Aller au contenu principal

Cotidienne du 2 décembre 2020
Tendance Céréales/Oléagineux du 1er décembre : recul général des prix des céréales et du colza, suite au report de la réunion de l’Opep

© Samuel Cauchois / La Dépêche - Le Petit Meunier

Ce mardi 1er décembre, le cours du principal contrat de blé coté à Chicago a atteint son plus bas niveau depuis début octobre. Le contrat Maïs du CBOT a également reculé. Les contrats Blé et Maïs sur Euronext ne faisaient pas mieux et cédaient aussi du terrain. Même phénomène sur les marchés physiques français pour le blé tendre, l’orge fourragère et le maïs.

Les fonds sur le CBOT étaient vendeurs en blé et en maïs, dans la continuité de la veille. Quant aux gestionnaires d’actifs, sur une semaine, ils n’ont pas fait évoluer significativement leurs positions. En revanche, les utilisateurs physiques ont augmenté leur position nette courte (vendeur) sur le maïs.

Par ailleurs, l’euro poursuit sa hausse face au dollar, dépassant les 1,20 $, ce mercredi 2 décembre au matin, et atteignant ainsi un plus haut depuis deux ans et demi.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Le Groupe InVivo et le Groupe Soufflet négocient pour un rapprochement
Les deux poids lourds de l’agriculture et de l’agroalimentaire français InVivo et Groupe Soufflet ont annoncé, le 13 janvier,…
Noriap renforce ses résultats financiers en pleine crise de Covid-19

« Nous avons vécu une campagne 2020 unique en son genre : à la crise du Covid-19, se sont ajoutés des rendements très…

Récolte mondiale de blé 2021/2022 attendue comme record par le CIC, tout comme les stocks
Le Conseil international des céréales (CIC) a livré ses premières projections concernant la récolte mondiale de blé 2021/2022.…
Leggo, un projet collectif pour la filière légumineuse du Grand Ouest
Le Grand Ouest s’organise pour construire une filière et produire des légumineuses à destination de l’alimentation humaine.
Agritel alerte sur un possible maintien à long terme du haut niveau de prix des grains
La hausse des prix des grains affecte la rentabilité des éleveurs et producteurs d'aliments pour animaux en France, mais aussi…
Protéines végétales et légumineuses fourragères ont droit au Plan de relance
FranceAgriMer vient de publier les conditions d’accès à la téléprocédure permettant une aide aux investissements.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne