Aller au contenu principal

Production durable
Vincent Jouan succède à Etienne Henriot à la présidence du Gie CRC

Vincent Jouan, président du Gie CRC.
© Gie CRC

Administrateur de la coopérative Ynovae (née de la fusion en 2016 de Capserval et Cérépy et basée à Véron, dans l’Yonne), Vincent Jouan occupe, depuis le 14 septembre, le poste de président du Groupement d’intérêt économique Culture raisonnée contrôlée (Gie CRC). L’agriculteur de 41 ans, qui adhère à la démarche CRC depuis dix-huit ans, remplace Etienne Henriot, qui étaient à la tête de l’organisation depuis une vingtaine d’année.

La mission de Vincent Jouan consiste à « produire une alimentaire saine, dans le respect de l’homme et la nature, au sein d’une filière indépendante et pérenne », selon le communiqué en date du 21 septembre.

Initiée par des agriculteurs bourguignons dans les années 1990, la démarche CRC a pris son essor au début des années 2000 à partir d’une ambition : « produire des céréales 100 % françaises, cultivées de manière raisonnée selon de bonnes pratiques agricoles favorables à la biodiversité et stockées sans traitement après récolte », précise le Gie, l’organisme coordinateur en charge du suivi et de la promotion de la filière CRC. Forte de ses 3 600 agriculteurs et de ses 131 entreprises adhérentes, la filière CRC est présente de manière significative dans le production de blé tendre, avec plus de « plus de 10% des blés français écrasés par la meunerie française », précise le communiqué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Alimentation animale : l'année 2022 sera encore plus tendue, selon Nutrinoë
Après une baisse de 2% des volumes d’aliments pour animaux produits en Bretagne en 2021, les fabricants bretons réunis au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne