fin de course, garantissent un cycle d’ouverture et fermeture en six secondes.

Entretien – Pas de graisseur au-dessus de 1,50 mètre

 

 
Les graisseurs des presses Claas Variant sont systématiquement regroupés sur des banques situées à hauteur d’homme.
Les graisseurs des presses Claas Variant sont systématiquement regroupés sur des banques situées à hauteur d’homme. © D. Laisney

Les points d’entretien sont pour la plupart localisés du côté droit de la presse. L’opérateur y trouve le réservoir (7,2 l) de lubrification en continu des chaînes (huile de grade de viscosité 46 recommandée), dont le débit s’ajuste pour chaque pinceau. Bien vu, les graisseurs des roulements et articulations situés à plus de 1,50 m de haut sont systématiquement regroupés sur des banques situées à hauteur d’homme. En option, Claas propose le graissage centralisé manuel, voire une centrale de lubrification automatique électrique. Les stickers et découpe dans les tôles rappellent les intervalles de graissage : c’est très pratique et évite d’avoir à sortir le manuel.

Fiche technique

Claas Variant 585 RC

Dimensions

Hauteur : 3,21 à 3,26 m

Longueur : 4,82 m

Largeur : 2,67 m

Poids : 3 340 kg à 4 025 kg selon les équipements

Dimensions des pneus : 500/45-22.5

Puissance nécessaire à la PDF : 102 ch

Chambre de pressage

Type de chambre : variable

Diamètre des balles : 0,90 à 1,80 m

Largeur des balles : 1,20 m

Nombre de courroies : 4

Longueur/largeur des courroies : 13,15 m/27,5 cm

Pick-up

Type : avec cames

Largeur commerciale : 2,35 m

Largeur DIN : 2,15 m

Nombre de barres porte-dents : 4

Système d’alimentation

Type d’ameneur : Rotatif à étoiles doubles

Diamètre du rotor : 500 mm

Fond de canal escamotable : Oui

Système de coupe : 17 couteaux

Longueur de coupe théorique : 60 mm

Liage

Type : Filet et ficelle

Stockage de filet : 1 actif et 2 en réserve

Hydraulique

Besoins en distributeurs : 1 SE + 2 DE

Budget

Prix catalogue au 01/12/2023 sans option : 76 430 euros HT

 

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?

Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…

L'édition 2024 du Sima est annulée. Rendez-vous en 2026.
Sima - L'édition 2024 du salon annulée

L'Axema vient d'annoncer que le prochain Sima qui devait avoir lieu fin novembre 2024 est reporté en 2026. 

Gilles Lethiec, éleveur à Noyal-Muzillac dans le Morbihan. "Bien que compact, ce télescopique a une cabine spacieuse et des commandes regroupées sur le joystick."
« Mon télescopique compact est moins gourmand qu’un tracteur »

Avec le chargeur télescopique Kramer KT 276, Gilles Lethiec, éleveur dans le Morbihan, a fait le choix d’une puissance moindre…

Siège social de la concession Bretagri Emil Frey à Saint-Gilles en Ille-et-Vilaine.
Reprise de Bretagri Case IH par Emil Frey : pourquoi ce géant de l’automobile se lance-t-il dans le matériel agricole ?

Les établissements Bretagri, concessionnaires Case IH en Ille-et-Vilaine, viennent d’être rachetée par la filiale française du…

Le concept de traite par lots Batch Milking permet de déléguer la traite à des robots sans être soumis à une astreinte 24h/24.
Quel intérêt d'utiliser les robots de traite comme une salle de traite avec le procédé Batch Milking ?

DeLaval a développé le concept de traite par lots Batch Milking consistant à utiliser les robots de traite VMS comme une salle…

Remplissage du réservoir d'AdBlue d'un tracteur
Comment évolue le prix de l'AdBlue ?

Au coût du carburant qui pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs, s’ajoute l’AdBlue nécessaire dans tous les…

Publicité