Aller au contenu principal

OGM
Une soixantaine de maires de l’Indre appellent à un moratoire

Cinquante-huit maires de l’Indre ont adopté une motion demandant la mise en place immédiate d’un moratoire de cinq ans sur les cultures OGM en plein champ afin de « protéger la santé et l’environnement de leurs administrés », a annoncé le 2 novembre un de ces élus. « Nous demandons la mise en place d’un moratoire pour prendre le temps d’évaluer les risques réels. On souhaite également le vote d’une loi pour que la culture des OGM soit encadrée », a indiqué Jean Petitprêtre, maire de Le Poinçonnet. En 2001, cinq maires de l’Indre avaient pris des arrêtés contre les essais d’OGM en plein champ. Le préfet avait cassé ces arrêtés. Un an plus tard, les cinq maires avaient récidivé, suivis par trois autres élus puis par une trentaine de maires. En 2003, le tribunal administratif de Limoges a annulé tous ces arrêtés sauf ceux de Le Poinçonnet et Pellevoisin pour lesquels la préfecture n’avait pas réagi dans le délai légal.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Transgrain France va arrêter son activité !
L'annonce a été faite le 24 novembre par l'intermédiaire d'un laconique communiqué.
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Cargill investit dans un fonds d’investissement sur l’aliment santé
Microbiote et digestibilité des aliments au menu de Cargill.
Axéréal pourrait fermer une centaine de sites et supprimer 220 postes !
En plus de  la partie Silos, des sites industriels, meunerie et nutrition animale, sont également visés par le plan de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne