Aller au contenu principal

Cotidienne du 22 février 2021
Tendance Céréales/Oléagineux du 19 février 2021 : les prévisions de l’USDA font chuter les cours des céréales et grimper ceux du soja à Chicago

© Samuel Cauchois / La Dépêche - Le Petit Meunier

Les cours des principaux contrats à terme sur le blé et sur le maïs à Chicago ont nettement reculé vendredi 19 février. A contrario, ils ont plutôt légèrement progressé sur Euronext. Sur les marchés physiques hexagonaux, les prix du blé tendre et de l’orge ont également enregistré une petite hausse alors que ceux du maïs et du blé dur sont restés stables.

Comme chaque année, l’USDA vient de tenir ses deux jours de conférences sur les prévisions et sa vision du marché des principaux grains. Le secrétariat d’Etat à l’Agriculture prévoit une récolte de maïs record à 384 Mt pour cette année et une récolte en blé proche des niveaux de l’an passé (49 Mt). On a également assisté à de nombreuses ventes techniques et à des prises de bénéfice à Chicago en maïs et à des positions ouvertes significatives en blé sur l’échéance de juillet. Celles de septembre et de décembre le sont également pour le contrat blé Euronext.

Avec le grand froid des derniers jours aux Etats-Unis, les interrogations vont bon train aussi sur les niveaux de dégâts possibles dans les cultures et sur d’éventuels arbitrages sur les semis de printemps en fonction de l’état des cultures.

Les prévisions de surfaces plantées en maïs ce printemps aux Etats-Unis, données par Thomson Reuters (publiées dans la COTidienne du 18 février), puis par le chef économiste de l’USDA (37,23 Mha) se confirment.  Les estimations réalisées par Scott Irwin, économiste agricole de l’université de l’Illinois, sont quasi similaires à celles de l’USDA. Les surfaces semées étaient de 36,74 Mha pour 2020/2021.

Toujours outre-Atlantique, la production hebdomadaire d’éthanol (au 12 février parue le 18 février) est ressortie à 911 000 barils par jour, en baisse par rapport à la semaine précédente. Les stocks cumulés ont eux augmenté. Les cours de l’éthanol sont restés stables suite à cette annonce.

Enfin, les dernières inspections états-uniennes à l’export ressortent à 613 500 t, dans les attentes, et celles de maïs à 1 225 500 t, dans les attentes.

En Russie, et après différentes décisions sur des taxes à l’export, le pays a décidé de s’attaquer, à travers un texte de loi (soumis à la Douma), au contrôle des semences de grains, entre autres, selon une déclaration de Victoria Abramchenko, vice-première ministre de la Fédération de Russie. D’après elle, il s’agit d’aller vers un marché plus transparent, sans semence OGM (interdite de marché mais toujours disponible) et proposant des semences de haute qualité pour renforcer la sécurité alimentaire et la qualité des produits dont la Russie a besoin. Cette dernière utilise entre 10 et 14 Mt de semences chaque année. La vice-première ministre estime que plus de 30 % des semences utilisées en Russie sont frauduleuses ou non certifiées pour leur origine, ce qui aurait généré des pertes de 4 Md$ en 2019 pour la Russie. Le gouvernement russe vient également de décider d’attribuer des subventions aux secteurs de la meunerie et de la boulangerie.

En Ukraine, les prix à l’export sont restés stables en blé et ont légèrement progressé en maïs la semaine passée.

Le Mexique, par la voix du vice-ministre de l’Agriculture, a confirmé l’annonce faite en fin d’année 2020 sur son intention de réduire drastiquement les importations de maïs jaune OGM, notamment en provenance des Etats-Unis. Ceci reviendrait à remplacer les quelques 16 Mt importées par une production locale équivalente d’ici 2024. Ces importations représentent un tiers des besoins du pays.

La Tunisie a finalement acheté 100 000 t de blé tendre à 302,82 $/t en moyenne (Cargill, Louis Dreyfus et Farm Sense comme vendeurs) en fin de semaine dernière. Elle a également acquis 92 000 t de blé dur à 385,54 $/t (Cofco, Euroagricola et Finagrit) et 100 000 t d’orge fourragère à 284,70 $/t (Al Ghurair, Solaris et Viterra).

De son côté, la TCP (agence gouvernementale du Pakistan) a lancé un appel d’offres pour l’importation de blé avec une date de soumission des prix au plus tard le 2 mars.

cours oléagineux 19022021

Les cours du colza ont légèrement monté entre les séances du 18 et du 19 février sur Euronext et le marché physique français, compte tenu de la hausse de ceux du canola à Winnipeg et du soja à Chicago.

Concernant le soja, la hausse des prix à Chicago est notamment due aux chiffres annoncés par l’USDA lors de sa conférence annuelle les 18 et 19 février. En effet, l’institution table sur des stocks de soja 2021/2022 de fin de campagne aux Etats-Unis à seulement 3,9 Mt (3,25 Mt l’an passé), et ce, malgré une hausse des surfaces entre 2020 et 2021, passant de 83,1 millions d’acres (Ma) à 90 Ma, donnant une production de 123 Mt (112,55 Mt l’an dernier). Ceci en raison d’une demande internationale, et notamment chinoise, qui devrait rester très soutenue. En effet, les autorités chinoises annoncent un recouvrement très rapide de la production porcine locale, qui devrait retrouver son niveau de fin 2017 en juin prochain. Attention néanmoins, des analystes privés doutent de la validité de ces prévisions chinoises. Reuters indique également qu’un document officiel chinois, publié le 21 février, explique vouloir intensifier son programme d’indépendance alimentaire, via le développement d’une « ceinture industrielle de production et de sécurisation alimentaire », compte tenu d’un climat international de plus en plus incertain. Cela passe par l’augmentation de la production de grains, au travers de l’augmentation des rendements via les biotechnologies (notamment les OGM) sur la période 2021-2025, la modernisation des élevages, une stabilisation de la sole de soja et une hausse des productions d’autres oléagineux, tel que le colza. La diversification des importations de grains et une meilleure politique de protection de brevets sur les semences est également évoquée, rapporte le média.
Des estimations plus précises devraient être publier par l’USDA le 31 mars prochain au sujet de la production états-unienne. Enfin, ce dernier a estimé les ventes extérieures états-uniennes, la semaine passée, de soja à 623 900 t, un chiffre dans les attentes du marché.

Au Brésil, des pluies perturberaient encore la récolte, et des plantes germeraient sur pied, rapportent divers analystes privés. Ensuite, le représentant des traders de soja brésilien, Abiove, a indiqué avoir mis en place une commission afin de mieux contrôler les engagements et le respect des contrats passés avec les agriculteurs locaux. Bon nombre de ces derniers ont déjà vendu avant la récolte. Les traders veulent éviter de voir le scénario de 2004, année durant laquelle des défauts de livraison étaient survenus suite à une hausse des prix. Puis, après un repli des cours, des livraisons avaient étonnamment repris, selon les dires d’Abiove.

Concernant le canola canadien, les prix à Winnipeg ont une nouvelle fois monté, compte tenu d’une offre qui se fait de plus en plus rare. La Canadian Grain Commission rapporte une baisse des livraisons des agriculteurs, notamment en raison des perturbations logistiques liées au froid. La trituration et les ports auraient également vu leur consommation baisser.

En tournesol, les cotations sur les places hexagonales n’ont que peu évolué.

 

Marchés physiques français du 19 février 2021 (base juillet pour les céréales)

Blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Dunkerque 220/11 meunier Récolte 2020 avr.-juin 229,00 N 0,00
Rendu La Pallice 76/220/11 Récolte 2020 avr.-juin 229,00 N 0,75
Rendu Rouen 76/220/11 Récolte 2020 avr.-juin 229,00 N 1,00
Rendu Pontivy/Guingamp fourrager Récolte 2020 avr.-juin 238,50 N 1,00
Fob Moselle meunier Récolte 2020 avr.-juin 223,00 N 1,00
Fob Rouen FC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2020 févr. 241,47   5,16
  FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2020 févr. inc.    
Fob La Pallice FA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2020 févr. 243,81   4,80
Départ Marne BPMF Récolte 2020 avr.-juin 223,00 N 1,00
Départ Sud Côte-d'Or meunier Récolte 2020 mars-juin 216,00 N 1,00
Départ Eure/Eure-et-Loir BPMF 76 kg/hl Récolte 2020 avr.-juin 224,00 N 0,50
Départ Sud-Est meunier Récolte 2020 févr.-juin 225,00 N 0,00
Blé dur Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Port La Nouvelle normes semoulières Récolte 2020 févr.-juin 275,00 N 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir normes semoulières Récolte 2020 févr.-juin 270,00 N 0,00
Départ Sud-Est normes semoulières Récolte 2020 févr.-juin 265,00 N 0,00
Maïs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2020 avr.-juin 217,00 N 0,00
Rendu La Pallice Récolte 2020 avr.-juin 215,00 N 0,00
Fob Bordeaux Récolte 2020 avr.-juin 222,00 N 0,00
Fob Rhin Récolte 2020 févr.-juin 226,00 N 1,00
Départ Eure-et-Loir/Loiret Récolte 2020 avr.-juin 214,00 N 0,00
Départ Sud-Est Récolte 2020 6 de févr. 210,00-220,00 N 0,00
Orge fourragère Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen 62-63 kg/hl Récolte 2020 avr.-juin 214,00 N 1,00
Fob Moselle sans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2020 févr.-juin 201,00 N 1,00
Départ Aisne 62/63 kg/hl Récolte 2020 avr.-juin 206,00 N 1,00
Départ Eure/Eure-et-Loir 63 kg/hl mini Récolte 2020 avr.-juin 205,00 N 0,50
Départ Marne 62/63 kg/hl Récolte 2020 avr.-juin 204,00 N 1,00
Départ Sud Côte-d'Or 62/63 kg/hl Récolte 2020 mars-juin 185,00 N 0,00
Départ Sud-Est 63 kg/hl Récolte 2020 févr.-juin 195,00 N 0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 févr.-mars 213,00 N 0,00
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Planet 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 févr.-juin 217,00 N 0,00
Colza Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen Récolte 2020 avr.-juin 465,50 N 1,50
Fob Moselle Récolte 2020 avr.-juin 468,50 N 1,00
Tournesol Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Oléique Récolte 2020 avr.-juin 535,00 N 0,00
Rendu Saint-Nazaire Oléique Récolte 2020 avr.-juin 535,00 N 5,00
Tourteaux de soja Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Montoir 48% pellets Brésil févr. 452,00 V -5,00
  48% pellets Brésil mars 448,00 V -6,00
Pois Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Marne fourrager Récolte 2020 févr.-mars 278,00 N 0,00
Départ Aisne fourrager Récolte 2020 févr.-mars 280,00 N 0,00
Départ Somme/Oise fourrager Récolte 2020 févr.-mars 280,00 N 0,00

Cotations des issues de meunerie du 16 février 2021

Son fin blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 180,00-182,00 T  
  pellets dispo. 193,00-195,00 N  
Remoulage demi-blanc Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 194,00-196,00 T  
Farine basse Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 204,00-206,00 T  

Cotations commerciales des produits laitiers du 18 février 2021

Poudre de lait Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours 5% H BT vrac dispo. 2415,00 N  
Poudre de lactosérum Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours, BILA pH 6 vrac dispo. 877,50 N  
Babeurre Spécifications Échéance euro/t   Variation
  normes hollandaises dispo. n.p.    
  sans norme dispo. n.p.    

Evolution dollar / euro du 19 février 2021

Devise Valeur à la clôture
1 dollar US 0,8238 euro
1 euro 1,2139 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 19 février 2021

Matières premières Clôture Chicago
Blé 650,75 cents/bois.
Maïs 542,75 cents/bois.
Ethanol 1,690 $/gallon
Soja 1377,25 cents/bois.
Tourteaux de soja 424,30 $/t
Huile de soja 47,55 cts/livre

Clôture du marché à terme Euronext du 19 février 2021

Blé meunier (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2021 238,75
Mai 2021 227,25
Sept. 2021 199,00
Volume 69243
Maïs (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2021 228,00
Juin 2021 218,25
Août 2021 214,75
Volume 2648
Colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mai 2021 461,50
Août 2021 419,00
Nov. 2021 412,25
Volume 4952
Huile de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2021 698,50
Juin 2021 698,50
Sept. 2021 698,50
Volume 0
Tourteaux de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2021 196,25
Juin 2021 196,25
Sept. 2021 196,25
Volume 0
Blé Union Européenne (CME)
Echéance Clôture
Sept. 2018 159,25
Déc. 2018 163,25
Mars 2019 164,75
Volume 0

Cotations des marchés internationaux du 19 février 2021

Energie Echéance Valeur à la clôture
Pétrole (Nymex) Avr. 2021 59,26 $
Indices des frets maritimes du 19 février Variation
Baltic Dry Index (BDI) 1698 -72,00
Baltic Capesize Index (BCI) 1715 -177,00
Baltic Panamax Index (BPI) 2332 -139,00
Baltic Supramax Index (BSI) 1513 72,00
Baltic Handysize Index (BHSI) 901 57,00
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Arterris développe son activité Meunerie en toute autonomie
Suite au rachat en totalité des Moulins pyrénéens, le groupe coopératif prend les choses en main et déploie ses filières…
Axéréal : début du plan de restructuration au printemps 2021
Suppressions d'emplois, plan de départs volontaires et fermetures de sites au programme.
La Fondation Avril et Citizen Capital lancent le fonds Agri Impact
L'objectif du fonds Agri Impact est de lever 50 M€ dans les prochains mois, afin de soutenir la transition agricole, en finançant…
Les raisons de la non flambée des cours du blé dur depuis novembre 2020
La production canadienne de blé dur s’est avérée supérieure aux attentes, et la Covid-19 n’a vraiment dopé la consommation…
Saipol annonce avoir collecté 80 000 t de graines de colza et de tournesol en 2020 via sa plateforme OleoZE
L’industriel Saipol explique avoir en moyenne rémunéré de 25 €/t supplémentaires les agriculteurs ayant vendu leurs graines en…
Damien Bourgarel quitte la direction générale de Limagrain

« Le Conseil d’Administration de Limagrain, réuni le 29 janvier 2021, a pris acte et a accepté la démission de Damien…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne