Aller au contenu principal

Brasserie - Malterie
Taux de protéines optimal pour les orges de brasserie 2018

Les bons chiffres continuent de tomber concernant les orges de brasserie françaises. Avec près de 10,5 % de protéines, un haut potentiel à l’export est attendu par la filière.

© Carolineandrade Pixabay

Tous les voyants sont au vert s’agissant de la récolte 2018 des orges de brasserie “made in France”. Avec respectivement 10,5 % et 10,3 % de protéines pour les variétés d’hiver et de printemps, la filière peut sérieusement renforcer sa position de leader sur la scène internationale. Une situation idéale, pas si évidente il y a de cela quelques mois. 

« Jusqu’en juin, les voyants étaient au rouge », rappelle Marc Schmitt, directeur scientifique de l’Institut français de la brasserie et de la malterie (IFBM). La sécheresse et les températures élevées de cet été ont permis de neutraliser les moisissures développées au printemps. Tous les bassins de production, exceptés le Poitou-Berry (9,1 %) et l’Est (11,1 %) en orge d’hiver (OH), et la Bourgogne (9,9 %) et Poitou-Berry (9,6 %) en orge de printemps (OP), affichent un taux de protéines oscillant entre 10 % et 11 % (source IFBM). Une homogénéité saluée par les analystes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Prix des Céréales le 12 novembre : nette hausse des cours des céréales sur les marchés à terme, plus marquée en maïs qu’en blé

Les cours des principaux contrats Blé et Maïs ont nettement augmenté vendredi 12 novembre 2021, tant à Chicago…

Lancement du contrat à terme Blé dur Euronext le 3 janvier 2022

La plate-forme boursière Euronext a annoncé, le 9 novembre sur son site internet, le

Pas de précipitation sur les protéines animales transformées dans l'industrie de la Nutrition animale
Après l’aquaculture en 2017, c’est au tour des monogastriques d’avoir le droit de consommer des protéines animales : PAT et…
Prix des Céréales le 5 novembre : blé, orge et maïs en baisse sur tous les marchés

Erratum : Dans la Cotdienne du 4 novembre, le prix de l'orge fourragère au 3 novembre départ Eure-…

Hausse attendue des prix des semences, selon l’Union française des semenciers
L’Union Française des Semenciers explique que les intentions de semis de printemps des agriculteurs sont très incertaines, ayant…
Kura lève 1M€ pour développer la culture de protéines végétales
Le spécialiste de produits japonais made in France veut développer la culture de soja bio en particulier.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne