Aller au contenu principal

Conduite des tracteurs en dehors des activités agricoles - Le permis B ne suffit pas toujours

La commercialisation de tracteurs homologués à 50 ou 60 km/h change la donne en matière de permis de conduire.

Tracteur McCormick X7.460 sur la route
Pour circuler sur la route avec un tracteur homologué à plus de 40 km/h, les conducteurs non rattachés à une exploitation agricole, une ETA ou une Cuma, doivent disposer du permis poids lourd, voire du super lourd si le convoi comprend une remorque d’un PTAC supérieur à 750 kg.
© L. Vimond

Les agriculteurs, les entrepreneurs de travaux agricoles, les Cuma, ainsi que toutes les personnes rattachées à leur structure (salariés, aides familiaux, apprentis, stagiaires…), sont dispensés du permis de conduire pour circuler sur la voie publique avec un tracteur ou un engin agricole automoteur, qu’il soit homologué à 40, 50 ou 60 km/h, voire plus. La dérogation s’applique aussi aux retraités du régime agricole, qui peuvent conduire dans le cadre d’une activité d’entraide, pour les chantiers d’ensilage par exemple. Pour bénéficier de cette dispense, le chauffeur doit avoir au minimum 16 ans. A noter que les moins de 18 ans ne peuvent conduire que des engins d’une largeur inférieure à 2,50 mètres et/ou d’une longueur inférieure à 18 mètres. Attention : cette exemption du permis de conduire ne vaut que durant les heures d’activités et uniquement pour une utilisation professionnelle

Poids lourds et super lourds pour rouler à plus de 40 km/h 

Pour les salariés des concessions de machines agricoles ou des collectivités locales, ainsi que pour les particuliers, le permis B suffit pour circuler avec un engin agricole ou forestier homologué à 40 km/h maxi, qu’il soit attelé ou non à une remorque. Ceci concerne les tracteurs, les chariots télescopiques et autres automoteurs. « Tous les titulaires d’un permis B peuvent prendre le volant d’un véhicule agricole, dans la mesure où ce véhicule a été réceptionné (homologué) pour une vitesse maximale de 40 km/h par construction », indique l’article L221-2 (partie I, 3e alinéa) du Code de la route. En revanche, pour les tracteurs homologués à 50 km/h et plus, il leur est demandé de disposer du permis C pour une utilisation en solo et EC s’il est attelé à une remorque dont le PTAC dépasse 750 kg. Toutefois, si le PTAC du tracteur est compris entre 3,5 et 7,5 tonnes, le permis C1 est adapté, voire le C1E pour tracter une remorque de plus de 750 kg de PTAC. 

Les plus lus

Tracteur McCormick X7.460 sur la route
Conduite des tracteurs en dehors des activités agricoles - Le permis B ne suffit pas toujours
La commercialisation de tracteurs homologués à 50 ou 60 km/h change la donne en matière de permis de conduire.
Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Innovagri 2022 - Dix nouveautés à ne pas manquer sur le salon
Nous vous proposons un avant-goût des nouveautés du salon Innovagri qui a lieu cette année à Ondes dans le Sud Ouest.
Dispositif de maintien latéral du chargement par sangles sur plateau à paille Ponge
Ponge - Les plateaux fourragers sanglés automatiquement
Ponge dévoile sur ses plateaux fourragers un dispositif de maintien latéral du chargement par sangles.
Dix nouveautés matériels repérées au Space 2022
Le salon de l'élevage Space de Rennes ferme ses portes ce soir après trois jours d'exposition. Voici notre sélection des nouveaux…
Le dimensionnement du bec par rapport à la puissance de l'ensileuse doit permettre aux ensembles tracteur + remorque de suivre sans difficulté.
Quelle taille de bec à maïs faut-il monter sur l’ensileuse ?
La vitesse de travail de l’ensileuse dépend de la puissance du moteur, de la largeur du bec à maïs et du rendement en fourrage.…
Publicité