Aller au contenu principal

Nutrition animale
 Vers une hausse des fabrications françaises d'aliments de 0,2 % en 2018

Lors de sa convention annuelle, Coop de France Nutrition animale a annoncé une année stable en volumes et a donné la parole à ses adhérents pour déterminer les réponses aux nouvelles demandes des consommateurs.

Deuxième en partant de la droite : Damien Lacombe, président de Coop de France Mériers du lait, a pris la parole lors de convention de Coop de France Nutrition animale, le 7 novembre 2018 à Paris.
© Yanne Boloh

Coop de France Nutrition animale, qui réunissait ses adhérents en convention le 7 novembre à Paris, estime que la production nationale 2018 devrait rester stable par rapport à 2017 (+0,2 %) et atteindre 20,64 Mt, dont 301 000 t dans les Dom. Quelque 201 entreprises, appartenant à 154 groupes, couvrent le territoire national, avec 311 usines. Le métier emploie 15 200 personnes et réalise 6,3 Md€ de chiffre d’affaires. Les 45 groupes coopératifs produisent 60 % du volume.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Roquette ouvre un centre d’expertise entièrement dédié aux protéines végétales dans l’Aisne
Cet « accélérateur en R&D » renforce la stratégie de l’entreprise « en faveur d’une nouvelle gastronomie d’origine végétale ».
Histoire et traçabilité de la bière grâce à Transparency lancé par Malteries Soufflet
Le spécialiste de l’orge de malterie propose une application pour mieux faire connaître les processus d’élaboration et de…
Farine : pas de spéculation sur les prix du blé, juste le fruit des fondamentaux du marché, selon Jean-François Loiseau (ANMF)
Après avoir tenu son assemblée statutaire en juin, l'Association de la Meunerie française a organisé sa convention annuelle à la…
La récolte française de blé tendre 2021 ne dépasserait pas les 35 Mt
La tension sur les marchés mondiaux des grains s’accroît. En France, les meuniers doivent s’adapter à la forte hétérogénéité des…
StatCan ne calme pas les craintes de pénurie en blé dur
Un risque de pénurie de pâtes alimentaires en Algérie est possible, lié notamment à la faible récolte canadienne de blé dur. En…
Bourse aux grains de Sète : un peu plus de 300 personnes sont attendues, les 16 et 17 septembre à La Canopée
La Bourse aux grains de Sète est de retour en 2021, après avoir été annulée en 2020 pour cause de Covid-19. Entretien avec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne