Aller au contenu principal

Macroéconomie
Taux de croissance mondial à -4,5% en 2020, -7,9% en Europe, selon l’OCDE

La santé macroéconomique des pays a des impacts sur leur devise et par ricochet sur les prix des grains.

© (Geralt - Pixabay)

La sonnette d’alarme est une nouvelle fois tirée : « nous assistons à une contraction de l’économie planétaire la plus importante depuis la seconde guerre mondiale », a rappelé Laurence Boone, chef économiste de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) le 16 septembre lors d’une visioconférence, présentant le rapport intermédiaire de septembre 2020 sur les perspectives économiques de l’organisation internationale. Le taux de croissance mondiale serait de -4,5% en 2020 par rapport à 2019. Au niveau de la zone euro, elle chuterait davantage, de -7,9% sur la même période, et de seulement -3,8% aux Etats-Unis. Seule la Chine ne connaîtrait pas la récession, affichant un taux positif de croissance de +1,8%.

« Après avoir connu un effondrement sans précédent au premier semestre de cette année, la production économique s'est redressée rapidement à la suite de l'assouplissement des mesures d'endiguement et du redémarrage initial de l'activité, mais la reprise s'est essoufflée dernièrement. Les nouvelles restrictions imposées dans certains pays pour faire face à la résurgence du virus ont probablement ralenti la croissance », détaille le rapport de l’OCDE.

Les taux de croissance économiques des pays ont un effet sur les parités monétaires, et peuvent donc affecter les prix des matières premières agricoles, dont les grains. De plus, un pays en bonne santé économique est susceptible d’acheter davantage de matières premières agricoles, afin de soutenir son développement.

La pandémie de Covid 19 est bien entendu à l’origine de cette chute. Pour l’amortir et rebondir en 2021, il est crucial que les pays ne resserrent trop rapidement leurs politiques de soutien public à l’économie, et donc la politique budgétaire, « comme ça a été le cas lors de la crise de 2008 », précise Laurence Boone. L’organisation international recommande des investissements massifs dans les énergies, « ce qui n’a pas été fait suite à la crise de 2008 », alerte l'économiste.

Si tout se passe selon les prévisions de l’OCDE, l’économie planétaire rebondirait dès 2021, à un taux de croissance du PIB de +5% (comparaison par rapport à 2020). Pour la zone euro, il s’afficherait à +5,1%. Aux Etats-Unis, ce même taux rebondirait à +4%. Le rebond le plus important serait celui de la Chine, qui atteindrait +8%.

L’évolution de ces chiffres est sujette à changements, n’étant que des prévisions. Leurs variations dépendront, entre autres, de la découverte rapide (ou non) d’un vaccin et d’éventuels mesures de reconfinement dans les pays, rappelle l’OCDE. Les incertitudes demeurent donc encore très importantes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
Récolte de blé tendre, morne campagne !
La récolte française de blé tendre et celles des pays de l’UE apparaissent globalement décevantes en volume. La qualité est…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Céréales/Oléagineux : « La bourse des grains du 11 septembre se présente bien malgré la crise que nous traversons »
Dans le contexte exceptionnel de Covid-19 et de faible récolte de grains français, le président d’Agro Paris Bourse, Baudouin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne