Aller au contenu principal
Font Size

Cotidienne du 11 février 2020
Tendances des marchés céréaliers et oléagineux du 10 février 2020

cours céréaliers 10022020
© Samuel Cauchois / La Dépêche - Le Petit Meunier

Tendance Céréales : appréciation des cours du blé et de l'orge, stabilisation du maïs

Les prix du blé tendre sur le marché physique français ont progressé, lundi 10 février, dans le sillage d’Euronext, soutenus par une bonne dynamique à l’exportation. L’Egypte a ainsi lancé un appel d’offres en origine optionnelle pour un chargement entre le 21 et le 31 mars, tandis que l’Algérie est à la recherche de 50 000 t de blé meunier d’origine optionnelle pour un chargement entre mars et avril. Le contrat Blé sur Chicago a, quant à lui, régressé, suite en partie au renchérissement du dollar face à l’euro. Pour les analystes d'Allendale, les cours du blé ont surtout été sous la pression d'éléments techniques dans un contexte d'incertitudes sur la demande ou l'offre dans le monde. Les exportations hebdomadaires de blé états-unien s’élèvent à 523 713 t, dans les attentes des opérateurs. Celles de la Russie (22,5 Mt à fin janvier, dont seulement 2 Mt sur le mois) sont en net retrait par rapport à l’année dernière sur la même période.

Les prix de l’orge fourragère sur les places hexagonales ont suivi la tendance haussière du blé tendre, dans un contexte de commerce international porteur.

Les prix du maïs sur le marché de gré à gré national n’ont pas évolué, contrairement aux contrat Maïs sur les marchés à terme européen et états-unien qui ont perdu du terrain. Les craintes persistent quant à la réalisation des achats chinois de grains états-uniens, sous-tendus par l’accord commercial signé en janvier par les deux protagonistes. Et ce, malgré le fait que la Chine répète qu’elle respectera ses engagements malgré l’épidémie de coronavirus. Les exportations hebdomadaires de maïs états-unien s’élèvent à 769 390 t, dans la fourchette des estimations des opérateurs.

Ces derniers sont dans l’attente de la publication du rapport USDA sur l’offre et la demande mondiales de grains, ce mardi 11 février. Au vu du ralentissement des exportations russes de blé, mais également de maïs et d’orge, le département états-unien à l’Agriculture pourrait rogner les chiffres à l’exportation de la Russie. En revanche, ceux de l’Ukraine et du Kazakhstan ne devraient pas évoluer.
 
cours oléagineux 10022020

Tendance Oléagineux : régression du colza

 
Les cours du colza ont à nouveau cédé du terrain entre les sessions du 7 et du 10 février sur Euronext et le marché physique français, conséquence des retraits de ceux de l'huile de palme sur Kuala Lumpur et du pétrole sur Londres et New York.
 
Concernant l'huile de palme, le rapport du MPOB (Malaysian Palm Oil Board) s'est avéré baissier, les opérateurs se concentrant sur le repli plus important que prévu des exportations malaisiennes, et ce, malgré le fait que les stocks avaient, eux aussi, régressé de manière plus importante que prévu. Ensuite, plusieurs analystes privés rapportent un recul des expéditions malaisiennes entre les dix premiers jours de janvier et de février, de 20 % à presque 30 %. Autre chiffre : les importations indiennes d'huile de palme malaisienne ont reculé de 85,3 % entre janvier 2019 et 2020 d'après le MPOB, un plus bas depuis neuf ans! Le Pakistan a doublé ses achats, mais cela ne suffit pas pour le moment à contrebalancer la baisse de l'intérêt indien.
 
Du côté du pétrole, l'effritement des cours sur les places de Londres et de New York est lié aux incertitudes quant aux conséquences de l'épidémie de coronavirus sur la croissance mondiale. Certains pays de l'Opep hésitent à réduire leur production.
 
En soja, les prix ont connu une petite hausse, suite à des déclarations d'officiels chinois affirmant que Pékin pourrait tout de même respecter ses engagements d'achats de produits états-uniens, malgré l'épidémie de coronavirus qui frappe le pays et qui retarde la consommation de certains produits. Toutefois, il faut rester prudent quant à ces déclarations. D'ailleurs, le ministère de l'Economie brésilien rapporte une baisse des exportations nationales de soja lors de la première semaine de février par rapport à celle de février 2019, et l'impute au coronavirus affectant la Chine. Dans le détail, les exportations du Brésil tomberaient à 198 600 t par jour, contre 263 500 t par jour l'an dernier sur la même période. Rappelons que le rapport de l'USDA sur la demande et l'offre mondiales en grains sera publié ce mardi 11 février au soir.
 

En tournesol, les cotations françaises sont toujours absentes pour le moment sur le rapproché.

 

Marchés physiques français du 10 février 2020 (base juillet pour les céréales)

Blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Dunkerque 220/11 meunier Récolte 2019 févr.-mars 190,00 N 1,50
Rendu La Pallice 76/220/11 Récolte 2019 févr.-mars 190,00 N 1,50
Rendu Rouen 76/220/11 Récolte 2019 févr.-mars 189,50 N 1,50
Rendu Pontivy/Guingamp fourrager Récolte 2019 févr.-mars 185,00 N 1,50
Fob Moselle meunier Récolte 2019 févr.-mars 178,00 N 1,50
Fob Rouen FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2019 févr. inc.    
Départ Marne BPMF Récolte 2019 févr.-mai 176,50 N 1,50
Départ Sud Côte-d'Or meunier Récolte 2019 févr.-juin 176,50 N 1,50
Départ Eure/Eure-et-Loir BPMF 76 kg/hl Récolte 2019 févr.-juin 178,50 N 1,50
Départ Sud-Est meunier Récolte 2019 févr.-mars 180,00 N 0,00
Blé dur Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Port La Nouvelle normes semoulières Récolte 2019 févr.-mai 260,00 N 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir normes semoulières Récolte 2019 févr.-mai 245,00 N 0,00
Départ Sud-Est normes semoulières Récolte 2019 févr.-mars inc.    
Maïs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2019 févr.-avr. 160,00 N 0,00
Rendu La Pallice Récolte 2019 févr.-mars 162,00 N 0,00
Fob Bordeaux Récolte 2019 févr.-avr. 164,00 N 0,00
Fob Rhin Récolte 2019 févr.-juin 171,00 N 0,00
Départ Eure-et-Loir/Loiret Récolte 2019 févr.-juin 160,00-161,00 N 0,00
Départ Sud-Est Récolte 2019 févr.-juin 160,00-165,00 N 0,00
Orge fourragère Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen 62-63 kg/hl Récolte 2019 févr.-mars 165,00 N 1,50
Fob Moselle sans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2019 févr.-mars 157,00 N 1,50
Départ Aisne 62/63 kg/hl Récolte 2019 févr.-juin 151,50 N 1,50
Départ Eure/Eure-et-Loir 63 kg/hl mini Récolte 2019 févr.-mars 153,00 N 1,50
Départ Marne 62/63 kg/hl Récolte 2019 févr.-juin 149,50 N 1,50
Départ Sud Côte-d'Or 62 kg/hl Récolte 2019 févr.-mai 146,50 N 1,50
Départ Sud-Est 67-68 kg/hl Récolte 2019 févr.-juin 167,00 N 0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 févr.-juin 160,00-162,00 N 0,00
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Planet 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 févr.-juin 158,00 N 0,00
Colza Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen Récolte 2019 avr.-juin 389,50 N -1,50
Fob Moselle Récolte 2019 avr.-juin 393,50 N -1,50
Tournesol Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2019 mars-juin inc.    
Rendu Saint-Nazaire Récolte 2019 avr.-juin inc.    
Tourteaux de soja Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Montoir 48% pellets Brésil févr. 335,00 V -1,00
  48% pellets Brésil mars 334,00 V 1,00
Pois Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Marne fourrager Récolte 2019 févr.-mars 220,00 N 0,00
Départ Aisne fourrager Récolte 2019 févr.-mars 223,00 N 0,00
Départ Somme/Oise fourrager Récolte 2019 févr.-mars 225,00 N 0,00

Cotations des issues de meunerie du 4 février 2020

Son fin blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 130,00-132,00 T  
  pellets dispo. 140,00-142,00 T  
Remoulage demi-blanc Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 144,00-146,00 T  
Farine basse Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 156,00-158,00 T  

Cotations commerciales des produits laitiers du 6 février 2020

Poudre de lait Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours 5% H BT vrac dispo. 2570,00 T  
Poudre de lactosérum Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours, BILA pH 6 vrac dispo. 820,00 N  
Babeurre Spécifications Échéance euro/t   Variation
  normes hollandaises dispo. inc.    
  sans norme dispo. inc.    

Evolution dollar / euro du 10 février 2020

Devise Valeur à la clôture
1 dollar US 0,9132 euro
1 euro 1,0951 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 10 février 2020

Matières premières Clôture Chicago
Blé 552,00 cents/bois.
Maïs 381,75 cents/bois.
Ethanol 1,338 $/gallon
Soja 884,25 cents/bois.
Tourteaux de soja 291,40 $/t
Huile de soja 30,62 cts/livre

Clôture du marché à terme Euronext du 10 février 2020

Blé meunier (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2020 194,75
Mai 2020 193,50
Sept. 2020 184,75
Volume 54707
Maïs (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2020 167,25
Juin 2020 172,50
Août 2020 176,50
Volume 1315
Colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mai 2020 390,75
Août 2020 384,75
Nov. 2020 387,00
Volume 4018
Huile de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2020 698,50
Juin 2020 698,50
Sept. 2020 698,50
Volume 0
Tourteaux de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2020 196,25
Juin 2020 196,25
Sept. 2020 196,25
Volume 0
Blé Union Européenne (CME)
Echéance Clôture
Sept. 2018 159,25
Déc. 2018 163,25
Mars 2019 164,75
Volume 0

Cotations des marchés internationaux du 10 février 2020

Energie Echéance Valeur à la clôture
Pétrole (Nymex) Mars 2020 49,57 $
Indices des frets maritimes du 7 février Variation
Baltic Dry Index (BDI) 415 -16,00
Baltic Panamax Index (BPI) 541 11,00
Baltic Capesize Index (BCI) n.p.  
Baltic Supramax Index (BSI) 491 -15,00
Baltic Handysize Index (BHSI) 304 -5,00
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Coronavirus Covid 19] Kronenbourg se positionne pour accompagner la reprise
Le brasseur français (700 Ml de bière par an et 1 200 salariés) agit dans le cadre du déconfinement et prépare la saison d’été.
[Coronavirus Covid 19] La boulangerie artisanale et industrielle française navigue à vue

Jean François Loiseau, président d’Intercéréales et de l’Association nationale de la Meunerie française, a bien souligné, le…

[Coronavirus - Covid-19] Jean-François Loiseau : "La filière céréalière a absorbé tous les surcoûts liés au Covid-19"
Le président d'Intercéréales, Jean-François Loiseau, a appelé l'État à "plus de reconnaissance et d'accompagnement" à l'occasion…
De nouveaux aménagements prévus pour Soufflet à Rouen
Suite à l’approfondissement du chenal d’accès au port de Rouen, réalisé par Haropa, le réaménagement du poste Soufflet-Socomac1…
Une récolte de blé tendre à 32-33 Mt encore crédible

Fin mai, Stratégie Grains annonçait dans nos colonnes une récolte…

A 20 ans, la filière CRC redouble de projets
A l’occasion de son 20e anniversaire, Marc Bonnet, directeur général du GIE CRC (groupement d’intérêt économique pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne