Aller au contenu principal

Bilan FranceAgriMer
Stock final de blé tendre 2021/2022 en progression avec la baisse attendue des exportations vers pays tiers

Le conseil spécialisé « Grandes cultures-marchés céréaliers » de FranceAgriMer a publié le 8 décembre ses nouvelles estimations de bilan pour les marchés du blé tendre, de l'orge et du maïs.

Le Conseil spécialisé "Grandes cultures-marchés céréaliers" de FranceAgriMer a rehaussé le stock de fin de campagne à 3,508 Mt contre 3,167 Mt lors du précédent conseil en novembre..
© minka2507 (Pixabay)

Lors du point presse faisant suite au conseil spécialisé "Grandes cultures-marchés céréaliers" de FranceAgriMer du 8 décembre, l'organisme a révisé son estimation de production française de blé tendre 2021 à la baisse à 35.409 Mt (35,456 Mt en novembre) et le stock de fin de campagne corrigé à la hausse à 3,508 Mt contre 3,167 Mt.

Dans le détail, les exportations 2021/2022 sont affichées en léger repli à 17,112 Mt au total (17,342 Mt en novembre), avec un recul vers pays tiers (-200 000 t) à 9,2 Mt ainsi que vers l'UE dans une moindre mesure à 7,792 Mt (7,822 Mt en novembre).
Fait marquant de ces dernières semaines,  l'Office Algérien Interprofessionnel des Céréales a révisé son cahier des charges, notamment la partie concernant les dégâts d'insectes, permettant ainsi aux blé d'origine mer Noire de pénétrer ce marché traditionnellement acquis à la France. «A ce stade, au 30 novembre 2021, la France a exporté 973 000 t de blé vers l'Algérie, contre 549 000 t l'an passé à date», a expliqué Marc Zribi, chef de l'unité grains et sucre de FranceAgriMer. « Nous affichons toutefois une baisse par rapport à 2019/2020, mais la France a tout de même exporté des quantités vers l'Algérie. Pour la suite de la campagne, le cahier des charges de celle-ci est ouvert à l'origine mer Noire mais l'Hexagone a déjà enregistré près d'un million de tonnes et nous observons une progression des ventes vers l'Afrique subsaharienne ou le Royaume Uni », a-t-il précisé.

Les utilisations domestiques sont attendues en légère progression à 14,866 Mt (14,825 Mt en novembre) compte tenu d'une hausse des usages en panification passant à 2,8 Mt (2,750 Mt le mois dernier) et surtout en amidonnerie passant à 2,780 Mt (2,7 Mt le mois passé).

Hausse de la production de maïs attendue, peu de changement en orge.

En maïs, la production 2021/22 est rehaussée à 14,221 Mt (13,676 Mt le mois dernier), mais le stock final est corrigé à la baisse à 1,851 Mt (1,895 Mt en novembre). Un retrait qui s'expliquer par des utilisations en hausse à 6,673 Mt (6,620 Mt le mois dernier) notamment par la nutrition animale et l'amidonnerie, et des exportations en progression à 5,545 Mt (5,415 Mt précédemment) notamment vers l'UE, attendues à 4,865 Mt (4,765 Mt en novembre).

En orge la récolte 2021/22 est corrigée en légère hausse à 11,465 Mt (1,448 Mt en novembre) et le stock final également, estimée à 1,424 Mt (1,407 Mt en novembre). Les utilisations domestiques sont relativement stables avec 1,978 Mt attendues (1,968 Mt le mois dernier), comme les exportations prévues à  5,991 Mt (6,031 Mt précédemment) compte tenu d'une correction à la baisse de 40 000 t vers les pays de l'UE à 2,774 Mt.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Boulangerie : le prix de la baguette de pain bloqué à 0,29 euro pendant quatre mois chez Leclerc
L'annonce du patron de l'enseigne E. Leclerc a déclenché une vague de contestations de la filière Blé-Farine-Pain.
Cargill acquiert la majeure partie de la division chimie industrielle et technologies de performance du Britannique Croda
Cet investissement concernant l'activité industrielle biosourcée va permettre d’élargir l’offre de solutions d’origine naturelle…
Emmanuelle Pabolleta remplace Eugénia Pommaret à la direction générale de l’UIPP

Directrice de la communication et des affaires publiques de l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP) depuis…

Baguette/Leclerc : le rayon Boulangerie en Grande Distribution est-il rentable ?
Le blocage du prix de la baguette à 0.29 euro annoncé par Michel Edouard Leclerc relance la question des conditions dans…
La filière française du houblon va bénéficier de 600 000 € d'aide supplémentaires
Après une aide 200 000 € en 2020 pour structurer la filière hexagonale, 600 000 € vont être dédiés au financement d'une dizaine…
Une belle année 2022 pour les aliments à base de protéine végétale ?
Quelques tendances et repères en matière de développement du marché des protéines végétales qui croît régulièrement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne